« Pourquoi s’en prennent-elles systématiquement à des rassemblements chrétiens et musulmans mais jamais juifs ? » : telle est une interrogation récurrente sur les réseaux sociaux à propos des Femen, groupuscule pseudo-féministe et prétendument anti-clérical.

Dernier exemple : samedi 12 septembre, deux membres des Femen ont perturbé le salon musulman du Val d’Oise.

Détail intéressant : leur avocat Michaël Ghnassia mène, depuis 2010, un combat – relayé par le Crif – contre le boycott « discriminatoire, illégal et honteux » d’Israël.

Dans la défense des Femen, il succède étrangement à un homologue idéologique : Patrick Klugman, adjoint aux relations internationales du maire Anne Hidalgo, membre du comité directeur du Crif, ancien président de l’Union des étudiants juifs de France et promoteur de l’opération « Tel Aviv-sur-Seine » co-organisée par l’actuel gouvernement israélien d’extrême droite.

Rappel : bénéficiaire (contrairement à Edward Snowden ou Julian Assange) de l’asile politique depuis l’été 2013 et encensée par le service public de France 2, la porte-parole des Femen, dénommée Inna Schevchenko, a été également célébrée dans un livre rédigé par la crypto-sioniste Caroline Fourest et édité via une société administrée par l’ultra-sioniste Bernard-Henri Lévy.

——-note stopmensonges.com———-
Ceci étant dit, le salon musulman du Val d’Oise a été a gerber, on y a entendu les discours les plus rétrogrades de cette religion. Une humiliation pour les femmes de la part des salafistes, comme d’habitude.
On se repose la question, mais pourquoi les musulmans ne font ils pas le ménage chez eux et ne dénoncent ils pas ouvertement ces pratiques d’un autre age. Honte a ceux qui ont autorisé un tel salon en place publique. Toutes les religions ne sont que déformations de la réalité.
Un article est en cours sur ce sujet.
Namasté
Laurent

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here