Deux motards tues, un chauffard sans culpabilite !

indexBernard a perdu son frère et sa belle soeur, mais bien audelà, c’est tout le BMW Moto Club qui a perdu un un frère et une amie.

C’est le coeur très lourd et en tant que premier témoin direct et très proche de l’accident que je m’autorise ces quelques précisions
Jean Marie était sans doute le plus calme et le plus prudent de nous tous, et malgré cette prudence et ce calme il a été victime d’un de ces assassins qui fréquentent bien trop souvent nos routes de NC…criminels qui prennent le volant sans en avoir les capacités.

C’est au retour d’une très belle et joyeuse sortie de nuit au Mystic grill de Boulouparis que s’est produit cette très violente collision…alors que toutes les conditions étaient réunies pour faire de cette sortie un excellent moment de plaisir partagé.

Nous étions une dizaine de Motards et je suivais très tranquillement Jean Marie et son épouse à des vitesses très calmes et inférieures aux limites autorisées (max 90 dans la zone de l’accident)
Au sortir su pont de la Tontouta et dans le virage à droite précédent la longue ligne droite, Jean Marie s’est retrouvé très subitement et de façon totalement imprévisible face à un véhicule dont le conducteur avait manifestement perdu tout contrôle « logique »
Après avoir mordu le bas coté en venant de Tontouta, le véhicule a très brusquement bifurqué sur sa gauche coupant inexorablement et de façon totalement imparable la route de Jean Marie qui n’a pu éviter cette terrible et extrêmement violente collision (je n’ai jamais vu une telle violence…signifiant clairement la vitesse excessive du véhicule)

J’étais à peine à 3 ou 4 secondes dans son sillage et j’ai été ébloui par une explosion…explosion de sa moto contre le véhicule…terrible déflagration avec embrasement immédiat vu par les pompiers de l’aéroport de Tontouta (!!) qui sont immédiatement venus malgré leur présence théoriquement requise pour l’atterrissage prochain d’un avion.

Je ne sais comment j’ai fait pour éviter moi même et ma passagère la collision…je suis passé à travers le rideau de flamme et de débris et me suis arrêté complétement hébété quelques mètres plus loin.

Les corps de Jean Marie et Béatrice ont été retrouvés à plus de 50 m du point d’impact…la moto réduite à l’état de carcasse éclatée et brulante, totalement méconnaissable (c’était une 200GS Adventure)

Je salue au passage la rapidité, l’efficacité et l’humanisme des pompiers de Tontouta tout comme celle des gendarmes de Paita très rapidement arrivés sur les lieux
Cette image d’explosion et d’embrasement restera à jamais gravée dans nos mémoires, et le seul coté positif (si on peut dire…) est que Jean Marie et Béatrice n’ont certainement pas souffert car le décès a du être immédiat (je ne pensais même pas être capable de retrouver les corps vu la violence de l’impact et de l’embrasement)…même pas le temps d’amorcer un freinage.

Le pire…le conducteur du véhicule en cause s’en est tiré…indemne…sans aucune égratignure malgré son véhicule totalement détruit !!!!
Il a commencé par s’occuper de ses affaires sans jamais jeter un œil sur les motards ni les victimes
Et à l’adresse du frère de J Marie…il a répondu laconiquement… »ce sont les aléas de la vie »….!!!!!!!
J’ai bien failli lui fracasser le crane avec mon casque si on ne m’avait pas retenu
Plainte a été déposée contre lui.

Malgré toute la vigilance et le respect des règles de sécurité on ne peut absolument rien faire face à de telles situations…et la moto n’y est strictement pour rien là dedans…Jean Marie aurait été en voiture…le carnage aurait été identique pour lui…sans doute pire pour le chauffard.
C’est comme percuter un mur à plus de 200 km/h

Le pire est que çà continue malgré l’hécatombe de cette sinistre RT1 « roulette russe »…ou le meilleur peut côtoyer le pire…et le pire…on l’a vécu samedi

Au nom du moto club BMW extrêmement choqué, je remercie le forum pour le mots et l’attention portée à l’occasion de ce tragique accident
Le cœur brisé et traumatisé

Dominique et Bélinda GENET
à 3 secondes près nous ne serions plus non plus de ce monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *