Carla Bruni ravie que Nicolas Sarkozy ne soit plus président

Ils se consacrent à leur petite Giulia et parcourent le monde main dans la main, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni semblent profiter leur nouvelle vie pour le plus grand bonheur de madame.
Carla Bruni-Sarkozy Tout savoir sur Carla Bruni-Sarkozy Nicolas Sarkozy Tout savoir sur Nicolas Sarkozy

Le tapis rouge est toujours déroulé pour Carla Bruni, partout où elle passe. Alors qu’est-ce qui a changé depuis son départ de l’Elysée ? Elle n’a plus besoin de faire des courbettes aux personnalités qui se rendent au Palais présidentiel, a pu retourner en studio après quatre années d’abstinence et profite enfin de son époux. Et pour rien au monde elle ne souhaiterait que Nicolas « MonMari » Sarkozy se représente à la présidence de la République.

D’après des confidences rapportées par Atlantico, la chanteuse livre sans tabou ses pronostics pour 2017 et, à ses yeux, ils ne sont guère fameux. « Hollande, c’est pas terrible. Et on va en prendre pour dix ans. Parce que dans cinq ans, c’est Marine Le Pen qui sera face à lui au second tour et bien entendu, il gagnera », détaille-t-elle. Quand on lui réplique que son mari pourrait retourner dans la bataille, elle admet : « Oui, c’est vrai. Nicolas pourrait éviter à la France ce duel affreux. Mais pour ma part, je n’ai aucune envie qu’il replonge là-dedans. Nous sommes très heureux dans notre nouvelle vie. » Une vie où ils peuvent partager tous les bons moments avec leur fille.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Carla n’a peut-être pas envie…mais lui?
    Le pouvoir est une drogue dure et Nicolas Sarkozy qui est un vrai chef, comme l’était Jacques Lafleur, pourra t’il réellement être sevré un jour?
    Ce qui est sur, c’est que tant qu’il n’aura pas réglé les comptes avec les politiciens de Nouvelle-Calédonie qui lui ont planté des poignards dans le dos et qui sont la seule cause de sa défaite, il ne « pourra pas » revenir!

  2. « les politiciens de Nouvelle-Calédonie qui lui ont planté des poignards dans le dos et qui sont la seule cause de sa défaite »

    Magnifique analyse politique, Manu, bravo, bravissimo !
    D’un autre côté négliger l’influence des autres français (65 millions, tout de même) pourrait quand même passer pour un peu osé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *