C’est une première pour un haut responsable de droite. François Fillon s’est rendu en Nouvelle-Calédonie pour honorer la mémoire du leader indépendantiste assassine en 1989 , Jean-Marie Tjibaou. Avant lui, les Premiers ministres socialistes Michel Rocard  et Lionel Jospin avait déjà fait ce geste. Lors d’une tournée très symbolique de plusieurs fiefs indépendantistes de l’archipel, François Fillon est allé dans la tribu Tiendenite (nord-est) dont était membre l’ex-homme fort du Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS), tué par un extrémiste de son camp.

Le chef du gouvernement était accompagné de l’épouse du défunt, Marie-Claude et a été accueilli sur place par l’un des fils de Jean-Marie Tjibaou, Emmanuel. Après un accueil fait de danses et d’échange d’offrandes, il a planté un pin à côté de la sépulture. «Je sais les souffrances qui ont marqué ce territoire», a lancé François Fillon aux membres de la tribu de cette zone montagneuse.

A quelques centaines de mètres de là, dix de ses membres, dont deux frères de Jean-Marie Tjibaou, ont trouvé la mort en 1984 dans une embuscade tendue par des colons, l’un des épisodes les plus sanglants de l’histoire contemporaine de la Nouvelle-Calédonie. Cinq ans plus tard, le chef du FLNKS était à son tour assassiné par un extrémiste kanak à Ouvéa.

Loin de Paris, un Fillon détendu

Depuis 1998 et les accords de Nouméa, l’archipel est engagé dans un processus de décolonisation par étapes devant déboucher sur un référendum d’autodétermination entre 2014 et 2018. Venu sur l’île sans annonces ni promesses, François Fillon se veut seulement «le notaire» de ces accords, ce qui fait dire à un indépendantiste qu’il n’a «pas encore fait ses preuves» dans le dossier calédonien, se contentant de «confirmer ce que les autres Premiers ministres ont signé».

François Fillon a estimé qu’il reviendra «aux Calédoniens et à eux seuls» de déterminer l’avenir de l’île, indépendance ou accord d’association restant à définir. «Dites à votre grand chef de l’Elysée de ne pas avoir peur des kanaks!», lui a lancé en forme de boutade un dignitaire local, Pascal Shiazé, sur l’île de Lifou (Ouest). «Non seulement nous n’avons pas peur du peuple kanak mais nous avons pour lui beaucoup de tendresse», lui a répondu un François Fillon tout sourire, visiblement apaisé depuis le début de son séjour à 18.000 km de Paris, loin des soubresauts qui agitent l’exécutif depuis plusieurs semaines. Lundi il achèvera sa visite par le centre culturel Tjibaou, dernier des grands travaux de François Mitterrand.

Ceci étant dit sa venue déclenche des réactions mitigées en France … En même temps c’est compréhensible….ceLes francais se demandemt peut- pourquoi il est allé traîner ses chaussures là bas, juste pour planter un arbre à la mémoire d’un homme qui se battait pour l’indépendance de son pays ? est-ce un acte hautement politique dont son gouvernement et les français ont absolument besoin car une fois de plus ces dirigeants pour prendre l’air ne se contentent plus d’une balade au bois de Boulogne il leur faut faire un déplacement de 20 000 kilomètres avec une kyrielle accompagnateurs pendant que l’on prône la rigueur pour le peuple français.
Ou encore :  Hommage à Tjibaou et au drapeau? Rien pour les gendarmes assassinés en faisant leur devoir. Bientôt, il hissera le drapeau du FLNC en Corse….

Du cote Calédonien les réactions aussi sont variées surtout après la déclaration de Fillon sur RFO, invité du journal , le premier ministre français a clairement affirmé que l’avenir du pays pourrait être une indépendance dans un univers d’interdépendance…. Bravo la langue de bois ..c’était quoi ca une façon d’éviter d’exacerber les susceptibilités?
D’autre voit ca comme une demission du gouvernement , une façon pour la France  de dégager sa responsabilité politique dans cette affaire
Le sens parisien des deux drapeaux serait démerdez-vous et nous ne serons pas responsables de l’avenir.
Moralité: c’est le plus déterminé qui l’emportera
Avec Frogier on est morts. Il faut le dégager.

En gros des visions qui font peur ….Et vous vous en pensez quoi ??

1 COMMENT

  1. c’est le plus déterminé qui l’emportera, parfaitement d'accord !
    Avec Frogier on est morts ? pas d'accord !
    C'est à chaque calédonien de se manifester, de faire ses choix, de les exprimer clairement,
    et SURTOUT de les assumer !!!
    Alors les politiques DEVRONT suivre !.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here