DUBAI/LONDRES, 27 août (Reuters) – Qatar Holding cherchera à garder une participation minoritaire stratégique dans Xstrata et il poursuivra cet objectif même si le groupe minier échouait à fusionner avec Glencore, a-t-on appris de sources proches de la situation.

Qatar Holding détient 12% de Xstrata.

La branche d’investissement du fonds souverain du Qatar, a déjà fait parler d’elle lorsque Glencore a proposé 30 milliards de dollars pour acquérir Xstrata, réclamant une amélioration de l’offre et menaçant de voter contre le rapprochement.

Glencore a refusé d’améliorer son offre et a laissé courir le délai qui lui était imparti pour le faire, au risque de faire échouer l’opération.

Qatar Holding, de son côté, semble disposé à augmenter sa participation dans Xstrata en cas d’échec de la transaction.

« L’objectif du Qatar, c’est d’être un investisseur stratégique minoritaire dans Xstrata, même si l’accord avec Glencore ne va pas au bout. Ils veulent une position qui leur donne le droit d’opposer leur veto à n’importe quelle autre fusion future », a dit une des sources.

Le fonds souverain pourrait nouer des contacts avec d’autres grands actionnaires de Xstrata s’il souhaite relever sa participation mais il écarte actuellement l’idée de soumettre une offre pour le groupe minier, a dit la source.

Le Sunday Telegraph a rapporté que Qatar Holding pourrait chercher à monter à 25% dans Xstrata en cas d’échec du rachat par Glencore.

Les sources de Reuters ont de leur côté démenti l’existence de discussions sur un objectif spécifique que poursuivrait Qatar Holding. (Nicolas Delame pour le service français, édité par Cyril Altmeyer)

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5E8JR2BS20120827

 

 

 

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here