Des sosies payés pour aller en prison à votre place !

Ah ben ca c’est le pompom j’ai envi de dire ! En chine, payer quelqu’un pour qu’il purge votre peine de prison est devenu un phénomène de société.

Le sujet avait été relancé récemment, et à en croire la réaction du gouvernement chinois, il pourrait correspondre à une macabre réalité de plus en plus courante.

Jugée pour le meurtre de Neil Heywood, homme d’affaires britannique établi en Chine, Gu Kailai, épouse du haut dignitaire chinois Bo Xilai, est soupçonnée de ne s’être jamais rendue à son procès.

L’audience, filmée, avait déjà révélé des disparités physiques entre la femme d’affaire et son supposé « double », assis dans le box des accusés. Cette affaire avait fait grand bruit dans l’empire du Milieu, à tel point que Weibo.com, principal site de microblogging dans le pays, et Baidu.com (moteur de recherche) avaient banni le mot « sosie » (« tishen » en mandarin) de leurs plateformes de recherche, comme le rapportait alors le Wall Street Journal.

Sur la toile, les rumeurs sont allées bon train, la principale étant celle rapportant la « véritable identité » de l’accusée, qui ne serait qu’une modeste citoyenne de 46 ans habitant Langfanfg., finalement condamnée à perpétuité avec sursis.

Des cas similaires ont été observés par le passé. En 2009, un chauffard qui avait tué un piéton avait engagé une « doublure » pour tirer trois ans au trou. Cette même année, un directeur d’hôpital, responsable d’un accident mortel, avait engagé le père d’un employé pour accomplir la peine à sa place.

Ils sont fous ces chinois :-O

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *