577535_685238484829421_1817629358_oUne alerte vient d'être transmise par les services vétérinaires du gouvernement de la Nouvelle Calédonie concernant un lot de dés de jambon de la marque "la charcuterie française".

Elle concerne des barquettes de 210 grammes de jambon en dés (lot EPDE 291013) fabriquées le 29/10 2013 avec une péremption au 29/11.

L'entreprise demande qu'on lui ramène les barquettes au plus vite. MERCI DE PARTAGER.

Pour une fois et très sérieusement soyez prudents !

 INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES :

La listériose est une maladie rare et grave, transmise à l’homme par voie alimentaire. Elle évolue sous forme de cas sporadiques, de cas groupés voire de petites épidémies favorisées par la large distribution des produits alimentaires.
Elle peut avoir des conséquences particulièrement graves chez la femme enceinte et le nouveau-né ainsi que chez les personnes dont le système immunitaire est amoindri (personnes immunodéprimées et personnes âgées).
Il s’agit d’une maladie à déclaration obligatoire depuis 1998.

Mode de contamination :

La contamination humaine par Listéria est essentiellement alimentaire (produits laitiers, en particulier les fromages au lait cru, certaines charcuteries, produits de la mer, végétaux).
La bactérie peut contaminer tous les stades de la chaîne alimentaire et coloniser les sites de fabrication des aliments. Comme elle est sensible à la chaleur, la bactérie est en principe, absente des aliments cuits et des conserves sauf si une contamination intervient après cuisson. Du fait de son aptitude à se multiplier à basse température, Listéria est souvent associée aux aliments réfrigérés à durée de conservation longue.

Signes cliniques :

Après une incubation allant de quelques jours à 2 mois, la maladie se traduit habituellement par de la fièvre plus ou moins élevée accompagnée de maux de tête et, parfois, de troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements …). Des complications neurologiques (méningite, encéphalite) peuvent survenir et mettre en jeu le pronostic vital.
Dans le cas particulier de la listériose chez la femme enceinte, l’infection peut passer inaperçue ou se réduire à un épisode pseudo-grippal. Toutefois, les conséquences peuvent être graves pour l’enfant à naitre : avortement, accouchement prématuré, formes septicémiques avec détresse respiratoire dans les jours qui suivent la naissance.
Il existe une transmission par voie hématogène transplacentaire dans le cas de la listériose congénitale.

Diagnostic :

Le diagnostic de l’infection repose sur des analyses microbiologiques. La maladie est confirmée après l’isolement de Listeria monocytogenes à partir du sang, du placenta, du liquide céphalo-rachidien ou d’autres prélèvements comme du liquide d’ascite, de ponction articulaire ou des prélèvements périnataux.

Traitement :

Le traitement fait appel à des antibiotiques ; il est d’autant plus efficace qu’il est administré précocement.

En l’état actuel des connaissances, il n’existe pas d’élément en faveur de la mise en place systématique d’une antibioprophylaxie en l’absence de signe clinique évocateur d’une listériose chez une personne ayant consommé un produit contaminé.

(sante.gouv.fr)
Sources : Radio cocotier..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here