Parceque je  suis fan de ce mec , parceque meme si parfois je suis pas a 100% d’accord avec  tout ce qu’il raconte je trouve qu’il le fait d’une telle facon que ca merite d’etre partage :

« Comment faire remonter aux narines du nain élyséen, l’odeur putride de la politique catastrophique des deux drapeaux du Sénapasteur Pétélo Grandes oreilles de la sainte connerie et toutes ses âneries depuis juillet 2010 (cf mon bilan 2011 sur mon mur) ??

J’ai une réponse toute simple : LES URNES !!!

Il faut qu’en 2012, quelque soit l’élection, aucun bulletin UMP ou RUMP ne soit utilisé ! AUCUN !

Militons pour la planète, ne les utilisons pas ! 😉

Ils se foutent de nous, ils nous prennent pour des buses ?

Alors montrons-leur notre réponse : 0% de vote pour le candidat UMP aux présidentielles et candidats RUMP aux législatives !!!

Sarko a fait, en Nouvelle-Calédonie, l’un des meilleurs scores aux présidentielles, en 2007 … Qu’il fasse en 2012 le plus mauvais score historique de toute l’histoire des élections !

Il sera bien obligé de constater qu’il n’a pas le bon interlocuteur, qu’il y a un truc qui cloche, quand il verra son score nanométrique, et celui picométrique des candidats RUMP aux législatives.

Forcément, vous me direz : « oui, mais pour qui voter alors ? »

Ma réponse est encore une fois des plus simples : pour l’un des autres candidats, celui qui vous paraîtra le moins pire, le plus soucieux de notre volonté indéfectible de rester français pour ne pas devenir une dictature bananière sous-développée dont les richesses seront pillées cette fois en toute impunité par les multinationales … et par les zélus …

C’est déjà fait pour les zélus ?
Oups, autant pour moi, elles sont plus rapides, sournoises et cupides qu’on ne pourrait l’imaginer, ces petites mouches du fruit …

On sait où nous mène l’UMP sarkosyste ! Paroles, paroles et paroles….

On sait où nous mène le RUMP de Grandes Oreilles, de Gargamel – le soi-disant grand défenseur du pays à l’assemblée nationale – et du basketteur Mont-Dorien coléreux et fatigué d’être « contre » qui voudrait bien lui aussi un repose-fesse bourbonnais !

Il n’y a plus rien de bon !

D’ailleurs, pour moi, il n’y a jamais eu rien de bon et les 2 dernières années sont là pour prouver cette réalité : l’UMP et ses sbires indépendantistes locaux, les zélus RUMPISTES, nous envoient tout droit au pilori de l’indépendance et de ses conséquences sociales, ethniques, économiques, catastrophiques, alors qu’ils n’ont même pas le courage d’assumer ce sinistre sort qu’ils nous préparent. Leur chef préférant se réfugier au Sénat pour sauver son passeport !

Alors, à quoi bon voter encore pour eux ??

Puisqu’ils ont fait leur choix, celui du renoncement, de l’affairisme et des petites magouilles pour piquer les chandeliers publics, avant le grand tsunami de l’indépendance, et qu’ils se foutent royalement de nos tronches, limite à nous mettre un coup de botte dans les côtes comme le chien qui gêne le passage et la fuite, alors il nous faut prendre le taureau par les cornes, le pouvoir par les urnes !

Il faut donc choisir parmi les autres candidats, celui qui aura le programme le plus réaliste, et surtout le moins menteur.

Nous, la FRC, essaierons de vous aider à faire VOTRE choix pendant ces campagnes 2012, en votre âme et conscience.

Pas avec des consignes de vote moutonisantes, ordonnées sans explication comme ils avaient l’habitude de faire. Non !

Finis le paternalisme asservissant et la moutonisation imbécilisante !

Nous analyserons, décortiquerons, avec vous les programmes des candidats, surtout ceux pour les législatives.

Nous nous triturerons les méninges, car c’est utile, c’est même presque indispensable, pour que chacun puisse comprendre ce que chaque candidat lui propose de bien ou de carrément naze, de manière à ce que lorsque nous nous retrouvions dans l’isoloir, nous puissions nous dire fièrement : « je sais ce que je ne veux pas, je sais ce que je veux, et donc pourquoi je vote pour untel ! »

Pourquoi choisir le candidat qui nous permettra de rester français ?

Parce que c’est viscéral, parce c’est primordial, pour nous, pour nos enfants, pour les enfants de nos enfants, de rester français.

Parce qu’à l’heure de la crise mondiale, les petits cailloux comme nous se font littéralement gober par les gros, les géants, gourmands qu’ils sont, complètement débridés …

Parce que sans la France, qui garantira la liberté d’expression ? La justice (certes bien malmenée en ce moment mais surement meilleure que dans certains pays du tiers monde) ?

Qui protègera nos gentils dauphins de la ZEE contre les méchants harpons bridés qui ne rêvent que d’en faire des sushis, sans soucis de poursuites ?

On pense que rien ne va aujourd’hui … Mais demain, sans la France, qui peut vraiment croire que tout ira beaucoup mieux ?

Ce sera plutôt 100 fois, 1000 fois pire !!

Quelle liberté de déplacement aura-t-on avec un passeport en poil de roussette ?

Qui nous viendra en aide si on se retrouve otage ailleurs dans le monde ?

Quelle perspective d’études supérieures pour nos enfants à l’extérieur du pays sans passeport français ?

Quelles valeurs des diplômes locaux s’ils ne sont pas reconnus, et contrôler par le système éducatif français ?

Quid de l’économie locale ?

Quid du budget local ? Où trouver les 150 milliards aujourd’hui donnés par la France pour boucler le budget 2012 du territoire, qui s’élève à plus de 180 milliards cfp ?

Comment remplacer les 45 milliards cfp de l’enseignement secondaire versés par la métropole pour gérer la compétence dernièrement transférée ?

Ne me dites pas : « ben le nickel et le tourisme bien sur » :

– Les nouvelles n’usines pour exploiter le premier sont toutes non-imposables pour au moins 15 ans (merci messieurs les zélus de cacher cette vérité),
– Et le second est dans une situation catastrophique : il coûte plus d’argent qu’il n’en rapporte.

Pourquoi rester français ? Peut-être finalement aussi, tout simplement, parce que nous sommes attachés aux valeurs républicaines françaises, les vraies : l’égalité, la liberté, la fraternité.

Pas celles détournées et travesties de l’UMP et des indépendantistes RUMPISTES, qui les ont transformées en « disparité », en « ségrégation » et « communautarisme exacerbé », en 2 couleurs à ne surtout pas mélanger, à bien invectiver les uns contre les autres, etc …

L’avenir n’est pas rose. Mais il peut être aussi rouge si nous ne nous réveillons pas avant qu’il ne soit trop tard !

A nous de nous mobiliser pour faire que cet avenir redevienne vert, source d’espoir et d’envie, pour tous.

Réveillons-nous !

Cessons d’accepter cette déchéance orchestrée par les zélus zébus zévincus actuels.

Cessons d’être défaitistes. Nous n’avons plus le temps.
Nous n’avons plus le luxe d’être pessimiste !
Il nous faut prendre les armes démocratiques : les urnes ! Pour reprendre notre destin en main !

MAINTENANT !

Il n’est pas trop tard. Il n’est jamais trop tard.

Nous voulons un drapeau rassembleur, fédérateur, un pays paisible, prospère, pérenne, pour tous : un destin commun !

Alors donnons-nous les moyens de les obtenir !!

( Vu sur FB pseudo : Billy Boy)

18 COMMENTS

  1. Mais vous en avez pas marre de passer votre temps à dégueuler des conneries à longueur de journée???

    Ce Billy boy est un pov’ reac dépassé qui n’existe qu’en tapant des anneries sur son clavier pour vomir sur tout le monde.

    Heureusement, HEUREUSEMENT, que la grande majorité des calédoniens ont l’intelligence de ne pas se laisser berner par de tels propos insultants et total inconstructifs.

    Les calédoniens voteront en avril, en mai et en juin, avec une seul certitude: ce n’est pas ces insultes de bas étages qui les convaincront.

    Et je ne vois pas non plus l’intérêt de développer des arguments cohérents pour débattre de façon intéressante, face à tant d’insulter, d’injures, et de propos vide de sens.

    • Chacun dit ce qu’il veut tant qu’il reste dans le cadre de la loi.

      Il n’y a ici dans les propos de Billy Boy aucune diffamation, aucun appel à la haine, que des opinions et un avis.

      Personnellement je trouve ce texte assez pessimiste mais chacun son truc.

      Non, ce qui est gênant c’est que l’argumentation du camp d’en face se résume encore et toujours à ce que tu viens de dire dans ton post :

      1/ « Si t’es pas content barre-toi »
      2/ « ça ne sert à rien de débattre avec eux car ce ne sont que des pauvres réactionnaires qui n’ont rien compris »
      3/ Attaque personnelle lorsque vous connaissez le nom de la personne derrière le pseudo

      C’est pour ces raisons là – et uniquement celles-ci – que vous n’êtes pas très bons dans les forums sur Internet. Vous êtes généralement caricaturaux, manichéens (si t’es pas avec nous t’es qu’un facho ou un socialo ou un réac’…), vindicatifs et pauvres dans votre argumentation.

      Pour tout dire, je ne sais plus trop si nous dominons les échanges sur la toile calédonienne parce que notre combat est le plus juste ou bien si c’est parce que vous n’êtes vraiment pas bon.

      Taltoul

      • Ben Tom si ça peux te faire plaisir de penser que vous êtes les meilleurs sur la toile!!
        Si quelque part, c’est ta façon de dire que dans le monde virtuel, vous êtes les meilleurs… C’est bien parce que nous sommes plus présents sur le terrain, avec les calédoniens en chair et en os, et donc bien meilleurs que vous dans la réalité plutôt que caché derrière un écran et un clavier.
        La triste réalité pour ton maitre et guru, c’est qu’il a eu le tout le pognon de la province entre 2004 et 2009, et que malgré ça, et bien il a perdu son referundum/législatives de 2007 (si tu ne t’en souviens pas, je te renvoie la video qu’il nous avait fait sur le fameux referundum sur SA politique provinciale de l’époque).

        Alors pourquoi pas… Si ça peut te faire plaisir, t’es le meilleur sur la toile Tom! Mais rappel toi quand même que l’élection elle se fait pas sur internet, elle se fait dans la vrai vie, là où nous on est bien présent et où on est bien meilleur que toi!!

        Allé nana!!

        • Ce n’est qu’une simple constatation, ne t’énerve pas. Pour un partisan de la coalition sur Internet qui la défend, il y en a trois qui la critique. C’est un simple état de fait que je constate depuis plus d’un an. J’ai peut-être tort, en tout cas c’est mon avis.

          Je ne confonds pas la toile avec le monde réel. La toile calédonienne c’est 41000 abonnés et 1500 à 2000 personnes « intéressées » par les forums et les blogs d’actu calédonienne, au grand maximum. L’électorat calédonien c’est, lui, plus de 160000 électeurs. Le Net ne représente donc nullement la Nouvelle-Calédonie dans toute sa diversité.
          Ce n’est qu’une poche, qu’un panel, qu’une strate infime de la population.

          Mais cette strate est d’importance. Je crois comme Christophe Barbier qu’Internet ne fait pas le vote mais qu’il participe, comme d’autres médias, à la cristallisation de ce vote. Les internautes font partie de la classe CSP+, ils sont souvent cadres, non-indépendantistes, intéressés par la vie de la cité, niveau d’étude IV ou III, ils sont chez eux, dans leur vie associative ou professionnelle, des cornes de résonance écoutées et entendues.

          Quel rapport tout ça a avec le fait que Philippe Gomès ait perdu les législatives de 2007 ? Je n’ai pas compris ce passage.

          Je n’ai pas parlé de moi, je dis « nous ». Je peux d’ailleurs te citer le nom de dizaines de blogueurs ou d’internautes qui n’ont pas les mêmes conceptions politiques que moi mais qui, pourtant, sont des adversaires acharnés de la coalition en place.

          Heureusement que vous êtes présents dans la « vraie vie ». Et j’espère, en effet pour vous, que vous y êtes meilleurs.

          Mon analyse a toujours été de dire qu’une « victoire » sur le Net était indispensable à tout parti voulant devenir le premier d’un pays. Je défends cette logique purement intellectuelle jusqu’à ce que les évènements viennent à me prouver mon erreur. Et ça ne sera pas pour autant la fin du monde non plus…

          Au plaisir de te lire.

          Tom

  2. Une suggestion pour ce pov’ Billy boy:
    Prend ton passeport français et sauve toi! Va t-en pendant qu’il est encore temps!!!
    Parce que d’après le tableau que tu nous décris là, et ben le pays va bientôt couler à pic!!!

    Alors faut être un peu réaliste et un peu moins « catastrophiste »: ou peut-être alors, juste écarte toi un petite demi heure de ton écran, sors de ton bureau tout noir, passe la porte, et va boire un coup sur la bd… C’est vachement gaie, et ça te remonteras le moral!!!

    • Il n’a pas a prendre son passport « Francais » et se sauver, on a le droit de dire ce que l’on pense;
      et c’est vrai, aller a la BD le samedi soir, se faire emmerder et tabasser c’est vachement gai, et ca remonte le moral.
      non mais tu vis dans quel monde?

  3. En réponse à ceux qui dénoncent le catastrophisme et voient tout en rose, promettant le bateau aux pessimistes lucides ou dénigrant si pauvrement mon texte (parce qu’ils ne peuvent contre argumenter des vérités) :

    Je crois qu’en effet, nous ne vivons pas dans la même calédonie.

    Je n’ai pas la chance (ou plutôt la couardise) de Pétélo d’avoir piqué un siège au Sénat sous le nez des calédoniens (car élu par les grands électeurs, ou plutôt les petits copains du parti) qui me garantira à vie mon passeport français (et celui de ma femme et mes enfants au passage) et une retraite des plus dorées par la même occasion.

    Moi je suis un simple citoyen calédonien, fier de l’être, qui se rend compte qu’on l’a flouzé avec les ADN, parce qu’on a oublié de lui dire qu’en votant pour les ADN, il risquait de perdre sa nationalité française sans le savoir, si un jour la Nouvelle-Calédonie sombre dans l’indépendance, sous quelques formes que ce soit (association ou pas).

    A voir un de mes anciens articles déjà publiés ici et disponible à l’adresse suivante : https://www.facebook.com/note.php?saved&&note_id=227568927327903

    Pourquoi partirai-je ? je n’ai pas d’autre terre que la Nouvelle-Calédonie. C’est MON PAYS autant que d’autres !
    Je ne suis pas riche, et je viens de m’endetter pour 25 ans. Alors autant dire que j’ai bien fait mien le destin du pays.

    Et je ne vois pas pourquoi je vais continuer à le regarder dériver vers le précipice sans réagir.

    Si tu pratiques la politique de l’autruche, c’est ton problème.

    Moi , je me suis réveillé, j’ai ouvert les yeux, et ce que je vois depuis 2 ans est si alarmant, qu’il est temps de réagir avant qu’il ne soit trop tard, avant que les indépendantistes rumpistes nous imposent leur nouvel accord merdeux, de 20 ou 30 ans avec indépendance sans concession à la fin.

    Je suis alarmiste ? A m’écouter le pays va bientôt couler ?

    Regardes donc l’explosion des incivilités, de la délinquance, des vols et destructions de véhicules, du home-jacking !

    Lis donc les articles de gens à bout de nerf, au bord du désespoir et de l’explosion psychologique, comme ceux de la Tamoa par exemple.

    J’en connais aussi du côté de Beauvallon, qui se sont littéralement fait détruire leur piaule par quelques abrutis écervelés que plus personne ne contrôle, ni même ne réprimande !

    Regardes le début du casse-gueule du secteur du BTP. Et ce n’est que le début !

    Regardes l’échec du rééquilibrage et le refus de solidarité des provinces Nord et Iles envers la PSud.

    Pendant 20ans la Province Sud les a gavés grâce à la clé de répartition.

    Leur remerciement aujourd’hui ? Alors qu’ils n’ont rien fait d’efficace pour fixer leur population dans leur province respective, avec des logements et le développement d’un tissu économique suffisant pour donner du travail sur place, ou même ne serait-ce que participer aux efforts de logement sociaux de la Province Sud, ILS refusent de modifier cette clé de répartition qui aujourd’hui est complètement obsolète car en totale inadéquation avec la réalité actuelle, pas celle d’il y a 20 ans !

    T’inquiètes, visiblement, je sors bien plus souvent que toi de mon bureau.

    J’y vois les incivilités chroniques, à la BD, à l’anse vata ou au château royal, la journée comme de nuit, devant les boites de nuits, dans des quartiers comme rivière salée ou un patron de station doit désormais embaucher 2 vigils pour espérer sauver du vol ses étalages de Mars. Et qui, ne peut que constater, impuissant, un soir venu, que les petites racailles, vexées de s’être fait choper par un vigil en flagrant délit de vol, sont revenus foutre le feu à son portique de lavage automatique, et que la police s’est faite caillasser et a fuite lorsqu’elle a voulu intervenir.
    Je vois les problèmes à Tuband, à Kaméré, et à Numbo ou pour les sociétés, le matin c’est le jeu de la surprise : ont-ils réussi à rentrer ? Qu’ont-ils volés ou cassés ?

    Je vois un type débraillé descendre de son F150 (encore immatriculé en WW) et rentrer dans le cabinet du médecin avec la carte de l’aide médicale gratuite.

    Je vois un président du gouvernement qui montre le bon exemple et refuse de démissionner alors qu’il est mis en examen.

    Je vois un « chef », contesté, qui veut virer un sanitarium (un service de santé, vous vous rendez compte), et menace de bloquer le col de la Pirogue si on ne satisfait pas à ses exigences, tel un gosse gâté et égoïste qui nous fait sa crise de nerf, au lieu de nous montrer ce fameux accueil local, et sa solidarité envers les malades.

    Et que font les politiques actuels pendant ce temps ?

    Vont-ils voir ce chef et trouver une solution raisonnable et non exorbitante ?

    Que font-ils pour éviter que ne se reproduisent les évènements de Maré, ou d’Unia, toujours en mode coco-minute prête à exploser ??

    Que font-ils contre la fermeture du seul magasin de Hienghène, dont le propriétaire a fini par baisser les bras, las des incivilités et de la non-reconnaissance de son « service public » ??

    Que font-ils pour enrayer les problèmes d’alcool et de mortalité routière ? Ont-ils essayé en 20 ans de construire une 4 voies avec terre-plein centrale jusqu’à Koumac, avec pourquoi pas un péage sur 10, 15 ou 20 ans le temps de payer la facture ?

    Cherchent-ils des solutions bien plus efficaces qu’un arrêté haussarial, fixant les dates de vente d’alcool comme le résultat d’un bingo improvisé, et qui au final n’est qu’une complète mascarade absolument inutile ?

    Toutoutes, regardes autour de toi, prends 5 min, regardes bien, le général comme les détails.
    Et tu comprendras que oui, la situation est alarmante, et il est temps de redresser la barre.

    Et c’est parce que je crois à ce pays, parce que je l’aime, parce que je sais que nous calédoniens nous semblent capables de bien mieux que cela, que je veux informer le plus de monde possible sur les réalités actuelles.

    Non pas comme un annonciateur de l’apocalypse. Mais bien avec un message d’espoir : Il faut se ressaisir et reprendre notre destin en main pour reprendre la construction de ce pays dans un esprit plus sain, moins cupide, plus globale, moins ethnocentrique, plus ouvert, moins autarciste, plus pérenne, moins provisoire !

    Pour cela, il nous faut refuser la politique catastrophique caractérisée par le double-drapeau, qui stigmatise les populations, nous dresse les uns contre les autres alors que nous sommes tous sur le même caillou, tous autant attachés viscéralement à lui.

    Il faut se rendre à l’évidence que l’indépendance est une utopie dangereuse pour notre avenir, pour notre salut.

    Il faut stopper le transfert de compétences irresponsable, car nous n’avons ni les moyens financiers, ni les moyens humains pour les gérer maintenant.

    Il nous faut repenser l’avenir, avec une politique globale et concertée, avec la volonté de tous de ramer dans le même sens, celui du travail et de l’effort, du respect de l’autre et du partage sans asservissement ni assistanat, ni magouille, ni entourloupe, en toute sincérité et honnêteté.

    Et pour cela, il faut utiliser le pouvoir le plus pacifiste, que nous possédons tous : celui des urnes !

    Billy Boy – FRC_Janv2012

  4. il a raison puisqu’on n’écoute plus le peuple souverain ,il faut que le peuple fasse savoir ce qu’il veut.
    et quand on écoute le nain en guyane qui dit que ni lui ni son parti ne s’alliera jamais avec des indépendantistes ,cela me fait rire et en dit long sur son intégrité

    a bon entendeur

  5. moi je pense comme le pov reac ,en kaledonie on écoute plus le peuple,on enleve le droit de vote aix vrais français ,on est ou là sur la lune ,il faut faire tous les caprices de certains fachistes qui crachent sur la france ,D’ailleurs c’est bien la France qui en pays des droits de l’homme baisse toujours la culotte.si Jacques était encore là il aurait mis de l’ordre dans ce panier de crabes mous et flasques. et quand on entend parler notre cher président en guyane qui nous dit tout fort que ni lui ni son parti ne s’alliera jameis avec des indépendantistes , cela me fait rigoler tout fort. ila raison le pov réac ,ne mettons aucune voix dans l’urne pour ces gensqui nous prennent pour du bétail

  6. Ce n’est pas le sujet qui est débile… seulement les commentaires de certaines personnes qui n’ont rien de constructif à dire, que des insultes et des bêtises… cela ne présage rien de bon pour le pays!

  7. Et pour qui faut-il alors voter?
    Pour Marine Lepen?
    Pour François Bayrou?
    Faut-il voter blanc?

    Et si les élections n’avaient pas lieu pour cause de mega bordel en France et dans le mânde genre guerre au Moyen Orient avec prolongements en Europe (terrorisme) … et émeutes de la faim en Europe? Le président aurait alors les pleins pouvoirs de l’article 16.

  8. En réponse à ceux qui dénoncent le catastrophisme et voient tout en rose, promettant le bateau aux pessimistes lucides ou dénigrent si pauvrement mon précédent texte (cf commentaires sur Cagou.com), parce qu’ils ne peuvent contre argumenter des vérités :

    Je crois qu’en effet, nous ne vivons pas dans la même Nouvelle-Calédonie.

    Je n’ai pas la chance (ou plutôt la couardise) de Pétélo d’avoir piqué un siège au Sénat sous le nez des calédoniens (car élu par les grands électeurs, ou plutôt les petits copains du parti) qui me garantira à vie mon passeport français (et celui de ma femme et mes enfants au passage) et une retraite des plus dorées par la même occasion.

    Moi je suis un simple citoyen calédonien, fier de l’être, qui se rend compte qu’on l’a flouzé avec les ADN, parce qu’on a oublié de lui dire qu’en votant pour les ADN, il risquait de perdre sa nationalité française sans le savoir, si un jour la Nouvelle-Calédonie sombre dans l’indépendance, sous quelques formes que ce soit (association ou pas).

    A voir un de mes anciens articles déjà publiés ici et disponible à l’adresse suivante : https://www.facebook.com/note.php?saved&&note_id=227568927327903

    Pourquoi partirai-je ? je n’ai pas d’autre terre que la Nouvelle-Calédonie. C’est MON PAYS autant que d’autres !

    Je ne suis pas riche, et je viens de m’endetter pour 25 ans. Alors autant dire que j’ai bien fait mien le destin du pays.

    ET je ne vois pas pourquoi je vais continuer à le regarder dériver vers le précipice sans réagir.

    Si tu pratiques la politique de l’autruche, c’est ton problème.

    Moi , je me suis réveillé, j’ai ouvert les yeux, et ce que je vois depuis 2 ans est si alarmant, qu’il est temps de réagir avant qu’il ne soit trop tard, avant que les indépendantistes rumpistes nous imposent leur nouvel accord merdeux, de 20 ou 30 ans avec indépendance sans concession à la fin.

    Je suis alarmiste ? A m’écouter le pays va bientôt couler ?

    Regarde l’explosion des incivilités, de la délinquance, des vols et destructions de véhicules, du home-jacking !

    Lis donc les articles de gens à bout de nerf, au bord du désespoir et de l’explosion psychologique, comme ceux de la Tamoa par exemple.

    J’en connais aussi du côté de Beauvallon, qui se sont littéralement fait détruire leur piaule par quelques abrutis écervelés que plus personne ne contrôle, ni même ne réprimande !

    Regarde le début du casse-gueule du secteur du BTP. Et ce n’est que le début !

    Regarde l’échec du rééquilibrage et le refus de solidarité des provinces Nord et Iles envers la PSud.

    Pendant 20ans la Province Sud les a gavées grâce à la clé de répartition.

    Leur remerciement aujourd’hui ? Alors qu’ils n’ont rien fait d’efficace pour fixer leur population dans leur province respective, avec des logements et le développement d’un tissu économique suffisant pour donner du travail sur place, ou même ne serait-ce que participer aux efforts de logement sociaux de la Province Sud, ILS refusent de modifier cette clé de répartition qui aujourd’hui est complètement obsolète car en totale inadéquation avec la réalité actuelle, pas celle d’il y a 20 ans !

    T’inquiète, visiblement, je sors bien plus souvent que toi de mon bureau.

    J’y vois les incivilités chroniques, à la BD, à l’anse vata ou au château royal, la journée comme de nuit, devant les boîtes de nuits, dans des quartiers comme rivière salée ou un patron de station doit désormais embaucher 2 vigiles pour espérer sauver du vol ses étalages de Mars. Et qui, ne peut que constater, impuissant, un soir venu, que les petites racailles, vexées de s’être fait choper par un vigile en flagrant délit de vol, sont revenues foutre le feu à son portique de lavage automatique, la police ne faisant que croiser au large, sans s’arrêter par peur de se faire caillasser.

    Je vois les problèmes à Tuband, à Kaméré, et à Numbo ou pour les sociétés, le matin c’est le jeu de la surprise : ont-ils réussi à rentrer ? Qu’ont-ils volé ou cassé ?

    Je vois un type débraillé descendre de son F150 (encore immatriculé en WW) et rentrer dans le cabinet du médecin avec la carte de l’aide médicale gratuite.

    Je vois un président du gouvernement qui montre le bon exemple et refuse de démissionner alors qu’il est mis en examen.

    Je vois un avenir bien sombre pour les enfants des squats, condamnés à rester des populations de secondes zones, plutôt que de les intégrer par une politique volontaire et dynamique de logements sociaux justes, ouverte à tous, et non une pérennisation des squats et des problèmes qui en découlent. Quid de ces squats en cas de cyclone ? Quid de la perte de foncier urbanisable, justement pour des logements sociaux bien plus décents pour ces familles, du prix astronomique de ces aménagements soi-disant provisoires, qui une fois de plus divise la population, en en stigmatisant une partie.

    Quelle équité pour les classes modestes, qui rament pour trouver un terrain où construire une maison, souvent très simple et sans prétention, et qui une fois trouvé, loin là-bas, à Dumbéa, à Païta ou au Mont-Dore, se voient étranglées par des taxes de construction astronomiques ?

    Je vois un « chef », contesté, qui veut virer un sanatorium (un service de santé, vous vous rendez compte), et menace de bloquer le col de la Pirogue si on ne satisfait pas à ses exigences, tel un gosse gâté et égoïste qui nous fait sa crise de nerf, au lieu de nous montrer ce fameux accueil local, et sa solidarité envers les malades.

    Et que font les politiques actuels pendant ce temps ?

    Vont-ils voir ce chef et trouver une solution raisonnable et non exorbitante ?

    Que font-ils pour éviter que ne se reproduisent les évènements de Maré, ou d’Unia, toujours en mode coco-minute prête à exploser ??

    Que font-ils contre la fermeture du seul magasin de Hienghène, dont le propriétaire finit par baisser les bras, las des incivilités et de la non-reconnaissance de son « service public » ??

    Que font-ils pour enrayer les problèmes d’alcool et de mortalité routière ? Ont-ils essayé en 20 ans de construire une 4 voies avec terre-plein central jusqu’à Koumac, avec pourquoi pas un péage sur 10, 15 ou 20 ans le temps de payer la facture ?

    Cherchent-ils des solutions bien plus efficaces qu’un arrêté haussarial, fixant les dates de vente d’alcool comme le résultat d’un bingo improvisé, et qui au final n’est qu’une complète mascarade absolument inutile ?

    Toutoutes, regarde autour de toi, prends 5 min, regarde bien, le général comme les détails.

    Et tu comprendras que oui, la situation est alarmante, et il est temps de redresser la barre.

    Et c’est parce que je crois à ce pays, parce que je l’aime, parce que je sais que nous calédoniens nous sommes capables de grandes choses, que je veux informer le plus de monde possible sur les réalités actuelles.

    Non pas comme un annonciateur de l’apocalypse. Mais bien avec un message d’espoir : Il faut se ressaisir et reprendre notre destin en main pour reprendre la construction de ce pays dans un esprit plus sain, moins cupide, plus globale, moins ethnocentrique, plus ouvert, moins autarcique, plus pérenne, moins provisoire !

    Pour cela, il nous faut refuser la politique catastrophique caractérisée par le double-drapeau, qui stigmatise les populations, nous dresse les uns contre les autres alors que nous sommes tous sur le même caillou, tous autant attachés viscéralement à lui.

    Car finalement, ce ne sont pas tant les individus qui sont mauvais mais bien ces leaders politiques, endoctrineurs mais incapables de proposer une vision plus intelligente, mieux réfléchie de l’avenir.

    Donc aujourd’hui, il est grand temps de tirer un trait sur la politique des anciens, la politique « à papa », comme le dit si bien Philippe Blaise.

    Il faut croire en la capacité des Calédoniens à mener une politique altruiste, pour le plus grand nombre, loin des mesures cupides et individualistes, partisanes et sectaires qui ont bouché l’horizon.

    Il faut se rendre à l’évidence que l’indépendance est une utopie dangereuse pour notre avenir, pour notre salut.

    Il faut stopper les transferts de compétences irresponsables, car nous n’avons ni les moyens financiers, ni les moyens humains pour les gérer maintenant.

    Il n’est pas question de demander à quiconque de rentrer dans la case commune en baissant la tête, de s’asseoir à la périphérie, comme citoyen de seconde zone, sans droit à la parole, au respect, ni à la dignité que tout homme mérite, comme le suggère la Ligue des Droits de l’Homme de Nouvelle-Calédonie (LDH-NC) dans son préambule des droits du citoyen calédonien (quel paradoxe ce préambule sectaire, écrit par une Ligue des Droits de l’Homme).

    Nous devons tous rentrer debout, fières de notre diversité qui fait notre richesse, dans ce 21ème siècle, sur ce caillou, dans cette fameuse case commune, sans poteau centrale hiérarchisant et asservissant qui limite l’espace commun, mais avec pour seul toit, les étoiles pour nous guider, nous aider à relativiser et à nous projeter dans l’avenir, comme elles l’ont déjà fait pour nos ancêtres.

    Il nous faut repenser l’avenir, avec une politique globale et concertée, avec la volonté de tous de ramer dans le même sens, celui du travail et de l’effort, du respect de l’autre et du partage sans asservissement.

    Et pour cela, il faut utiliser le pouvoir le plus pacifiste, que nous possédons tous : celui des urnes !

    Billy Boy – FRC_Janv2012

  9. « Nous devons tous rentrer debout, fières de notre diversité qui fait notre richesse, dans ce 21ème siècle, sur ce caillou, dans cette fameuse case commune, sans poteau centrale hiérarchisant et asservissant qui limite l’espace commun, mais avec pour seul toit, les étoiles pour nous guider, nous aider à relativiser et à nous projeter dans l’avenir, comme elles l’ont déjà fait pour nos ancêtres. »

    Merci.

  10. En Islande, les habitants ont viré leurs politiques incompétents. Ils ont fait traduire en justice les politiques qui avaient trempé dans des affaires. Ils ont désigné un collège de citoyens chargés de rédiger la nouvelle constitution du pays, en collaboration avec les habitants qui faisaient des propositions sur internet.

    Si les calédoniens veulent vraiment la démocratie, à eux de se bouger de la même manière pour prendre directement en charge les affaires du pays.

    Dénoncer les magouilles pour proposer de s’en remettre aux urnes en ne votant pas pour Sarko et l’UMP, c’est de la fumisterie! Sarko et l’UMP s’en foutent complètement de la Calédonie, surtout maintenant qu’ils sont dans la merde en Europe!

    Ce qu’il faut, c’est initier des actions concrètes comme l’ont fait les islandais qui, eux, ont viré directement leurs tocards de politiques!

    Il ne faut pas attendre les élections pour ça, parce que, quel que soit le résultat des élections, c’est la France qui décidera, de toute façon et parce que leurs dirigeants, qu’ils soient de droite ou de gauche, ils ne sont pas favorables aux calédoniens!
    Ils se foutent de notre gueule, tous autant qu’ils sont, lorsqu’ils nous disent qu’ils veulent que la Calédonie reste française! Il s’en fichent de la Calédonie et ils n’en ont rien à faire de nous!

    Si les calédoniens veulent vraiment défendre leurs intérêts, il faut qu’ils initient directement des actions concrètes comme les islandais. N’attendez pas les élections, n’attendez rien de la France qui de toute façon ne nous donnera rien, quel que soit le résultat des urnes! Si vous voulez vraiment du changement, faites le vous-même! C’est la seule manière d’obtenir ce que vous voulez!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here