blairwitchAlors que ces deux jeunes filles campent en forêt, elles reçoivent la visite… de fantômes ! Les deux jeunes femmes ont sans doute eu la peur de leur vie en apercevant ce genre de phénomènes paranormaux.

Pour ces deux jeunes anglaises de 24 et 28 ans, camping ne rimera plus jamais avec barbecue, merguez et feux de bois. La malheureuse expérience des deux amies est pour le moins traumatisante. C’est le journal britannique The Daily Mail, qui nous rapporte l’histoire de fantômes à la fois surprenante et terrifiante de ces deux jeunes filles qui ne risquent pas de repartir de si tôt à l’aventure !

Lola Swan et Kate Channon s’apprêtaient à vivre un sympathique moment d’amitié. Seulement, il semble que les forces de l’au-delà en aient décidé autrement. Pour les deux anglaises de la ville de Bristol, dans le sud-ouest de l’Angleterre, ce devait être une banale nuit de camping dans la forêt de Leigh. Pourtant, d’étranges forces ont pris le dessus sur nos deux innocentes amies, plongées en plein « Projet Blair Witch », ce film américain dans lequel des étudiants vivent l’enfer dans la forêt de Blair.

Lola et Kate ont eu la peur de leur vie lorsque dans la forêt de Leigh, de mystérieux invités sont venus perturber leur petite escapade. Tout allait pour le mieux pour nos deux jeunes filles. Une fois la tente montée, celles-ci commencent à prendre des photos. Des photos qui plus tard révéleront de terrifiants secrets.

Le soleil s’est couché. Les filles discutent quand soudainement, des bruits de craquements de feuilles et de branches se font entendre. Lola et Kate se sentent observées. Seules avec elles-mêmes, les deux jeunes filles paniquent. Encore sous le choc, elles racontent: « Pendant la nuit, nous avons entendu des sons que l’on peut seulement décrire comme des personnes qui marchent dans les alentours. Des feuilles et de branches craquaient et se brisaient »

Le lendemain, lorsque Lola jette un oeil aux photos de ce camping effroyable, la fille tombe des nues. Elle y trouve des images de fantômes à l’apparence enfantine: « J’ai tout de suite jeté mon téléphone par terre. Je savais que quelqu’un nous observait et cette photo le prouve ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here