Vingt-trois ans! Cela fait vingt-trois ans que ce feuilleton hante nos postes de télévision et autant de temps qu’il nous abreuve de parlottes interminables et d’intrigues désuettes qui ferait passer Derrick pour la plus rapide des Ferrari. Au départ, pourtant, ce n’était qu’une série comme une autre, avec ses actrices à la chevelure choucroutée et ses acteurs toujours tirés à quatre épingles. Sur le papier rien de très innovant, donc. Sauf que, contrairement aux autres soaps américain qui n’hésitent pas à dynamiter la morale et fracasser la réalité, Amour Gloire et beauté a opté pour une version plus édulcorée.

Car, oui! Dans le monde des Forrester, tout est tellement aseptisé que la vie ressemble à l’antichambre de Barbie. La morale doit être sauve coûte que coûte. Vous ne trouverez, par exemple, point de Sue Ellen alcoolique comme dans Dallas ( L’alcool, c’est mal! Bouh! ) ni de nymphomanes patentées adorant se faire écarter les cuisses comme dans Melrose Place. Non! Dans Amour, gloire et beauté, on dort tout habillé et on ne dit pas de gros mots. Il ne faudrait tout de même pas heurter la sensibilité des mamies à cheveux bleus qui suivent avec passion les tribulations de leurs héros matinaux.

Alors pour palier le manque d’intrigues qui, pourtant, font tout le sel d’un programme, les personnages parlent. Beaucoup. Beaucoup trop et surtout pour ne rien dire.

–Ridge, j’ai quelque chose à te dire.

–Dis-moi.

–C’est difficile à dire.

–Alors ne dit rien.

–Si, je dois tout te dire.

–Tu sembles vouloir vraiment me dire quelque chose Bridget…

–Oui, j’ai des choses à te dire mais ce n’est pas évident. Je ne sais pas par quoi commencer.

–Par le début ce sera bien… Allez! Dis-moi tout.

–D’accord, je te dis tout. Mais ne m’interrompt pas car c’est vraiment compliqué à dire.

–C’est promis.

–Voilà… J’aimerais te dire que… ( Gros plan de la caméra sur le visage figé de Bridget. Pendant dix secondes, histoire de bien faire monter la pression. ( Ben oui! Ce n’est que par cet artifice qu’on arrive à faire tenir une série plus de vingt ans.)

–Je voulais te dire que…

(Générique de fin, suite dans l’épisode douze mille trois cent vingt-six )

 

Trop de la balle, non!

Heureusement, conscient de constater une réelle érosion de ses téléspectateurs majoritairement âgés, ( Normal, les vieux ça meurt plus vite ), la production a décidé d’intégrer dans son casting toute une ribambelle de jeunes éphèbes au torse glabres et au nichons refaits. Et comme on ose décidément tout, certain plans s’attardent désormais sur ces torses épilés et ces poitrine siliconées dans le but d’émoustiller les petits-enfants des mamies décédées ( Les pauvres! Elles ne connaitront jamais la fin du feuilleton… Amen ). Ca ne fonctionne pas forcément mais les jeunes acteurs font pourtant tout leur possible pour redresser une audience en berne. Le seul hic, c’est que ces minets et minettes n’ont rien des jeunes qui pullulent dans nos vies. Dans Amour Gloire et beauté, les jeunes sont déjà vieux. Ils parlent dans un langage quasi-moyenâgeux et les intrigues rattachées à leurs personnages apparaissent aussi décalées qu’une Céline Dion en string-ficelle dans une rave-party.

Mais le plus incroyable dans Amour Gloire et beauté, ce sont les histoires d’amour alambiquées qui jalonnent la vie pas trépidante du tout des héros. Du vrai grand n’importe quoi… Un exemple? Brooke a été mariée à Ridge à plusieurs reprises mais aussi au frère de Ridge, Thorne, qui n’est finalement pas son frère, ainsi qu’au vrai-faux père de Ridge, Eric… Quant à Ridge,il est sorti avec Bridget. A sa naissance, Brooke avait fait croire à celle-ci qu’elle était sa fille alors qu’en réalité, elle était la fille d’Eric, le vrai-faux père de Ridge. Oui, car, entre-temps, Ridge a appris qu’il n’était pas le fils d’Eric mais de Massimo, l’ex amant de Stéphanie, elle même ex-femme d’Eric. Mais tout ça est de l’histoire ancienne: Depuis, Ridge a ré-ré-réépousé Brooke, la mère de Bridget qui, elle même a épousé Nick, le demi-frère de Ridge et ex-mari de Brooke.

Vous y comprenez quelque chose, vous? Limite il faudrait être diplômé d’ HEC pour arriver à faire le tri dans cette géante partouze familiale. Et comme, perso, je n’ai pas été diplômé de cette grande école, j’ai du faire mon choix: Ne pas regarder.

 

[youtube]http://youtu.be/UYsDm4cphno[/youtube]Générique Amour, gloire et beauté

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here