La Nouvelle Calédonie n’a pas besoin de Parti Communiste, elle a le R-UMP.

Depuis 2009, on constate l’incapacité des élus du R-UMP à mettre en place une politique de droite, ouverte sur la création d’entreprises, la dynamisation de l’entreprenariat et la relance de l’Economie Calédonienne par une diversification des filières de production. A cela s’ajoute une association avec l’UC, faisant partie du FLNKS qui revendique une politique socialisante voire communiste avec une prise de possession des outils de production. Tous ces éléments annoncent déjà le pire.

M. Frogier et ses dangereux démons.

M. Frogier, leader du R-UMP, l’homme qui devait « purger la question de l’Indépendance », celui qui souhaite être le leader politique qui trouvera la solution politique aux problèmes Calédoniens, est un homme dangereux.

L’homme providentiel, le nouveau Messie.

Pour celles et ceux qui s’intéressent à la vie politique de la Nouvelle Calédonie, faisons une rétrospective de quelques faits troublants même, qui se passent au sein du RUMP, et plus, particulièrement au niveau de M. Pierre Frogier.