Malgré les concessions faites par le Premier ministre Manuel Valls à la jeunesse, les anti-loi travail battent à nouveau le pavé jeudi. Des rassemblements sont prévus à Nantes, Rennes, Montpellier, Toulouse ou encore Paris.

  • Selon la police, ainsi que plusieurs témoins, la personne qui a perdu connaissance sur la place de la République aurait été piétinée par la foule alors qu’elle se trouvait dans un état d’ébriété avancé. Elle a depuis repris connaissance.

    570fa331c361886a6e8b457d© RT France
  • Les manifestants tentent de reconstituer un cortège, ce dernier s’étant dispersé à l’arrivée sur la place de la République. Des témoins sur place constatent 3 interpellations et 3 blessés.

  • La situation est en train de dérapper sur la place de la République avec des affrontements sporadiques entre manifestants et forces de l’ordre. Notre correspondant nous signale quelques blessés, des jets de projectiles sur les forces de l’ordre qui répliquent par des gaz lacrymogènes.

    570fa331c361886a6e8b457d© RT France

    Les manifestants scandent «Police, assassins ! », tandis que les forces de l’ordre encerclent entièrement la place.

  • Les manifestants sont arrivés sur la Place de la république sans incidents particuliers.

  • A Paris, la manifestation vient de repartir de Stalingrad.

  • Selon une information qui circule sur les réseaux sociaux, deux interpellations auraient eu lieu suite à des débordements près de Stalingrad, à Paris.


    L’information reste cependant à mettre au conditionnel.

  • A Toulouse, des rassemblements étudiants ont également lieu en ce début d’après-midi.


    Les protestataires en appellent notamment à faire la «grève générale» jusqu’au retrait total de la loi El Khomri.

  • La police était sur le qui-vive afin d’éviter des risques de débordements, comme a pu le constater notre correspondant en direct sur place.


    Des centaines d’étudiants manifestant contre la loi Travail sont actuellement rassemblés dans le quartier Stalingrad.

  • Durant son direct Facebook, l’un de nos reporters sur place a fait l’objet d’une tentative d’intimidation de la part d’un manifestant qui lui a demandé pour quelle chaîne il travaillait. Lorsque notre journaliste a répondu «RT», le manifestant l’a menacé avec agressivité, lui disant : «Vas-y, casse toi ! On te fume !».
  • La marche des lycéens démarre de la place de la République à Paris. Les forces de l’ordre sont présentes en nombre pour encadrer les quelques centaines de manifestants.

  • A Paris, peu de monde est présent pour l’instant place de la République, malgré l’appel des lycéens à se rassembler à 11 heures.

  • A Montpellier, quelques centaines de manifestants se sont rassemblés pour protester contre la loi Travail ce matin. La situation a très vite dégénéré avec la présence de casseurs et les policiers tentant de disperser la foule.


    Des affrontements y sont en cours et la police a noyé l’esplanade Charles de Gaulle dans le gaz lacrymogène. Selon le site d’actualité local Montpellier Web News, la police aurait procédé à des arrestations.

  • Vous pourrez suivre les événements en direct sur Périscope et Facebook Live grâce à nos deux envoyés spéciaux dans les cortèges parisiens. Un premier rassemblement est prévu à 11H00 au départ de la place de la République, coeur du mouvement «Nuit Debout». Les étudiants et lycéens sont invités à battre le pavé par le Mouvement Inter Luttes Indépendant (Mili).

    Les opposants appellent à se rendre ensuite en tête du cortège qui partira à 14H00 de Stalingrad pour une manifestation unitaire.

  • Plusieurs établissements scolaires ont été bloqués ce matin. Notamment à Paris 8 où, selon plusieurs témoins, la situation était tendue entre les manifestants et la sécurité. Du côté de la célèbre faculté parisienne Tolbiac, les étudiants ont organisé un blocus à l’aide de chaises et de tables, obstruant l’accès aux ascenseurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here