777200lrUn avion de la compagnie Malaysia Airlines transportant à son bord 239 passagers entre Kuala Lumpur (Malaisie) et Pékin (Chine) a disparu ce samedi matin. Le contact avec celui-ci a été perdu près de l’espace aérien vietnamien. Ce Boeing 777-200 a décollé samedi à 0h41 locales et devait atterrir à Pékin à 6h30 locales.

Alors que l’appareil a été perdu de vue depuis plus de 12 heures, sa localisation précise demeure toujours incertaine. Selon la compagnie, l’appareil n’aurait envoyé aucun signal de détresse ou d’indication signalant un problème.

Le Boeing comptait à son bord 227 passagers de 14 nationalités différentes, dont 4 Français, ainsi que 12 membres d’équipage. Il aurait disparu à 2h40 locales. D’après le site internet de la compagnie, 154 passagers étaient Chinois, 38 Malaisiens, 7 Indonésiens, 6 Australiens, 5 Indiens, 3 Américains, 2 Néo-Zélandais, 2 Ukrainiens, 2 Canadiens, 1 Russe, 1 Italien, 1 Néerlandais et 1 Autrichien. Toujours selon Malaysia Airlines, le pilote de l’avion était âgé de 53 ans, totalisait plus de 18 000 heures de vol, et travaillait pour la compagnie depuis 1981.

C’est à proximité de l’espace aérien de la province vietnamienne de Ca Mau que l’avion a perdu le contact alors qu’il aurait dû entrer en contact avec le contrôle aérien de Ho Chi Minh-Ville, au Vietnam, à 17h22 GMT (18h22 vendredi en France). Une mission de secours en coordination avec la Malaisie et la Chine a été lancée avec le ministère vietnamien de la Défense. Un avion, deux hélicoptères et quatre navires ont été envoyés pour fouiller une zone de la mer de Chine méridionale. Les Philippines ont également envoyé trois navires de la Marine et un avion de surveillance.

Selon The Aviation Herald, il est possible que l’avion se soit retrouvé à court de carburant. D’après les radars chinois, le Boeing aurait brusquement perdu de l’altitude avant de changer radicalement de direction, ce qui accréditerait l’hypothèse d’un crash en pleine mer. « Nous sommes très attristés ce matin par les informations sur le vol MH370 », a déclaré Ahmad Yahya, le PDG de la compagnie Malaysia Airlines. « Notre équipe est en train d’appeler les proches des passagers et de l’équipage », a-t-il ajouté avant de conclure : « Nos pensées et nos prières vont à tous les passagers concernés, l’équipage et leurs familles. Notre priorité maintenant est de travailler avec les équipes de secours et les autorités ».

Jusqu’à présent, la compagnie Malaysia Airlines avait enregistré peu d’accidents. En 1977, un appareil s’était écrasé dans le sud de la Malaisie, tuant les 93 passagers et les 7 membres d’équipage se trouvant à son bord. En octobre 2013, un bimoteur Twin-Otter s’était écrasé à l’atterrissage sur l’île de Bornéo, entraînant la mort du co-pilote et d’un passager.

Mais c’est a 19:34 heure francaise qu’  une information pour le moins surprenante laisse supposer que l’avion a peut être été victime d’un attentat.
Un Italien et un Autrichien qui figuraient sur la liste des passagers du Boeing de Malaysia Airlines disparu avec 239 personnes à bord au-dessus de la mer de Chine ne se trouvaient en fait pas dans l’avion, la méprise venant du fait que leurs passeports avaient été volés, ont indiqué les autorités et les médias locaux.

Deux personnes ont donc utilisés ces faux passeports et ces fausses identités pour monter à bord de l’avion.
Luigi Maraldi, 37 ans, un Italien dont le nom et le numéro de passeport étaient sur la liste, a appelé son père tôt ce samedi en Italie depuis la Thaïlande en lui disant: «Sois tranquille, ce n’est pas moi qui étais sur le vol, je vais bien», a relaté son père à l’agence de presse italienne Ansa.

Même mésaventure pour un passager autrichien dont le nom n’a pas été communiqué.

«Nous avons été contactés par la compagnie Malaysia Airlines qui nous a dit avoir un passager enregistré avec un passeport autrichien. Nous avons vérifié et c’était un passeport volé», a expliqué à l’AFP Martin Weiss, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

La personne a été contactée par le ministère: «elle est en Autriche et en bonne santé.

Le passeport avait été volé en 2012 lors d’un voyage vers la Thaïlande», a précisé le porte-parole.
Alors qui étaient les 2 personnes à bord et pourquoi ont-elle utilisé une fausse identité ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here