50 ans après.. on nous ressert :
« JE VOUS AI COMPRIS » !
Bravo l’artiste.

Oui, bravo d’avoir fait applaudir par 3000 personnes un discours pourtant sans équivoque quant à sa signification pour l’avenir de ceux qui l’ont écouté..
Pardon d’avance à tous ceux qui en ont tiré la conclusion que la France n’abandonnera jamais la Nouvelle Calédonie. Ils se sont fait avoir comme tant d’autres avant eux pour une raison très simple : Ils croient que quand un politique métropolitain (et encore plus un Président) parle de Nouvelle Calédonie il parle des Calédoniens.
Certainement pas.
Comprenez bien, même si c’est dur à avaler, que l’intérêt de la France pour nous tient essentiellement à deux facteurs :
–    La richesse minérale et son exploitation, très influencée en cela par les multinationales.
–    La zone d’influence française dans le Pacifique, (et c’est bien la seule qui lui reste).
Le reste ne compte pas du tout.

Bien sûr si nous avions été capables de revendiquer, et d’assumer,  ensemble une vraie autonomie, même une indépendance collective, en étroite liaison avec la métropole pour le présent et pour l’avenir, la France ne s’y serait pas opposée.  Seulement voilà :
Nous, sur place, nous avons lamentablement échoué, et quand je dis nous je veux vraiment dire nous, nous tous, parce que nous n’avons jamais eu le courage de faire bouger les choses, parce que nous avons toujours élu et réélu les mêmes incapables, incompétents et corrompus au dernier degré.
Ne vous y trompez pas : Le 28 août 2011 le Président de la République Française a officiellement donné les clés du territoire aux indépendantistes kanaks.
C’est malheureusement d’une clarté absolue.
Tout dans son discours va dans ce sens :

–    La sécurité (grosse attente du public pourtant) ?
Pas un mot ! Mais par contre « la violence » alors là attention : la France ne la tolèrera pas !  Décodé ça veut dire qu’il ne sera pas toléré de mouvement revendicateur d’autre chose que la voie déjà tracée, sinon c’est l’armée française que vous aurez en face de vous..

–    Le drapeau commun ?
Il  cite l’accord de Nouméa… mais volontairement s’arrête juste avant la phrase qui insiste sur la recherche du drapeau commun, mot qu’il ne prononcera même pas.. Par contre il entérine totalement et définitivement le drapeau Kanaky à égalité avec le drapeau tricolore.

–    L’avenir statutaire ?
Bien sûr « la France sera l’accompagnateur de ce devenir, quel qu’il soit », bien sûr « ma préférence est du côté de la Calédonie Française » mais ceci est dit parce qu’il était bien obligé, mais il le dit comme si c’était un point de détail, une simple hypothèse qui n’a pas vraiment d’importance.
Et c’est le cas d’ailleurs. Et il peut engager la France dans cette voie, même après les élections présidentielles de 2012, il sait bien que les socialistes partagent son avis. Ce n’est pas par hasard que des élus socialistes étaient invités au voyage, vous n’aviez pas remarqué ? Et à ce moment de son discours il s’est ostensiblement tourné vers eux.
Et l’absence de Michel Rocard alors ? Non, pas lui justement, parce qu’il n’est pas d’accord avec ce largage.

–    « Pourquoi attendre 2014 ? »
Ben voyons ! D’ailleurs il n’attend pas : les commissions chargées de préparer la constitution du futur état kanak sont déjà là, et d’autres arriveront. Pour lui il n’y a que deux hypothèses :
-un accord d’indépendance avant 2014
-ou tout faire pour renverser la balance ethnique d’ici le référendum en provocant le maximum de départs et la fuite des capitaux des « loyalistes » par l’écoeurement : impôts, favoritisme outrancier en faveur des kanaks, injustice flagrante, insécurité
etc.. Tous les moyens classiques. Pour lui cela devient « la citoyenneté qui vient naturellement ».

–    Les calédoniens (autres que kanaks) ?
20 petites secondes sur 45 minutes (et 150 ans de présence) pour dire qu’il ne faut pas négliger l’apport de cette communauté importée.. Merci, c’est trop.
L’important ce ne sont pas eux, mais les kanaks, seulement eux, qui permettront bien sûr à la France de garder son nickel et sa zone géographique puisque c’est la France qui va payer. Et c’est tout ce qu’elle veut, et en plus on ne parlera plus de « colonie ». Elle a tout à gagner.

–    Les jeux du Pacifique ?
Ce n’est pas un hasard de calendrier, en période festive (et ils ont mis le paquet) les mauvaises nouvelles politiques passent toujours mieux.

Et merci aux politiques locaux (de droite, il paraît) qui ont consciencieusement  suivi les ordres de Paris, en échange de postes pour le présent et pour l’avenir, et d’amnisties pour quelques malversations kolossales.
Merci de vous être foutus de la gueule des Calédoniens à ce point-là, et depuis si longtemps !

PS : Un grand bravo à Gielbé dans les Nouvelles d’il y a quelques semaines qui proposait un dessin représentant Neaoutyne rentrant de Paris, hilare, aux anges « l’indépendance ! et, en plus, l’argent de la France ! »

17 COMMENTS

  1. Tout à fait d’accord avec cet article. Les calédoniens se sont fait mettre en beauté par Sarkozy qui ne leur a servi qu’une soupe tellement fadasse que tout le monde, LKU en tête, le met sur un piédestal.
    Une belle mise en scène sur fond de paranoiä (j’en veux pour preuve les moyens mis en oeuvre pour la sécurité du nain) destinée à endormir les calédoniens.
    Sarkozy me fait penser à Kâ, le boa du « livre de la jungle » qui répète à Mowgli : « Aie confiance…sssss » pour mieux essayer de l’étouffer.
    Il me vient en mémoire un mot de Frédéric Dard : « Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu’il lui faut oublier. »

  2. détail qui vous a échappé? Wamytan demande une représentation diplomatique calédonienne dans le pacifique.Le Président répond qu’il est d’accord pour une représentation canaque… sa traduction de calédonien c’est canaque
    allez Victor allez Victor

  3. complement
    le je vous ai compris a été prononcé en1998 sauf que vous ne l’avez pas compris…reste 2possibilités
    préparer l’indépendance mais c’est bien tard ou préparer votre départ

  4. La securité, il me semble qu’il en a touché un mot et meme promis un renfort des effectifs de la nationale.

    Le fond de l’intervention de « openeye » vise a démontrer que le President de la République francaise, a engagé l’etat à rendre independante la Nouvelle Calédonie.

    Je m’interroge. Le président de la République francaise va t’il voter au prochain referundum sur l’autodertermination ? Le president de la République a t’il voté les accords de Nouméa ? Le président de la République baisse t’il les yeux quant un kanak le regarde avec une haine raciste non masquée ?

    La vérité c’est que comme openeye, beaucoup de calédonien prefere rejeter le probleme sur les politiques. Or dans la vie de tous les jours c’est bien votre renoncement collectif qui est à la base de tout ce merdier. C’est bien parcequ’on laisse faire la racaille, parcequ’on se laisse insulter que tout va mal.

    Non Monsieur Openeye vous n’etes pas devin, vous n’avez aucun talent visionnaire, par contre vous savez deja ce que vous allez faire, profiter un max de votre vie ici et ne pas vous battre pour que vos enfant vivent bien apres vous ici. Vous serez le premier a vous en aller c’est pour cela que vous preferez denoncer la vente de la Nouvelle Calédonie aux Kanaks par la France.

    Question de face, vous avez envie de pouvoir vous regarder dans votre glace le matin…

    • Monsieur Panchor… vous dite que c’est « notre » renoncement collectif qui est à la base de tout ce merdier… vous n’est pas d’ici?

      Peut-être est-ce pourquoi vous ne vous sentez pas aussi responsable de la situation actuelle?

      Openeye lui doit être d’ici… car il admet « Nous, sur place, nous avons lamentablement échoué, et quand je dis nous je veux vraiment dire nous, nous tous, parce que nous n’avons jamais eu le courage de faire bouger les choses, parce que nous avons toujours élu et réélu les mêmes incapables, incompétents et corrompus au dernier degré. »

      Vous accusez Openeye d’être le premier à quitter le pays… je pense plutôt que ceux qui quitterons les premiers sont ceux qui ne voudrons pas renoncer leurs passeport français… peut être votre cas?

  5. Monsieur Jean Eymard.

    Je vous rassure, je suis d’ici et je ne m’inclus aucunement dans le renoncement. Oui il y en a encore monsieur qui ne se laisse pas cracher dessus au passage piéton, qui descende de leur voiture et mette une baffe dans la gueule au gars qui vous insulte…kanak ou autre d’ailleurs.

    Quand a la solidarité que je devrai a un tel ou un tel selon son ethnie… permettez moi de vous dire que je suis solidaire avec l’ensemble des calédoniens… en effet par mon travail je paie des impots et des cotisations pour que ceux qui sont moins bien lotis que moi puissent mieux vivre…et je peux dire que je suis dans la tranche superieur de la solidarité.

    Et puis arretez avec cette idée recu que les kanaks sont solidaires qu’ils sont un peuple unis … ils peuvent pas se voir entre eux … la Grande terre deteste les iles, les districts des iles se detestent, bref ils ont les meme problemes que nous en plus violent, c’est tout. Ce n’est pas le peuple élu les kanaks. Ceux sont des habitants de la Nouvelle Calédonie comme les autres. Comme ceux qui était la avant eux, comme ceux qui sont venus apres et comme ceux qui viendront encore.

    • Monsieur Panchor… vous parlez de « renoncement »… mais de quel « renoncement » parlez vous au juste?

      Vous pensez vraiment que de « mettre une baffe dans la gueule au gars qui vous insulte » changera le destin de la Calédonie?

      Ca se terminerai tout au plus en une bagarre de rue… si c’est ça votre solution pour l’avenir ici, on est mal partis!

      Au moins Openeye admet que c’est le fait d’avoir « toujours élu et réélu les mêmes incapables, incompétents et corrompus au dernier degré » qui nous mets dans la situation actuelle.. il y a donc une solution au problème.. a nous d’agir et de prendre de bonnes décisions dorénavant.

      En ce qui concerne la solidarité, les kanaks peuple unis, peuple élu, etc… je n’en ai pas mentionné un mot… donc je ne me sens pas concerné par vos commentaires.

      • Monsieur Jean

        Le renoncement que j’evoque est un renoncement ethique aux valeurs que chacun de nous portons.

        Si je renonce dans ma vie de tous les jours a m’interresser a la politique, je ne peux pas me plaindre du politique… si je renonce a ma fierté humaine par peur de me battre je laisse les violents s’emparer du pouvoir et me marcher dessus.

        Je crois fondamentalement que les sociétés se cronstruisent par les hommes et au travers de la vie de tous les jours. Je pense que des lors que les fondements qui font notre quotidien , politesse respect minimum, etc ne sont pas defendu on ne peut se projeter sur des idées politiques qui ne sont que des idées.

        Ce n’est pas le concept d’independance qui fait qu’un jeune Kanak puisse crier « enculé de blanc » dans le Mc Do; c’est le sentiment que de toute facon personne ne reagira. L’inverse n’est pas envisageable … pourquoi ?

        C’est de ce renoncement la dont je veux parler, le renoncement du quotidien.

        Par ailleurs vous pouvez toujours élir Eliot Ness pour faire de Nouméa une ville sure… si vous ne jouez pas votre role, il ne se passera rien.

        Votre role dans la société ne se resume pas à voter (je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire). Si vous voulez ameliorer les choses redressez vous et soyez fier non pas de votre pays ou de votre culture ou je ne sais quoi… mais de vous même, d’être un homme libre.

        Bien cordialement, et je m’excuse d’avance si certains de mes propos ont pu vous froisser.

        • Oui Monsieur Panchor… je dois admettre que je suis entièrement d’accord cette fois ci avec ce que vous dites.

          Ce qui m’a choqué dans votre premier message c’est le fait d’avoir accusé Openeye de vouloir profiter un max avant d’abandonner le navire sans se battre alors qu’il me semble qu’il veut simplement ouvrir les yeux aux Calédoniens qui ont toujours fait confiance aux « mêmes incapables, incompétents et corrompus ».

          Admettre que l’on s’est fait berner pendant des années par nos politiques ne veux pas dire que l’on est moins homme, ni que l’on renonce a notre fierté humaine.

          Admettre nos erreurs est le meilleurs moyens de trouver une solution… Dieux fasse que nos politiques admettent les leurs!

          Bien cordialement.

          • Merci Mr AYMARD,
            Vous avez répondu avec beaucoup de sagesse au premier et au dernier message de Panchor. Je ne lui en veux pas du tout d’ailleurs, mais je ne souhaite pas entrer dans une quelconque polémique. Mon seul souhait est effectivement que les Calédoniens ouvrent les yeux et arrêtent de suivre des politiques qui les méprisent totalement (je peux vous le garantir, je l’ai constaté X fois dans des réunions de tel ou tel parti dans lesquelles il était souvent dit à propos de décisions trés « limites » « ne t’en fais pas, ils sont tellement cons, ils ne comprennent jamais rien de toutes façons »etc..)
            Et ça a commencé avec Jacques Lafleur, et s’est poursuivi depuis. Et Nicolas Sarkozy pense exactement la même chose.
            Bon, j’arrête là, merci encore.

  6. lu dans la presse ça peut vous intéresser-:)

    La ville australienne devance la canadienne Vancouver, habituée des premières places ces dix dernières années, mais qui se retrouve cette fois-ci au troisième rang, juste derrière la capitale autrichienne, Vienne.

    Parmi les dix villes les plus faciles à vivre figurent, outre Melbourne, trois autres cités australiennes: Sydney (6e), Perth et Adelaïde (8e toutes les deux).

    Le Canada est lui aussi bien placé, avec Toronto et Calgary occupant respectivement les 4e et 5e places.

    La capitale finlandaise Helsinki est au 7e rang et Auckland, en Nouvelle-Zélande, au 10e rang, a précisé cette étude réalisée par Economist Intelligence Unit.

    Plusieurs critères sont entrés en ligne de compte pour ce classement: stabilité sociale et politique, taux de criminalité, accès à des soins médicaux de qualité, vie culturelle, environnement, scolarité et infrastructures.

    à lire aussi
    dans actualité :
    Urbanisme
    Melbourne est la ville la plus agréable à vivre dans le monde
    « L’Australie, avec une faible densité de population et un taux de criminalité relativement bas, continue d’avoir sur son sol plusieurs des villes les plus agréables à vivre », a déclaré le responsable de l’étude, Jon Copestake.

    « Malgré la hausse du coût de la vie, alimentée par la force du dollar australien, ces villes offrent toute une série de facteurs qui les rendent très attractives », a-t-il ajouté.

    Paris arrive en 16e rang, Tokyo à la 18e. Aux Etats-Unis, la ville la mieux classée est Honolulu (26e). Londres est en 53e position, juste derrière Singapour.

    Athènes, capitale d’un pays en crise, abandonne cinq places par rapport au classement précédent, et est désormais en 67e position.

    Tripoli passe de la 107e place à la 135e.

    Comme lors du précédent classement, Harare arrive en dernier, juste devant les capitales du Bangladesh, Dacca, et de la Papouasie Nouvelle-Guinée, Port Moresby.

    • J’émets des doutes sérieux sur ce classement. Brisbane me semble plus agréable à vivre que Sydney par exemple. Auckland à la 10ème place ? Là aussi cela me parait peu crédible. Enfin bref…

  7. Cet article fait preuve de la mauvaise foi d’un grand nombre de personne dans ce pays. En effet, sur ce qui est de la sécurité (1er discours), le président a parlé d’un renfort, pour le drapeau commun(ouverture des jeux), il en a parlé, des autres communautés aussi (visite à Vavouto) à moins qu’on ait pas entendu la même chose.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here