Il se veut haut de gamme, trendy et 100% masculin : le premier salon français du mariage gay a lieu depuis samedi à Paris, tout juste quatre jours après l’adoption par le Parlement du projet de loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels.

« Vous êtes en couple, vous souhaitez vous marier ou vous êtes simplement curieux de connaître ce qui peut vous être proposé et vous n’avez pas encore eu l’occasion d’y songer ? G-Day est fait pour vous ». Le site internet donne le ton de ce salon, qui se déroulera ce samedi dans le Ier arrondissement parisien.

Un filon commercial qui devrait attirer un nombre croissant d’entreprises au cours des prochains mois, la loi sur le mariage homosexuel étant désormais votée.
On  y trouvera :

Le gay wedding planner
Boum.co se targue d’être la première agence française spécialisée dans l’organisation de mariages gays. Cette société se présente comme l’homologue d’une entreprise américaine 14Stories, qui « a organisé des centaines de mariages gays et lesbiens dans le monde entier ». Et comme le précise Boum.co dans un communiqué, tout ceux qui ont déjà participé à un mariage homosexuel vous le diront : « Un mariage gay, c’est simplement plus fun ». Sympa pour les hétéros ! L’agence indique également sur son site avoir été « formée à l’Institut du Mariage gay ». Après une rapide recherche, il s’avère que cet institut ne semble pas exister en tant que tel et que  l’appellation « Gay wedding institute » est seulement le slogan de l’entreprise américaine partenaire… Enfin, Boum.co se défend d’être un « concept marketing pour séduire les couples gays » et explique qu’elle est au contraire une entreprise militante. Pour chaque mariage organisé, un don doit être reverser à une association LGBT.

La plateforme pour les mariages gays et lesbiens
Prime Day se présente comme le site de mariage inédit pour les couples de même sexe, proposant des « solutions sur-mesure et complètes pour vivre le mariage de ses rêves ». La plateforme propose une multitude de service de professionnels : des weddings planners, boutiques spécialisées, avocats pour réaliser des contrats de mariage, agences de voyage pour la lune de miel, des listes de cadeaux en ligne… avec pour objectif de donner aux couples LGBT le pouvoir de « réinventer le mariage pour changer le monde ». Rien que ça !

Les avocats (déjà) spécialisés dans les divorces gays
Les homosexuels ne seront pas immunisés contre l’échec conjugal ! Pour preuve, en Argentine (où le mariage est légal depuis juillet 2010), le premier divorce homosexuel a eu lieu après seulement un mois et demi de mariage, note Europe 1. Certains avocats se sont donc déjà positionnés sur le nouveau créneau. Divorce-gay.fr recense notamment une liste d’avocats aux services garantis gay-friendly et prêts à accueillir les premiers divorcés… qui sont attendus avant la fin de l’année !

L’avis d’ Inès Matsika, spécialiste du mariage* : « C’est ridicule de définir un style de mariage en fonction de l’orientation sexuelle »
« Pour moi, il n’y a pas de différence dans l’organisation d’un mariage homosexuel et hétérosexuel. Il y a autant de mariages possibles chez les hétéros que chez les homos. C’est absolument impossible de définir un style de mariage en fonction de l’orientation sexuelle d’une personne. Ça n’a aucun sens. Ces nouvelles sociétés qui se lancent sont complètement opportunistes. Elles entrent dans la brèche, mais elles vont  vite se mordre la queue, car le système qu’elles essaient de mettre en place n’a pas de sens. Chaque personne est unique et aura des envies différentes en fonction de sa personnalité, de la tournure qu’elle souhaite donner à son mariage et l’histoire commune du couple. Ces envies n’ont aucun rapport avec l’orientation sexuelle ! C’est complètement cliché de dire que les mariages homos sont plus trendy, haut de gamme et décontracté, car les homosexuels ne se résument pas à un seul style. Il y a parmi eux des couples modestes, des personnes qui travaillent à La Poste ou sont fonctionnaires… Tous ne sont pas designers ! Proposer un mariage différencié, c’est la porte ouverte à tous les clichés ».

Enfin les choses vont devenir sérieuses, ce pourquoi la loi a été votée, je veux dire le « business »va démarrer : combien de stands d’Agences de mères porteuses ?
Toujours à la pointe du progrès en matière lexicographique, les éditions Larousse ont présenté, à l’occasion de ce Salon, un Dictionnaire tenant compte des modifications sociétales que la loi sur le mariage Gay ne va pas manquer de produire . C’est ainsi que le terme  » Enculé  » y perd son statut peu enviable de terme  » très grossier « . Il est pour ainsi dire « dépénalisé » sur le plan lexical, ce que les gamins des cours de récréation ont compris depuis longtemps . Les auteurs de ces modifications, Esther Lévyton et Dov Corème, nous expliquent qu’ils rêvent d’une société ou au lieu de se saluer d’un désuet ( et peut-etre fascisant )  » Bonjour Monsieur « , on pourrait se lancer gaiement un  » Bonjour Enculé « , ce qui aurait également pour mérite d’érotiser, dès le début de la journée, une existence marquée hélas par l’aliénation du travail, comme l’aurait fait remarquer Karl Marx . Gageons que nos auteurs, qui ont cosigné une thèse révolutionnaire sur  » Les origines hébraïques de la langue Française « , n’en resterons pas là, ils travaillent d’ailleurs à un nouveau livre dont ils viennent de trouver le titre :  » Blanc », « Français », « Chrétien » etc… : les nouvelles Injures « .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here