Certains culpabilisent et se désolent d’avoir soutenu CE et pas Yanno aux législatives et renvoient dos à dos, sans arrêt depuis, Gomes et Frogier, pour apaiser leur conscience conservatrice et petite bourgeoise.  Ils se complaisent constamment dans les assimilations multiples entre Rump et CE, fond de commerce politique mesquin et commode. Le parallèle entre NCTV et NC9 est un énième exemple de cet aigre remord. Cette présentation des choses est un bluff et même un mensonge. Il n’y a aucune symétrie entre NCTV et NC9, aucune symétrie entre UC-PT-Wamytan-Kotra et PALIKA-Néaoutyne , aucune symérie entre la Coalition Rump-UC et les échanges CE-PALIKA.

La manipe consistant ainsi à renvoyer dos à dos Gomes et Frogier, CE et RUMP, peut être commode, opportuniste et facile politiquement, pour ceux qui préfèrent la commodité, l’opportunisme et la facilité en politique, mais elle repose sur un mensonge et considère à nouveau et de façon assez méprisante les calédoniens et les électeurs comme des enfants ou des sous-doués.

RFO radio et télé étant factuellement des medias d’état, assez européens, « sudistes » et citadins, on peut comprendre qu’il y ait une place pour une télé crée et gérée par des mélanésiens et océaniens, des « nordistes », des sensibilités autonomistes ou indépendantistes et des broussards.

L’équipe et la direction de NCTV ont été formés et recrutés ex nihilo et ne proviennent pas pas d’une radio et d’une agence de pub de pure propagande politique. Le financement est préalablement assuré sur les fonds propres de la collectivité du Nord, qu’elle gère légitimement et de façon moins suspecte que ces ponctions qu’on a tenté d’imposer à la ville de Nouméa, à l’OPT, au Gouvernement et à la Province Sud. Les actualités et informations politiques y tiendront une place très modeste.

NC9 est une autre télé citadine, européenne et sudiste. Aucun financement prévu, et même pire : le projet d’un financement par l’argent immoral et pourri des jeux de hasard (pourquoi pas par une taxe sur le cannabis à ce compte-là ?!). L’équipe et la direction sont inféodés jusqu’à la moelle à un parti politique. Le « message » et la propagande politique en sont l’objectif premier et même unique, de l’aveu même de la présidente de la Province Sud, n°2 ou 3 du parti initiateur.

Aucune raison honnête et légitime donc de faire un parallèle entre NCTV et NC9, pas plus qu’entre Néaoutyne et Kotra-Wamytan, pas plus qu’entre Gomes et Frogier, pas plus qu’entre CE et le RUMP. À moins de prendre les gens pour des cons, de croire encore que les gens sont des cons… pour se faire une petite place de Ponce Pilate au soleil des élections, entre les grands « prêtres » réactionnaires fachos et le « messie » progressiste gêneur pas-d’ici, commodément mais connement renvoyés dos à dos.

( Sources Jeffrey Tardy)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here