La Première dame française «mérite la mort» pour sa vie «immorale», selon «Kayhan»…
qu’on l’aime ou pas elle mérite le respect surtout de la part de ces barbus iraniens qui au nom de l’islam revendiquent un QI aussi élevé qu’une Huitre, c’est dire…..Quel silence fracassant des femmes de gauche ! Ce n’est pas Carla Bruni que ces barbares attaquent, c’est l’ensemble des femmes de France alors qu’ils sont des polygames notoires.

Le quotidien iranien Kayhan n’y va pas avec le dos de la cuillère et se permet même d’en remettre une couche. Après avoir qualifie Lundi Carla Bruni de « prostituée italienne » le journal ultra-conservateur a estimé mardi qu’elle «mérite la mort» pour sa vie «immorale». Si la Première dame française est dans le viseur du journal, c’est parce qu’elle a pris la défense d’une Iranienne menacée de mort par lapidation. Elle avait affirme le 23 aout dans une lettre ouverte que la France n,abandonnera pas »  Sakineh Mohammadi-Ashtiani, mère de famille de 43 ans condamnée à mort par lapidation dans une affaire mêlant, selon la justice, des adultères et le meurtre de son mari.

Vous pouvez relire le très bon article de Lolitrash plus détaillé a ce propos….

Si la France n’a pas bougé lundi face aux premières insultes, le ministère des Affaires étrangères a réagi ce mardi, qualifiant «d’inacceptables» ces attaques. Et le «message» sera adressé  «par les voies diplomatiques habituelles», a précisé une porte-parole du Quai d’Orsay. L’Iran fait officiellement profil bas. «La République islamique n’approuve pas l’insulte contre les responsables des autres pays», a réagi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast. «J’espère que tous les médias feront attention», a-t-il ajouté, expliquant: «On peut critiquer la politique hostile de certains pays ou le comportement des responsables d’autres Etats et exprimer notre protestation, mais il ne faut pas utiliser des mots insultants. Cela n’est pas correct.»
Dans son ensemble, la presse iranienne n’a pas emboité le pas à Kayhan, poursuivi régulièrement devant les tribunaux pour ses outrances verbales. Le dernier en date, en février, a réuni deux personnalités aussi différentes que le prix Nobel de la paix Shirine Ebadi et le chef de cabinet du président Mahmoud Ahmadinejad, Rahim Machaie, qui ont été déboutés. Cependant, le site Internet du groupe de presse gouvernemental Iran, ,www.inn.ir, a relancé l’affaire en écrivant lundi que «les médias occidentaux, en détaillant ses nombreux antécédents d’immoralité, ont implicitement confirmé que (Carla Bruni) méritait ce titre» de prostituée donné par Kayhan.

Toute la différence de mentalités s’exprime ainsi entre ceux qui admettent qu’une femme en tant qu’être humain a le droit d’aimer à sa guise, et ceux qui la conçoivent comme une propriété privée. Quant à la menace de mort, je pensais que les religieux laissaient à Dieu seul le soin de donner ou reprendre la vie.
Quelle belle image de l’iran qui lorsqu’il ne peut plus  lapider physiquement il le fait avec des insultes… qui est étonné ?

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here