Chers frères et sœurs humains, artisans de Lumière du nouveau Monde,

L’expérience actuelle que nous traversons tous nous montre les limites de nos systèmes économiques, sociaux, environnementaux et politiques. Cela vous le savez. Mais la situation nous montre aussi que nous-mêmes artisans du Nouveau Monde, pourfendeurs de valeurs et d’idées nouvelles, n’allons pas assez loin dans l’incarnation de nos valeurs. Qui est réellement autonome dans cette situation ? Qui produit lui-même sa propre nourriture de façon à ne pas être dépendants des super ou hypermarchés ? Qui sait construire sa maison et la rénover ? Qui vit dans une communauté d’âmes suffisamment fraternelle et solidaire pour ne pas se sentir seul, isolé, et être autonome dans ses relations ?

L’expérience du coronavirus montre les limites de l’isolement des travailleurs de Lumière. Nous sommes trop nombreux à partager les mêmes idées mais vivons-nous réellement ensemble ? Quel est notre niveau de fraternité et de collaboration pratique et incarnée dans notre vie de tous les jours ?

A la sortie de cette crise, qui ne figure que les prémices d’autres tests de résilience économique, sociale et climatique, nous devons prendre les mesures nécessaires pour être prêts aux futures échéances. Car si nous ne changeons pas nos propres comportements, nous-même qui parfois nous croyons « protégés » par l’Univers ou les guides, nous risquons réellement de déchanter. Si nous souhaitons accompagner et guider les autres, nous devons être exemplaires.

C’est pourquoi le plan des oasis de Lumière ou communautés fraternelles doit s’accentuer, s’accélérer. Car ne serait-il pas plus jovial de passer ces moments de confinement au sein de communautés, établies principalement dans la nature où l’on puisse encore sortir se promener, jardiner, créer et même jouer ensemble ? Au lieu de vivre dans le confinement de sa ma maison ou de son appartement, nous pourrions continuer à danser, chanter, grandir et tout simplement vivre ensemble ? Ne serait-ce pas plus vertueux que de passer son temps sur Internet, sur Youtube ou Facebook. Si nous sommes confinés chez nous c’est aussi parce que d’une certaine manière nous avons choisi ce mode de vie et que nous n’avons pas eu assez de lucidité et d’amour pour franchir le cap de l’individualisme pour celui du vivre ensemble. Nous avons dans les précédentes années, choisi de mutualiser nos connaissances et nos valeurs mais pas nos moyens et nos ressources matérielles (argent ou terrain). Et les jeux de pouvoir sont encore nombreux et artisans de Lumière. L’ego spirituel et parfois le mercantilisme spirituel nous montrent que nous ne sommes pas ce que nous croyons représenter. Si les forces involutives sont encore en place, bien que leurs actions soient nuisibles et perverses, c’est tout simplement car elles font preuve de plus de solidarité et d’union dans leurs rangs bien que leur nombre soit plus faible. Les forces involutives sont disciplinées et engagées pleinement à l’aboutissement de leurs plans. Elles investissent de leur temps et de leur argent dans des entreprises, des causes communes et dans des plans souvent machiavéliques voir sataniques. Dans quel cas les artisans de Lumière se regroupent-ils pour investir communément dans des moyens matériels communs ? Nous, éveilleurs de conscience, nous nous réunissons souvent physiquement ou subtilement pour prier ou méditer mais nous devons aussi nous réunir pour construire ensemble, jardiner, planter des arbres fruitiers, créer concrètement un nouveau système. Cultivons donc nos consciences et le jardin de notre cœur mais cultivons aussi la terre et nos rapports communautaires. Nous pouvons tous à notre échelle et avec nos moyens transformer notre lieu de vie en Oasis. Si nous disposons d’un vaste terrain ou de terres que nous n’utilisons pas nous pouvons aussi les partager de manière éthique avec des frères et sœurs alignés sur le plan de la conscience et qui ont des projets sains et collaboratifs. Car ouvrant nos terres, c’est aussi nos cœurs que nous ouvrons.
Il est donc fondamental plus encore aujourd’hui de s’unir dans le partage de manière désintéressée, engagée et volontaire, pour continuer à vivre selon nos valeurs propres et êtres résilients en cas de crise sanitaire ou environnementale/écologique. Créons ensemble des communautés d’êtres qui choisissent leur propre destin de vivre en liberté, de manière autonome et inspirée. Finançons des achats participatifs dédiés au bien commun et gérés de manière participative que nous développerons en collaboration consciente avec les Maîtres de Lumière. Car cette collaboration et supervision consciente initiée avec les Maîtres est nécessaire pour que nous puissions entreprendre des actions qui dépassent nos egos. Ne perdons plus de temps à agir et ouvrer concrètement et osons nous libérer aussi de notre confort spirituel. Créons rapidement des oasis d’autonomie alimentaire, des oasis de Joie, des oasis de prana et de nature préservée, des oasis de Cœur, … Car les prochains tests initiatiques après le Covid-19 risquent d’arriver plus vite que prévus et de manière Un-prévue. Si l’Amour et le bon sens ne nous poussent pas à incarner ces nouveaux modes de vie, la vie trouvera un moyen de nous rappeler le sens de notre incarnation et de la vie sur Terre.

De cœur à cœur,
Yoann.

Yoann Demmer, auteur du livre Oasis de Lumière publié aux Editions Ariane.
www.institut-verseau.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here