Raymond Domenech règle ses comptes

Raymond-Domenech-BwinUne semaine après le match Irlande-France,Raymond Domenech a donné ses impressions sur toutes les critiques qui ont suivi la sélection de l’Equipe de France pour la Coupe du Monde 2010. Roselyne Bachelot, Bixente Lizarazu et Eric Cantona y étaient allés de leurs commentaires plus ou moins acerbes. Voici les réponses.

Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé et des Sports, demandait à Raymond Domenech de se mobiliser, voilà ce qu’en pense le coach de l’Equipe de France : « Mme Bachelot me demande de me « mobiliser ». Moi, je ne m’occupe pas de gérer un ministère, je ne m’occupe pas de la santé. Si c’est tout ce qui inquiète Mme Bachelot en France, qu’elle se rassure : je suis mobilisé. » Et paf !

Lizarazu s’est montré très mécontent du jeu des Français : « C’est bien gentil, les leçons de Bixente Lizarazu… Il est sympa, il a gagné quelque chose et j’en suis heureux pour lui, mais il ne doit pas oublier que lui aussi a vécu des moments difficiles, en 2002 par exemple. Lizarazu prétend aussi que je refuse de parler football, tactique et technique. Il a tort. J’en parle, mais avec mes joueurs, pas avec lui. De toute façon, il ne pose pas de questions, il se contente de donner des avis. Les anciens joueurs qui se comportent comme des entraîneurs alors qu’ils n’ont jamais dirigé une équipe me laissent indifférent. » A bon entendeur…

Enfin, le Roi Eric a déclaré que Raymond Domenech était le pire entraineur que l’Equipe de France ait connu depuis Louis XVI. Voilà ce que le principal intéressé lui répond : « Je mets Cantona dans le même lot que les autres. Il est entraîneur de beach-soccer et n’a pas réussi à qualifier son équipe pour la Coupe du monde. Qu’il fasse preuve de décence ! » Là, on est un peu obligé d’être d’accord avec lui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *