Faute de moyens ou de signatures, quoiqu’il en soit Jean-Pierre Chevènement, 72 ans, a décidé de retirer sa candidature à l’élection présidentielle a t-il annoncé ce mercredi. Quelques instants après son communiqué, des demandes de ralliements fleurissaient.

Le retrait de la candidature de Jean-Pierre Chevènement était dans l’air du temps depuis quelques semaines. « Je me donne une grande souplesse soit pour maintenir ma candidature, soit pour la retirer sur la base d’un accord politique s’il est possible » affirmait-il au micro de Canal Plus une semaine auparavant. C’est par un communiqué que le candidat MRC à la présidentielle a annoncé son retrait de la course, sans préciser le nom de celui qui recevra tout son soutien. Il l’annoncera « le moment venu », rapporte Le Parisien.

« Ayant pu exercer, autant que je le pouvais, le rôle pédagogique que je m’étais assigné, et n’ayant plus aujourd’hui les moyens de continuer ma campagne, je décide de retirer ma candidature. Je continuerai cependant, demain, comme hier, à faire entendre ma voix pour servir la République. Dans les temps difficiles qui sont devant nous, rien n’est plus important que de maintenir un recours républicain. J’indiquerai bien sûr, le moment venu, le candidat à l’élection présidentielle auquel, les yeux ouverts, j’apporterai mon soutien ».

Une annonce bien perçue du côté de la gauche : »J’ai beaucoup d’estime, nous allons faire de grandes choses avec lui » affirme Arnaud Montebourg sur BFM TV. Quelques heures plus tard, François Hollande déclarait: « Je pense que c’est sage de sa part, de faire en sorte que nous puissions nous rassembler dès le premier tour ».

Un appel du pied est venu de la part de Nicolas Dupont-Aignan, candidat de la République qui sur Twitter a écrit: « J’appelle Jean-Pierre Chevènement à me soutenir pour réussir le grand rassemblement des républicains au service d’une France Libre ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here