Le site Internet de Libération a mis en ligne le document sonore du point presse informel tenu par Nicolas Sarkozy vendredi dernier, lors duquel il a évoqué la pédophilie imaginaire d’un journaliste.

Trois jours après le dérapage de Nicolas Sarkozy vendredi dernier lors d’un point presse off, Libération a dévoilé mardi soir le document sonore de sa conversation avec les journalistes. Alors que le président de la République était à Lisbonne pour le sommet de l’Otan, ces derniers n’ont posé que des questions sur l’affaire Karachi, dans laquelle il pourrait être mêlé.

Cette situation a énervé le chef de l’Etat, qui est entré dans une colère froide. Excedé par l’inconsistance des soupçons qui pèsent sur lui, il a alors évoqué la prétendue pédophilie d’un journaliste: « Et vous, j’ai rien du tout contre vous. Il semblerait que vous soyez pédophile… Qui me l’a dit ? J’en ai l’intime conviction (…) Pouvez-vous vous justifier? ». Le but était de montrer que les journalistes ne pouvaient pas l’accuser sans preuve. Mais la comparaison n’a pas vraiment plus aux journalistes, et encore moins à l’opposition.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here