Et voila le communique vient de tomber : air austral se retire :-Pourtant il n’y a pas si longtemps sont PDG était content et voulait même rajouter des vols.

Air Austral et son président Gérard Ethève ont présenté aux membres du conseil de surveillance les résultats de la compagnie sur la période allant du 1er avril au 30 septembre, et les comptes ne sont pas bons. Air Austral enregistre pour la première fois de son histoire un déficit record de 24 millions d’euros sur son résultat d’exploitation. L’année dernière la perte était de 1,9 million d’euros

Pour le président d’Air Austral, ce déficit au premier semestre est dû à la facture carburant qui a explosé et un taux de parité euro/dollar défavorable pour la compagnie sur l’achat de kérosène. Conséquence, Air Austral part à la chasse aux économies. Pas de plan social, a tenu à dire Gérard Ethève, mais une politique de réduction des coûts qui passte par une baisse du nombre de rotations aériennes, voire une fermeture des lignes peu rentables pour la compagnie, comme Nouméa, Bangkok… Autre solution également avancée, la diminution de la flotte aérienne qui passera probablement par la vente d’un Boeing 777-200.

Un cabinet d’audit a été mandaté pour trouver des solutions et permettre à la compagnie de revenir à l’équilibre, un objectif qui devrait être atteint dès l’année prochaine, a déclaré Gérard Ethève.

les « monopolisateurs » reprennent leurs droit… Enfin! Le monopolisateur

Ceci etant dit cela s’explique aussi par le chômage qui atteint je cite « un niveau inégalé depuis décembre 1999 » et cela ne va pas aller en s’arrangeant. Toutes les sociétés vont donc « réduire la voilure » afin de limiter la casse et d’éviter les dépôts de bilan. Air Austral a fait en 2011 une perte de 24 millions d’Euro à comparer au 1.9 millions d’Euro de l’année 2010. Quelle société peut accepter de faire autant de perte sans réagir ??? aucune !!! C’est sans aucun doute une mauvaise nouvelle pour la Calédonie mais Air Austral gère une autre priorité que la concurrence, elle cherche tout simplement à sauver sa peau.

Je pense que le vrai problème ne vient pas tant de l’état, de l’économie mais bel et bien du système actuel qui fait la part belle aux banques. Au fil du temps, celles ci se sont placés au dessus des états dont l’un des droits régaliens est la monnaie. L’état devrait être à la tête du système mais il n’est plus qu’un client comme un autre qui doit emprunter et rembourser avec intérêts. Quand on voit comme les banques nous ont mis dans la me*de avec la crise des subprimes, je m’étonnes encore qu’à l’heure actuelle elles soient encore au cœur d’un système qui ne favorise que leurs intérêts privés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here