Bénédiction de notre destin commun par le pape. La boucle est bouclée!

Petit historique rapide indispensable pour comprendre ce qui se passe en NC.

Depuis 2005, je harcèle les élus et médias pour démontrer l’efficacité de mes actions spirituelles bénéfiques à tous. Je démontre cela au travers du fléau le plus dramatique pour la population: La mortalité routière ».
Toutes mes actions annoncées à l’avance sont « toutes » jumelées à des baisses records de la mortalité routière, d’ailleurs depuis 2005, l’évolution de celle-ci ne connait que 2 courbes:
1) des baisses record, aux jours près, pendant mes actions.
2) des aggravations record en dehors de mes actions.

Cela est difficile à croire car les médias sans aucun scrupule, refusent d’informer. Les élus, malgré l’échec permanent de « toutes » les mesures naturelles refusent de s’intéresser à cela, et pataugent dans le sang des victimes pour cacher cette information au peuple.
Les 2 seuls élus à m’avoir répondu sont Frogier et Wamitan. Au lieu de soutenir mon action dans l’intérêt général, ceux-ci, de leur propre initiative vont solliciter la bénédiction de notre destin commun auprès du pape.

De quel droit ces 2 élus imposent-ils cette bénédiction à tous, alors que beaucoup ne reconnaissent pas l’autorité du pape?
Cette bénédiction a lieu le 14 décembre 2011 et ne sera portée à la connaissance du public que le 16 décembre.
Elle se réalise pendant une baisse record de la mortalité routière commencée le 1° octobre 2011 et déclenchée par la parution de 2 lignes au sujet de mon action, échappées à la censure des Nouvelles calédoniennes, dans leur rubrique texto.
Texto qui disait: » Manuel Millar, le mage qui prétend faire baisser la mortalité routière, se plaint de ne pas avoir été entendu par Nicolas Sarkozy. Lors de sa visite, il aurait reçu lacrymos et menottes ».

Le jour de la parution de ce texto, l’année 2011 était la plus meurtrière jamais réalisée!
Avec ce texto, commence une baisse record qui confirme précisément tous mes dires.
Si les médias étaient honnêtes, ils se seraient forcément intéressés à cela. C’est leur métier!
Si les élus s’intéressaient au peuple, ils ne pouvaient pas continuer à ignorer cela.

Au lieu de s’y intéresser, les 2 élus informés personnellement, comme Harold Martin et Philippe Gomès entre autres qui persistent toujours dans leur démarche extrêmement meurtrière, vont trouver le pape.
Encore une fois: « Pourquoi et de quel droit? A quel titre? »

Ce 14 décembre, commence une hécatombe qui fera 6 morts en 6 jours sur nos routes.
Ce 14 décembre parait la 1°annonce de la mauvaise surprise du départ d’Air Austral.
Alors que cette visite papale ne sera connue que le 16 décembre, cela démontre que seul « le ciel » est responsable de cela. Ces événements néfastes le jour de la bénédiction papale auguraient mal de notre destin commun.

Effectivement, 6 mois plus tard, le parti de Frogier ramasse une branlée bleue aux élections.
Le destin commun vole en éclats et se retrouve au bord de la radicalisation.
Wamitan perd son poste de président du congrès auquel il se représentait.

Alors, satisfait de cette bénédiction qu a tué et qui a démoli nos espoirs de paix et d’avenir?

La justice saisie 3 fois depuis 2008 a pris des décisions extrêmement meurtrières dont le lien avec l’évolution des drames est trop précis pour être discutable. Il ne faut pas critiquer une décision de justice et bien moi, je les critique quand même car se battre contre une décision de justice qui tue, et qui tue principalement nos enfants depuis 2008, est un devoir.
J’accuse la justice de Nouméa d’être coupable au même titre que les présidents de gouvernements successifs et les médias, de non-assistance à personne en danger, de mise en danger de la population et de très nombreux homicides involontaires depuis 2008. Homicides involontaires tellement nombreux que le terme involontaire ne peut plus s’appliquer.

Je suis près à risquer des condamnations pour arrêter ce bain de sang volontairement favorisé par les élus et les médias et laissé faire par la justice car le pire est devant nous…l’extrêmement pire est devant nous, juste devant nous…pour les drames comme pour notre destin commun. Ce pire commencera le 1° novembre 2012 si rien n’est fait d’ici là.

En 2009 et 2010, j’avais alerté les présidents de gouvernement et la procureur sur les aggravations qui commenceraient le 1° novembre de ces années.
Le 1° novembre 2009, commence une hécatombe routière qui fera 18 morts en 30 jours. C’est le pire jamais réalisé.
Le 1° novembre 2010, commence une hécatombe qui fera 34 morts en 4 mois, soit 60% de la mortalité routière annuelle.
Personne n’a bougé, ni avant ni pendant les hécatombes.
Le 1° novembre 2011, pas d’hécatombe car nous sommes dans la baisse record de la mortalité routière commencée avec la parution du texto mais des incendies volontaires détruisent 4 écoles de Nouméa ce jour là.
Personne ne bouge et si nous, le peuple, laissons faire, alors le 1° novembre 2012, commencera le pire pour les drames et pour notre destin commun. C’est inéluctable!
Si vous voulez bouger, rejoignez-moi sur facebook: « Manu point de départ » ou par mon site: www.mortalite-routiere.nc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *