Coups de feu au centre ville de Noumea… Reaction de nos politiques

Un homme armé d’un fusil a blessé deux personnes mardi en milieu de matinée en plein centre-ville de Nouméa ,a indiqué la police nationale.

Armé d’un fusil à canon scié, l’homme a d’abord tiré contre la porte d’entrée de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI), qui a volé en éclats, a indiqué à la presse un porte parole de la police.

Une employée a été blessée au pied et une autre personne a été atteinte par des éclats de verre.

Le tireur s’est ensuite enfui dans une rue adjacente où un « stewart urbain » de la ville de Nouméa a tenté d’intervenir. Ce dernier a reçu une balle dans la cuisse.

Avertie de ces faits rarissimes en Nouvelle-Calédonie, la police a pris en chasse le tireur, qui était parti en courant vers les quais de la ville. Il a été interpellé caché entre deux voitures, son fusil à la main.

Peu de temps après les faits, la zone entourant la Chambre de Commerce avait été bouclée par la police, tandis que l’agent municipal blessé, allongé sur le sol, était pris en charge par les services de secours, a constaté l’AFP.

D’après des témoignages recueillis sur place, le tireur serait un jeune homme d’une vingtaine d’années. La police a indiqué qu’elle ignorait pour le moment les raisons de son geste.

Un forcené tire en plein Nouméa, quelques réactions des partis politiques et des médias :

UGPE-USTKE-PT : « Voilà la preuve que l’école des blancs stigmatise nos jeunes et les jette dans la rue en les forçant à tirer sur les gens. Nous soutenons ce jeune, il n’est que la victime d’un système colonialiste-capitaliste de l’Etat colonial qui force le peuple colonisé à se rebeller contre un ordre colonial »

HAROLD MARTIN : « Je n’ai rien à voir avec cette affaire. De toute façon le dossier est vide. Qu’est c’qu’on me reproche moi ? Rien ? C’est très clair, c’est une manipulation, je ne démissionnerai pas !»

LOUIS KOTRA UREGEI : « Ce n’est pas mon arme. D’ailleurs on a retrouvé des bidons d’essence dans la rue mais ils sont pas à moi. Je sais que j’ai des idées qui dérangent mais de toute façon la suite elle est claire, c’est KA-NA-KY 2014 ! »

PIERRE FROGIER : « C’est encore un calédonien désœuvré qui n’a pas compris le geste historique que j’ai accompli sur les traces de Jacques Lafleur et de Jean-Marie Tjibaou. Et comme la justice et la police sont trop stupides pour lui expliquer, je passerai au-dessus d’eux et je lui parlerai directement »

GABY BRIAULT : « La violence c’est terrible. Les balles des fusils ça fait mal. Sans crème solaire, on a des coups de soleil. Dormir, c’est important. Fumer, c’est pas bien. Le feu ça brule. L’eau ça mouille. »

RFO : « Ce soir, peut-être, une ou deux images de la rue vide avec un ou deux témoignages de gens qui n’ont rien vu. Ah non, on me signale que notre rédaction est encore en grève. Dommage. Un reportage demain, p’t’être… ah non, on me dit qu’on a un problème technique. Bon ben c’est pas grave »

RRB : « Ce drame en plein cœur de la ville est sans conteste la conséquence de la campagne mensongère de Philippe Gomes qui ne fait que mentir et dénigrer ses adversaires politiques »

LES NOUVELLES CALÉDONIENNES : « UN TERRORISTE-FOU DÉCLENCHE UNE FUSILLADE MORTELLE EN PLEINE VILLE !! D’après nos informations qui nous sont parvenues directement par Facebook, un délinquant aurait tiré à balles réelles pour tuer, massacrer et faire mourir des vrais gens comme vous et moi ! (à côté de petits bébés même pas kidnappés !!!) Le forcené-psychopathe-fou aurait été heureusement appréhendé par nos valeureux policiers après une course poursuite de 150m. L’arme du crime serait un fusil qui peut tirer des coups et tuer des gens. Retrouvez demain dans notre édition 14 interviews de passants qui passaient par là, un reportage sur la mère du terroriste, une enquête sur la libre circulation des armes qui menace les petits bébés et 253 photos de la rue et de la scène du crime !! (Edition spéciale abonnée au format Premium ; offre réservée au particulier sous la condition financière qu’ils peuvent se
l’offrir)

Rejoindre la conversation

5 commentaires

  1. Selon LNC, des « grands frères » auraient manipulé le tireur. Qui sont ces personnes? La thèse d’un acte isolé ne tient plus la route, c’est bien d’attentat politique et de tentative de radicalisation qu’il s’agit. On peut aussi penser que Majelé dans ces circonstances, aurait dû tomber sous les balles du GIGN ou de la Police, faisant de lui un martyre kanak, mort pour la cause. On imagine déjà la récuperation politique dés le lendemain à la marche de LKU. Pour radikaliser les ésprits, y’a rien de mieux. C’est uniquement à cause du courage incroyable d’un Steward que cette fusillade se soit terminé sans trop de victimes.
    A un an des élections, ça sent la grosse manipulation cette affaire.

    Faudra s’attendre à d’autres tentatives de ce genre.

  2. Même avec un acte aussi grave que celui ci, n’est il pas aberrant d’observer immédiatement la récupération politique au travers de ses interviews farfelues et du commentaire de Floyd.

    Vraiment les gars, vous êtres en dessous de tout.

    Pauvre de vous.

  3. Victor, il faut appeller un chat…..un chat.

    Un type politiquement manipule’ par des « grands freres », abreuve’ par un discours violent et raciste (anti-blanc), qui avec premeditation, seme la terreur en plein centre-ville, ca se s’appelle comment?

    Un terroriste il me semble, non?

    Selon ses propres aveux, Majele voulait semer la terreur a Noumea, en precisant qu’il visait les jambes, mais avec un fusil tres imprecis.

    Comment tu qualifie tel comportement ?

  4. Bravo l’USTKE vos propos montre au combien vous êtes peu évolué dans votre esprit, en tout cas ça laisse à réfléchir pour le futur de la nouvelle calédonie, je sais pas où on va, mais en tout cas pas dans le bon sens je crains.

    C’est désespérant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *