Edifiant … a faire tourner . Vu sur le web.

Calédonie Ensemble constitue-t-elle vraiment la seule force capable de s’opposer au Rump dans sa folie suicidaire pro-indépendantistes ?
En fait on pourrait poser la question plus simplement: pourquoi tous les loyalistes dissidents du Rump qui n’approuvent pas la farce du double drapeau, laquelle revient en pratique à faire du drapeau kanaky l’emblème local, ne tombent-ils pas naturellement dans les bras de Philippe Gomès ?

On doit reconnaître à CE certaines qualités indéniables: CE est effectivement une machine de guerre politique avec des leaders travailleurs, charismatiques et des troupes organisées et disciplinées. CE a un encadrement intermédiaire de qualité, que ce soit par exemple des Hélène Iékawé ou des Philippe Dunoyer, dont le niveau dépasse celui de nombre d’élus du Rump.

Mais alors pourquoi diable les anti-Frogier ne deviennent-ils pas automatiquement des pro-Gomès ?
eh bien pour les mêmes raisons qu’ils ne l’étaient pas en 2009 pendant les provinciales.

Ce n’est pas parce que Frogier a trahi la cause loyaliste par faiblesse et pour son intérêt propre, et ainsi détourné le vote de ses électeurs, que ceux qui l’ont soutenu pour certaines valeurs en 2009 ont perdu ces mêmes valeurs

Calédonie Ensemble a montré son style de gouvernance entre 2004 et 2009. Alors faut-il répéter ce qui s’est dit pendant la campagne sur leur gabegie ? Ou faut-il rappeler quelle est aujourd’hui la situation des finances de la Province Sud ?
Faut-il par ailleurs rappeler la célèbre citation: « la petite nation dans la grande nation », le débat entre Philippe Gomès et Paul Néaoutyine ? Toutes choses qui laissent à penser qu’en réalité Pierre Frogier n’aura finalement fait que piquer à Philippe Gomès ses propres idées avec son nouveau positionnement politique d’indépendantiste associatif.

En vérité, tout simplement, ce que dit Tardy ce n’est rien d’autre que ce que l’on entend dans la bouche de la chargée de la propagande du Rump Elisabeth Nouar sur RRB: dans le microcosme de cette caste politicienne on ne sait pas imaginer autre chose qu’un duel entre deux clans d’alimentaires de la politique qui ont cessé de lutter pour des idées pour lutter désormais pour des postes quitte à retourner leur veste en fonction de combinaisons au Congrès pour se répartir des fonctions rémunératrices et pleines d’avantages annexes.

deux clans de gens intéressés qui se chiffonnent pour savoir qui teindra la cuillère de la gamelle.

Et cela ce n’est pas ce pourquoi nous, à la Fondation et au MRC, nous avons un engagement politique.

En tant que non membres de la caste, en tant que gens ordinaires, avec un travail dans le privé, en tant que Calédoniens moyens, nous ne voulons pas nous soumettre à des copies de Jacques Lafleur, qui ne sont que des jumeaux ennemis, tous aussi rongés l’un que l’autre par la tentation d’un despotisme narcissique.

Ce qui nous motive c’est de rester Français et de pouvoir mener une vie normale dans un pays libre et prospère.
Nous n’avons pas besoin d’un nouveau Papa, d’un nouveau Jacques Lafleur. Nous n’avons pas envie de choisir le moins pire entre deux autocrates.

Nous avons besoin d’une nouvelle donne dans la politique: une nouvelle alliance pour bâtir une majorité compétente, intègre, travailleuse, proche des gens du peuple, et surtout capable de fédérer le plus grand nombre dans son attachement à la République, par delà les diverses sensibilités

Sur ce dernier point, les douze derniers mois ont illustré la faiblesse essentielle de Calédonie Ensemble qui l’empêche d’être le recours des Calédoniens contre le Rump: son incapacité à rassembler par delà les diverses tendances surune base d’égalité et de respect mutuel

Le problème des chefs de Calédonie Ensemble c’est qu’ils sont tellement convaincus d’être supérieurs à tout le monde qu’ils sont incapables de proposer à leurs partenaires potentiels autre chose qu’une humiliante soumission sous l’étiquette CE. On a pu le constater dans la pollution de la manifestation du 9 avril par des tracts CE. On a encore pu le constater dans l’échec des différentes tentatives de fédérer les petits partis loyalistes du Congrès à cause des conditions inacceptables que CE entendait imposer aux autres.

Tant que CE s’enfermera dans cette suffisance et cette volonté hégémonique, tant que CE sera un fan-club dédié à la gloire d’un homme, comme l’est aussi redevenu le Rump aujourd’hui, au risque d’en subir les élucubrations imprévisibles du gourou, il n’y aucune raison que la contestation contre les dingueries des montdoriens puisse être dignement représentée par CE.

La seule solution pour défendre notre avenir, ce n’est pas de se livrer au bon vouloir de l’un ou l’autre des jumeaux ennemis, aveuglés par leur haine mutuelle.

La seule solution c’est de retrouver l’esprit de 1977 quand les multiples partis politiques pro-Français ont su dépasser leurs intérêts mesquins pour se rassembler sur l’essentiel. Car c’est bien ce qu’attendent les Calédoniens maintenant

5 COMMENTS

    • Bonjour ,

      La question essentiel que doivent se poser tous les Calédoniens n’est pas de savoir s’ils veulent ou non rester dans la république Française ,ça c’est dépassé ! C’est de savoir si la France a encore envie de les garder ! Ce qui est moins sur !!!!
      Pourquoi est-ce le parti au pouvoir en France (UMP) qui fait tous ces cadeaux aux indépendantistes ? Et cela ne va pas aller différemment si les socialistes arrivent au pouvoir (c’est un parti indépendantiste qui a organisé leurs primaires …) ! Ouvrez la fenêtre et regardez vers l’extérieur , vous verrez ce qui s’y trame …. La réponse n’est pas ici !

      Z6PO .

  1. et oui toute cette diaspora politico mafieuse locale finira bien par mettre la Caledonie a feu et a sang de nouveau… A force de magouiller et de ne pas respecter la volonte du peuple caledonien, ca sera la guerre de nouveau si ca continue !
    Cette histoire de double drapeau est lamentable et à force de faire des petits dans le dos a 80% de la population, ca se terminera mal…

    C’est pourtant pas complique de faire un referendum et de prendre en consideration ce que 80% de la population veut. Quant a la minorite qui veut remonter dans les arbres, laissons les y remonter et offrons leur les Beleps par exemple… où ils pourront y faire leur république bananière Kanaky !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here