Quelques banques espagnoles, confrontées aux difficultés des sociétés organisatrices de spectacles de tauromachie, dont les recettes sont en chute libre avec la crise font des prets sur un an aux ‘aficionados’. Les sociétés s’adressent à leurs banques pour leur demander de consentir des prêts à leurs clients pour leur permettre de pouvoir s’offrir les pass pour les corridas de la saison.

Ces pass coûtent plusieurs centaines d’euros, aussi les banques accordent des crédits d’une durée de un an aux passionnés de tauromachie. De cette manière, elles maintiennent à flot leur client réel, la société organisatrice des spectacles, qui peut maintenir un chiffre d’affaire. Empresa Pagés, une société de tauromachie de Séville, a ainsi conclu un accord de cette nature avec sa banque, Banca Civica, et l’on voit ce genre d’initiatives se multiplier dans toute l’Espagne.

Le problème, c’est que les banques ne font que décaler le problème du risque de paiement d’un an. Pire, elles multiplient les risques en accordant des prêts à des particuliers dans un pays où le chômage est particulièrement élevé.

1 COMMENT

  1. De mieux en mieux!!!en période de crise….qu’est ce qu’il ne faut pas faire pour continuer à voir torturer des animaux comme au bon vieux temps des arénes romaines!!!
    Heureusement que cette barbarie en France comme ailleurs ne fait plus recette et que l’ABOLITION est en marche partout dans le monde!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here