A Toulouse deux nouveaux Compteurs Linky prennent Feu dans une Résidence !

C’est arrivé vendredi dernier, vers midi.
Deux compteurs Linky ont brûlé dans la résidence des Jardins du Pech, au numéro 10 de la rue du 14-Juillet, dans le quartier de la Cépière.
« Je dormais, les voisins ont sonné à l’interphone, il y avait de la fumée partout, on a aussitôt appelé les pompiers », raconte Christelle, une des copropriétaires.
Les secours sont arrivés de suite, ils ont localisé les compteurs immédiatement.
« Heureusement, que c’est arrivé dans les locaux professionnels du bâtiment, vous imaginez si cela s’était produit dans un appartement », s’inquiète Christelle.
Les pompiers ont pu constater que les boîtiers avaient fondu, explosé, laissant de grandes marques noires sur les murs.
« Ils sont tout neufs, ils n’auraient pas dû prendre feu, ils ont été installés en décembre 2016 », poursuit Christelle.
Comment expliquer alors leur embrasement ?
S’agit-il d’une mauvaise pose ?
D’un mauvais serrage ?
« Ces compteurs Linky nous ont été imposés.
On n’en voulait pas car on n’avait pas de problèmes avec nos anciens compteurs.
On a dépensé de l’argent pour cela et aujourd’hui ces nouveaux compteurs nous mettent en danger à cause d’installations défectueuses ! », conclut Christelle.
L’ensemble des propriétaires de la résidence souhaiterait qu’Enedis installe une alarme en cas d’incendie des compteurs afin qu’ils se sentent plus en sécurité.

L’un des deux compteurs qui a brûlé dans la résidence des Jardins du Pech. / Photo DR, Ch.J.

De son côté, Enedis assure que les incidents de ce type restent des cas isolés.
« Nous installons en moyenne 200 compteurs Linky par jour en ce moment sur Toulouse, précise Gaétan Gueguen, directeur territorial d’Enedis.
Il est possible que sur le lot, il y ait deux ou trois compteurs qui ne soient pas assez serrés, ce qui peut entraîner des problèmes d’échauffement. Mais ce n’est pas quelque chose qu’on rencontre souvent. »
(Commentaire : Des incendies sont régulièrement annoncés, même un employé d’une centrale EDF, n’a eu son salut en sautant par les fenêtres lui et sa famille, car le compteur Linky qui brûlait était dans son entrée qui n’était plus utilisable. Sa direction lui a demandé de mettre une sourdine sur sa mésaventure ! Un jour il risque d’y avoir des morts, comme cela est déjà arrivé aux USA et au Canada ! Avant le compteur Linky il y avait un incendie de compteur tous les 4 jours, maintenant on en est à un incendie tous les deux jours alors qu’un quart des compteurs sont installés, donc on risque d’arriver à plus d’un incendie par jour de compteur Linky lorsqu’ils seront tous installés, soit 4 fois plus qu’avec les anciens compteurs ! Le progrès aux dépends de la sécurité !)

Gaétan Gueguen rappelle la qualité et le sérieux des entreprises de sous-traitance qui assure la pose des compteurs Linky.
Quant à l’installation de détecteur de fumée ou d’une alarme, « cela n’aurait pas de sens », selon lui.
Enedis prévoit d’installer à Toulouse plus de 300.000 compteurs d’ici 2020.
« Nous sommes sur des compteurs de quatrième génération, hypercommunicants qui permettent de gagner en réactivité et de payer juste l’énergie ce que l’on consomme », assure Gaétan Gueguen.
Bref, un compteur intelligent qui a aussi ses détracteurs qui lui reprochent d’émettre des ondes et dénoncent l’enregistrement, le stockage et l’utilisation de leurs données personnelles que permet ce compteur électrique.

La Dépêche du Midi
https://www.ladepeche.fr/article/2017/11/27/2692870-deux-compteurs-linky-prennent-feu.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here