Après avoir été interpellé hier matin à son domicile et placé en garde à vue pendant près de dix heures dans le cadre d’une affaire de trafic de stupéfiants, Jean-Luc Delarue a pu enregistrer hier en fin de journée son émission Toute une histoire. Il en a profité pour faire passer un message d’excuses diffusé sur Internet.

« Je vais parler sans réfléchir et essayer de faire mes excuses à ceux que j’ai pu offenser ou décevoir. Je ne veux pas donner de mauvais exemples. (…)Parfois toutes les histoires de mes invités, je les prends dans la poire. Parfois ça me protège mais je suis conscient que ce n’est pas bien pour la société ni pour moi-même non plus », a déclaré l’animateur des sanglots dans la voix. Il a également annoncé qu’il suivait un traitement depuis quelque temps pour se débarrasser de ses addictions et espère qu’on lui accordera une seconde chance.

Mais Visiblement, les excuses de Jean-Luc Delarue n’ont pas été suffisantes pour France Télévisions. Le groupe a en effet décidé de suspendre la diffusion de son émission quotidienne, Toute Une Histoire, suite à son implication dans une affaire de trafic de stupéfiants. Les enregistrements devraient se poursuivre mais pour le moment, on ne verra plus Jean-Luc Delarue à l’antenne. Et si le groupe n’a pas encore pris de décision concernant l’animateur, la CGT, elle, a déjà demandé sa tête

« Certes, la présomption d’innocence doit s’appliquer, mais ça commence à bien faire. C’est l’image même du service public et de ses 11 000 salariés qui est ternie. Rémy Pfimlin doit mettre un terme à ces dérives », s’est en effet insurgé Jean-François Téaldi, le porte-parole de la CGT sur Europe 1. Delarue à la rue ? Ce n’est peut-être pas de la fiction. Regarder pourtant ses excuses en video …..c’est touchant…(ou pas)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here