Je ne sais pas s’il est difficile d’oublier sa première fois, je ne sais pas si CFAO (Prestige Motors) a mis aussi des billes dans le rachat de LNC mais je sais qu’il est difficile de trouver une publicité plus pourrie et vomitive que celle-là pour laquelle l’importateur des Mini et des BMW, et quasi racheteur de Pentecost, s’est acoquiné à la parution de Local du 21/03/13, une feuille ce choux du package Les Nouvelles, aussi inintéressante que pleine de pub.

Dans ce délicieux document on trouve une capote, une Mini, un prix (2 390 000 F) et des slogans douteux : « Difficile d’oublier sa première fois » ; « BE MINI » ; « En route pour le plaisir ». Le message est clair, le destinataire est désigné. On s’adresse à des jeunes, consommateur de capote, voire primo utilisateur de capote, intéressés par ce genre de petite caisse racoleuse, susceptibles d’être attirés par ce condom racoleur. On leur dit « Te fais pas chier, fonce, les nanas c’est comme les bagnoles, c’est juste bon pour se tirer une bonne bourre, sur la route, ou ailleurs, un bon coup d’excès et de frime. ». En route pour la baise de base. On ajoute « Au besoin étale un peu de thune, ça aidera, 2 390 000 F c’est pas la mort. Et Solidarité Sida NC marche aussi dans la combine…

Ce rabaissement nauséeux et ce marchandising glauque et sans scrupules des relations amoureuses, surtout celles des jeunes, ne m’étonne pas trop de la part d’un énorme groupe financier qui vise apparemment le monopole des importations automobiles et de la part d’un quotidien dont la lucidité et le courage correspond à peu près à celle de l’autruche à petite tête enterrée et dont l’objectif unique consiste à surtout préserver les parts et les temps de cerveaux disponibles de ses lecteurs pour pouvoir les gaver de ses monceaux de publicités quotidiennes et hyper-juteuses, y compris alcool et tabac si c’était encore possible. Journalistes grévistes, si vous m’écoutez…

En tout cas, que ce soit LNC, Prestige Motors, les conducteurs ou trices de Mini et les consommateurs capotés de filles mécaniques, ce slogan au moins vous convient bien : BE MINI. Moralement, intellectuellement, esthétiquement, affectivement, passionnellement… be mini… Ouais… so mini…

( par Jeffrey Tardy)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here