Un point commun entre les avions et les finances de la planète, c’est qu’un krach est toujours possible. Est-ce pour cela qu’ils construisent autant d’aéroports? Car men-521540_640si la construction de l’aéroport inutile de Notre-Dame des Landes fait toujours polémique, il n’est pas un cas unique.

Valls veut son aéroport, et il l’aura, il en a décidé ainsi, cela fait quelques emplois, et cela va rapporter beaucoup d’argent à Vinci. Cet aéroport serait donc inutile, couteux (voire ruineux), dangereux et imposé. Bien sûr, sa construction était une bonne chose…en 1967, date du projet, il devait être construit pour accueillir le Concorde qui ne vole plus de puis 10 ans, mais maintenant? À se demander s’il ne répond pas à une folie européenne qui multiplie les aéroports inutiles…

Car il ne faut pas oublier que si un aéroport coute cher à sa construction, il coute également cher à son entretien, ce que notre gouvernement ne pourra certainement pas assurer vu que les caisses sont complètement vides. Pire même, la situation est telle que le gouvernement français, en pleine braderie du patrimoine et de tout ce qui fait la France, multiplie les ventes d’aéroports comme c’est le cas pour celui de Toulouse, de Nice et de Lyon!

Et donc, nous en venons aux aéroports européens! 80 aéroports disséminés en Europe ne génèrent qu’un trafic moindre, et les 2/3 d’entre eux fonctionnent à perte, les constructions continuent pourtant, et cela avec notre argent. Comme expliqué dans l’article: « Entre 2007 et 2013, la Pologne a reçu 615,7 millions d’euros de soutien de la part de l’UE pour s’équiper en aéroports. » Cherchez l’erreur… À se demander ce qui justifie cette folie aéroportuaire…

L’UE a alloué plus de 100 millions d’euros à la Pologne pour financer la construction d’au moins trois aéroports « fantômes », dans des endroits où les passagers se font trop rares pour assurer leur rentabilité, rapporte Euractiv. Avec, pour résultat, « des terminaux d’aéroport tout neufs rutilants » mais qui restent désespérément vides, même au cœur de la haute saison. Et pour y attirer les compagnies aériennes, il faut dépenser des millions d’euros, précise le site.

La Pologne n’est pas la seule. Près de 80 aéroports disséminés dans toute l’Europe attirent moins de 1 million de passagers par an et près des trois quarts d’entre eux fonctionnent à perte.

L’aéroport espagnol de Castellón répond bien à cette description. Ouvert depuis trois ans, il n’a jamais vu un seul avion décoller de ses pistes, ou y atterrir. Un autre aéroport espagnol, celui de la ville de Ciudad Real, est emblématique de la bulle immobilière espagnole. Il a été mis en ventes aux enchères l’année dernière après avoir été fermé définitivement en avril 2012. Les administrateurs de l’aéroport avaient imposé à l’acquéreur éventuel de bloquer à titre de garantie 5% des 100 millions qu’ils réclamaient pour le prix, mais même à ce prix réduit (il aurait coûté près d’un milliard d’euros…), l’aéroport n’a pas trouvé preneur. Une deuxième vente aux enchères vient d’être planifiée, avec un prix proposé de 80 millions d’euros.

Source et article intégral sur Express.be via les moutons enrages.

Nous nous retrouvons au final avec des aéroports complètement inutiles en Europe, des projets au coût faramineux qui auraient dû être remis en cause avant-même la pose de la première pierre, certains même n’ont jamais ouvert leurs portes, ni même vu décoller un avion. C’est le cas de l’aéroport de la ville de Ciudad Real a coûté 1 milliard d’euros, et sa mise à prix n’était que de 100 millions d’euros… Tragique! D’ailleurs, comble du ridicule, l’article nous explique même qu’il y a 50 aéroports en Espagne, et seulement 8 sont rentables…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here