Voici l’article publie ce matin dans le monde a propos de la decision du Royaume Uni de lui interdire l’entree de leur territoire !!!

Quelle honte !
C’est quand même très excessif et cela en devient grotesque ! Il s’agit d’un Humoriste. C’est pas comme si c’était un terroriste , un tueur en série ou un violeur d’enfant… Quand même !

Dieudonné est en train d’acquérir le titre de premier dissident occidental 20 ans après la chute du mur de Berlin. L’histoire est perfide : le dit monde libre est capable de singer le soviétisme. Il lui a fallu deux décennies pour tomber le masque. Le comique se niche toujours là où on ne le soupçonne pas. Le meilleur humour est toujours involontaire. Les autorités britanniques en administrent la preuve.

Même Roger Cukierman, président du CRIF, a affirmé que si la quenelle n’était pas effectuée devant une synagogue ou un lieu de mémoire du génocide juif de la 2nde Guerre Mondiale, elle redevenait un simple geste irrévérencieux ou anti-establishment, qu’il ne fallait pas sanctionner outre mesure. Vous ne trouvez pas que cela prend des proportions délirantes au regard des faits réels? Donc pour vous répondre, oui la GB, comme la France, a perdu le sens de la mesure et du vrai danger.

Dieudonné a été interdit d’entrée au Royaume-Uni, rapporte lundi 3 février le site du quotidien britannique The Guardian.

L’humoriste avait prévu d’aller soutenir son ami, le joueur de football Nicolas Anelka, qui passera en conseil de discipline pour avoir fait une « quenelle » le 28 décembre lors d’un match opposant son équipe, West Bromwich Albion, à celle de West Ham.

Mais un porte-parole du ministère de l’intérieur a annoncé que Dieudonné M’Bala M’Bala n’était pas le bienvenu sur le territoire britannique à partir du 31 janvier 2014, prévenant agents de l’immigration, compagnies aériennes et autres sociétés de transport que le comique français faisait l’objet « d’une mesure d’exclusion ».

UNE AMENDE DE 12 000 EUROS EN CAS D’ENFREINTE

« La ministre de l’intérieur [Theresa May] cherchera à expulser du Royaume-Uni toute personne si elle considère qu’il y a des raisons politiques ou de sécurité publique nécessitant de le faire », a ajouté le porte-parole du Home Office.

Le document officiel du ministère de l’intérieur, retranscrit sur le site du quotidien suisse Tages-Anzeiger, fait état d’une amende de 10 000 livres sterling (12 100 euros) en cas d’infraction à cette mesure datant du 31 janvier.

UNE CENTAINE D’« EXCLUS » AU ROYAUME-UNI

Ce n’est pas une première pour le Royaume-Uni, qui en 2008 a publié sa liste d’ « exclus » nés à l’étranger et interdits de séjour pour incitation à la haine raciale ou religieuse. L’ancienne ministre de l’intérieur Jacqui Smith avait facilité ces exclusions en octobre 2008, puis rendus public le nom de ces individus jugés comme une menace.

Selon Eric Albert, notre correspondant à Londres, entre 2005 et 2009 seules 101 personnes avaient été inscrites sur cette liste, depuis rendue secrète.

#Dieudonné interdit au UK. Le nombre de personnes sur cette liste n’est plus public. Mais entre 2005 et 2009, seuls 101 y ont été mises.
  — Eric Albert (@IciLondres)
( sources le monde )

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here