Clash entre Harry Roselmack et un avocat des victimes a propos de l’affaire Merah

En direct sur le plateau du Grand Journal de Canal+, un échange houleux a eu lieu entre Harry Roselmack et l’avocat des familles des victimes de Merah !

Alors que TF1 a diffusé lundi dans Sept à Huit l’enregistrement audio des négociations entre le Raid et Mohammed Merah, Harry Roselmack et Patrick Klugman, l’un des avocats aux familles des victimes ont une échange tendu sur le plateau du Grand Journal !

L’avocat a fustigé l’émission et s’est expliqué sur ces enregistrements:

« Cette diffusion est scandaleuse car elle donne la parole en dernier à Mohamed Merah, une parole mensongère et manipulatrice (…) Le testament de Merah, ce sont ses crimes, pas ses paroles et nous ferons le nécessaire pour que cette diffusion ne se propage pas. »

Alors que le CSA a adressé une mise en garde à TF1 et que la police a perquisitionné les locaux des producteurs de Sept à Huit, Harry Roselmack a défendu le contenu éditorial de l’émission en précisant que même si il respectait la douleur des familes de victimes, celui-ci avait le devoir d’informer :

« Elle doit nous appeler à la responsabilité mais en aucun cas elle ne doit être un élément de censure. Notre devoir en tant que journaliste, c’est d’informer ».

avant de préciser:

« Il y a dans ce document des éléments d’information importants à porter à la connaissance du public »

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Moi je trouve ça très bien qu’ils aient montré ces enregistrements.

    Le public n’étant pas forcément très informé, on pourrait presque croire à la théorie du complot contre le jeune tueur. Notamment quand l’avocate du père dit avoir des preuves qu’il aurait été piégé.

    Là, la preuve est faite, le type était un fou sanguinaire, complètement endoctriné et prêt au pire.

    1. Normalement ce genre de choses devrait etre « secret défense »…
      quand on sait que la RG l’on appelé après les meurtres de militaires Francais,
      qu’on ne me dise pas qu’ils n’auraient pas été foutus de le localiser avant ses meurtres d’enfants..

      En tous cas pour moi, c’est clair, cette affaire n’est pas « nette ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *