choc :polemique autour de la denonciation de pedophiles

TELEVISION – Le magazine «Les infiltrés» est à nouveau au coeur d’une polémique…

Le journalisme d’investigation en camera cachée. Le concept avait valu aux «Infiltrés» bien des critiques l’an dernier. Ce qui n’empêche pas l’émission de revenir en seconde saison, ce mardi soir à 22h25 sur France 2. Avec dès la première enquête – consacrée à la pédophilie sur Internet –, un nouveau débat éthique à la clé sur le rôle et les devoirs du journaliste.

Le reporter Laurent Richard s’est glissé dans la peau de «Jessica, 12 ans» et a «très facilement» mis au jour «un immense terrain de chasse à ciel ouvert». Sollicité par des adultes, il s’est présenté aux rendez-vous sous son identité de journaliste, une caméra cachée filmant les discussions. Après un an d’enquête, tous les pédophiles rencontrés ont été dénoncés à la police. Bilan: «Vingt-deux arrestations en France et une au Québec», confirme-t-on chez Capa, la société qui produit l’émission.

Déontologie

«C’est choquant», s’exclame Dominique Pradalié. Le porte-parole du Syndicat national des journalistes (SNJ) rappelle que «la déontologie interdit au journaliste de confondre son rôle avec celui du policier». «Le secret des sources pour lequel on se bat tellement, il saute ici», répond Hervé Chabalier, le patron de Capa. L’agence de presse se réfère à la loi qui rend complice tout témoin d’agissements sur mineur.

«Quand on veut faire tomber un réseau de pédophiles, je comprends que l’on utilise des caméras cachées, écrivait, au lancement des “Infiltrés”, Jean-Michel Apathie sur son blog. Mais pour enqueter sur des maisons de retraite,  c’est ridicule !» Con­tacté par 20 Minutes, le journaliste de RTL n’a pas souhaité «re­lancer la polémique». Ce mardi soir, l’enquête sera suivie d’un débat.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Bin ça au moin le mérite de nous faire passer du stade de voyeur à voyeur conscient…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *