2 extrait de “Conversation avec Dieu”… au sujet du sexe…

Bien sûr, le sexe est “une bonne chose”. Encore là, si Je n’avais pas voulu que vous jouiez certains jeux, Je ne vous aurais pas donné les jouets. Donnez-vous à vos enfants des choses avec lesquelles vous ne voulez pas les voir jouer ?
Jouez avec le sexe. Jouez avec ! C’est un plaisir merveilleux. Eh, c’est à peu près le plus grand plaisir que vous puissiez avoir avec votre corps, si vous parlez d’expériences strictement physiques.

et…

Pourquoi as-Tu créé deux sexes?

Est-ce la seule façon que Tu as trouvée d’imaginer comment nous allions nous recréer?

Comment devrions-nous aborder cette incroyable expérience appelée sexualité?

Sans honte, c’est certain. Et sans peur ni culpabilité.
Car la honte n’est pas une vertu, la culpabilité n’est pas la bonté et la peur n’est pas l’honneur.

Sans désir, non plus, car le désir n’est pas la passion; ni abandon, car l’abandon n’est pas la liberté; ni agressivité, car l’agressivité n’est pas l’ardeur.

Et, de toute évidence, sans idées de contrôle, de pouvoir ou de domination, car elles n’ont rien à voir avec l’Amour.

Mais… peut-on utiliser le sexe pour la simple gratification personnelle? Étonnamment, la réponse est oui, car la «gratification personnelle» n’est qu’un synonyme de l’Amour de Soi.

La gratification personnelle a acquis une mauvaise réputation au fil  des années, et c’est la raison principale pour laquelle une grande culpabilité est rattachée au sexe.

On vous dit de ne pas utiliser pour la  gratification personnelle une chose qui est  intensément gratifiante au niveau personnel! Cette contradiction évidente vous est apparente, mais vous ne savez pas quelle conclusion en tirer!

Alors, vous décidez que si vous vous sentez  coupables d’avoir certaines sensations agréables pendant et après l’activité sexuelle, cela arrangera au moins les choses.

Ce n’est pas si différent de la célèbre chanteuse que vous connaissez tous, que Je ne nommerai pas ici, qui reçoit des millions de dollars pour chanter. Lorsqu’on lui a demandé de commenter son incroyable succès et la richesse qu’il lui a rapportée, elle a dit : «Je m’en sens presque  coupable car j’aime tellement chanter.»

L’implication est claire.

Si c’est quelque chose que vous adorez faire, vous ne devez pas en plus en recevoir une compensation monétaire.

La plupart des gens gagnent de l’argent en faisant quelque chose qu’ils détestent, ou quelque chose qui est au moins un dur labeur, et non une joie sans fin! Donc, le message du monde est : si vous avez des sentiments négatifs à l’égard d’une chose, alors vous pouvez y prendre plaisir!

Vous utilisez souvent la culpabilité pour essayer de vous sentir mal à propos d’une chose qui vous fait du bien, et ainsi vous réconcilier avec Dieu… qui, selon vous, ne veut pas que vous vous sentiez bien à propos de quoi que ce soit! En particulier, vous ne devez pas tirer plaisir des joies du corps. Et absolument pas du (comme votre grand-mère le chuchotait) «S-E-X-E…»

Eh bien, la bonne nouvelle, c’est qu’il est parfaitement bien d’aimer le sexe! Il est aussi parfaitement bien d’aimer votre Soi!

En fait, c’est une obligation. Ce qui ne vous sert pas, c’est d’avoir une dépendance par rapport au sexe (ou à quoi que ce soit d’autre).

Mais il est «bien» d’en tomber amoureux!

Exerce-toi à dire ceci dix fois par jour :

J’AIME LE SEXE

Exerce-toi à dire ceci dix fois :

J’AIME L’ARGENT

Maintenant, tu veux quelque chose de vraiment difficile? Essaie de dire ceci dix fois :

JE M’AIME!

Voici certaines autres choses que tu n’es pas censé aimer. Exerce-toi à les aimer :

LE POUVOIR

LA GLOIRE

LA RENOMMÉE

LE SUCCÈS

LE GAIN

Tu en veux d’autres? Essaie ceci.

Tu devrais vraiment te sentir coupable si tu aimes ceci :

L’ADULATION DES AUTRES

T’AMÉLIORER

POSSÉDER DAVANTAGE

SAVOIR COMMENT

SAVOIR POURQUOI

Tu en as  assez?  Attends!

Voici  l’ultime objet de culpabilité. Tu devrais te sentir, en définitive, coupable si tu as le sentiment de CONNAÎTRE DIE.

N’est-ce pas intéressant?

Toute ta vie, on t’a rendu coupable à propos des CHOSES QUE TU DÉSIRES LE PLUS.

Mais Je te dis ceci : aime, aime, aime les choses que tu désires, car ton amour pour elles  les attire vers toi.

Ces choses sont l’étoffe de la vie. Quand tu les aimes, tu aimes  la vie!

Quand tu déclares que  tu les désires, tu annonces que tu choisis toutes les bonnes choses que la vie peut offrir!

Alors, choisis le sexe; autant de sexe que tu peux en vivre! Et choisis le pouvoir autant de pouvoir que tu peux en rassembler!

Et choisis la  renommée; autant de renommée que tu peux en atteindre!

Et choisis le succès; autant de succès que tu peux en avoir!

Et choisis de gagner; autant que tu peux!

Cependant, ne choisis pas le sexe plutôt que l’amour, mais plutôt pour célébrer celui-ci.

Et ne choisis pas le pouvoir sur, mais le pouvoir avec.

Et ne choisis pas la renommée comme une fin en  soi, mais comme un moyen d’atteindre un but plus élevé.

Et ne choisis pas le succès aux dépens des autres, mais comme moyen d’aider les autres.

Et ne choisis pas le fait de gagner à tout prix, mais le gain qui ne coûte rien aux autres, et même qui leur apporte un gain supplémentaire.

Vas-y, choisis l’adulation des autres, mais considère tous les autres comme des êtres que  tu peux combler d’adulation, et fais-le!

Vas-y, choisis le fait d’être meilleur, mais pas meilleur que d’autres; plutôt meilleur que  tu ne l’étais auparavant.

Vas-y, choisis le fait d’avoir davantage, mais seulement pour avoir davantage à donner.

Et oui,  choisis le fait de «savoir comment» et de  «savoir pourquoi», afin de pouvoir partager toute cette connaissance avec d’autres.

Et à tout prix, choisis de CONNAÎTRE DIEU. En fait, CHOISIS D’ABORD CELA et tout le reste suivra.

Toute ta vie, on t’a enseigné qu’il valait mieux donner que recevoir. Mais tu ne peux donner ce que tu n’as pas. Voilà pourquoi l’auto-gratification est si importante, et pourquoi il est si malheureux qu’elle en soit venue à sembler si laide.

De toute évidence, nous ne parlons pas, ici, de l’auto-gratification aux dépens des autres. Il ne s’agit pas d’ignorer les besoins des autres. De même, la vie ne devrait pas être à propos de l’ignorance de tes propres besoins.

Donne-toi du plaisir en abondance, et tu auras un abondant plaisir à donner aux autres.

Les maîtres  du sexe tantrique savent cela. Voilà pourquoi ils encouragent la masturbation, que certains d’entre vous appellent en fait un péché.

Bien. J’utilisais tout simplement cette expérience de vie (dans laquelle vous vous êtes tous engagés, en passant, mais dont personne ne veut parler) pour illustrer un argument plus grand.

Voici l’argument plus grand, reformulé : donne-toi du plaisir en abondance, et tu auras un abondant plaisir à donner aux autres.

Les maîtres de ce que vous appelez le sexe tantrique qui, incidemment, est une forme très élevée de l’expression sexuelle, savent que si vous vous adonnez au sexe avec une faim de sexe, votre capacité de donner du plaisir à votre partenaire et de faire l’expérience d’une union joyeuse et prolongée des âmes et des  corps (qui, en passant, est une  raison très  élevée de faire l’expérience de la sexualité) sera grandement diminuée.

Par conséquent, les amants tantriques se donnent souvent du plaisir à eux-mêmes avant de s’en donner mutuellement. Ils le font souvent en présence de l’autre, et habituellement avec l’encouragement, l’aide et le secours affectueux l’un de l’autre.

Puis, lorsque la faim initiale a été satisfaite,  la soif plus profonde, la soif de l’extase par l’union prolongée, peut être satisfaite d’une façon splendide. Se donner du plaisir à soi dans un cadre mutuel, cela fait partie de la joie, du jeu, de l’amour propre à une sexualité pleinement exprimée.

Cela fait partie d’un ensemble. L’expérience que vous appelez le coït, ou rapport  sexuel, peut  survenir à  la fin d’une rencontre  amoureuse de deux heures. Ou peut ne pas arriver.

Pour la plupart d’entre vous, elle est à peu de choses près la seule raison d’être d’un exercice de 20 minutes. À vrai dire, 20 minutes avec un peu de chance!

J’espère ne pas vous avoir perturbé avec toutes ces histoires de sexe 😉

Namaste

L.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here