Je vous transmets en l’état ce que je viens de recevoir. Pas très marrant  surtout lorsqu’on constate qu’il n’y a pas beaucoup d’argent pour les « subventions » accordées à nos associations patriotiques. Faites moi plaisir: BIEN LIRE LES SOMMES ACCORDÉES .

Première cérémonie du Budget d’or
Un peu de populisme
Ça s’appelle l’effet papillon. En voulant connaître le budget des jeux j’ai dû éplucher (pour la première fois, j’ai presque honte) l’intégralité du budget prévisionnel de la Nouvelle-Calédonie. (Source : http://gouv.nc/portal/page/portal/gouv/recherche )
Et j’y ai noté quelques perles que je vais m’empresser de vous révéler à la façon d’un concours des plus belles dépenses de nos collectivités. Soyons clair, il n’y aura dans cet almanach aucune pertinence, aucune objectivité, pas la moindre cohérence en matière comptable et encore moins de réflexion poussée.
C’est juste du populisme exacerbé. Parce que, des fois, ça fait du bien d’être attablé à un comptoir de bar et de dire : «  Mais qu’est c’qu’ils foutent avec not’ pognon ?! »

Donc, commençons.
La dixième dépense la plus absurde de l’année 2010 est :

10/ 3 000 000F CFP pour la mission Robert Lamarque qui, au final, nous a expliqué qu’il ne fallait pas taxer les banques et faire baisser leurs prix parce que ce sont des entreprises fragiles, qui gagnent très peu d’argent et qu’on allait tous mourir si on leur demandait de ne pas faire payer les cartes bancaires, les virements, les retraits et tous les autres services de base qui ne sont, pourtant, pas payants ailleurs.

Dans la catégorie « foutage de gueule », la neuvième dépense la plus conne de l’année est attribuée à :

9/ 24 000 000F CFP pour les subventions « en nature » dans le cadre du budget d’intervention enseignement. Ce n’est pas tant le montant qui est problématique mais bien l’usage dont il en est fait. Il est indiqué que ces sommes doivent être utilisées « pour mener à bien des actions spécifiques dans le cadre des projets écoles ». Super. Mais qui vérifie ? Qui évalue ? Qui est prioritaire ? Quels montants ? Quels parts ?

Dans la catégorie « ça fait dix ans qu’on rajoute du pognon, mais faut toujours en rajouter, c’est plus le tonneau des danaïdes c’est carrément la fosse des Mariannes », la dépense la plus habituelle et, semblerait-il, la plus éternelle est :

8/ 260 000 000F CFP pour une subvention « exceptionnelle » à l’EFPA, qui avec son pauvre budget annuel de 350 millions ne s’en sort vraiment pas. La pauvre.
NDLR : On devrait carrément doubler son budget, comme ça le Gouvernement n’aurait pas a rallonger la monnaie de façon « exceptionnelle » chaque année que dieu fait.

Dans la catégorie « c’est une bonne idée mais quand même y aurait mieux à faire de notre argent en ce moment », la place de septième est attribuée à :

7/ 6 600 000F CFP de subvention pour retrouver la Monique, le bateau qui a coulé au large de Maré. Vu l’état actuel de nos finances, on aurait pu attendre quelques années avant de chercher l’épave. Je sais, on va encore dire que je suis sans cœur…

Dans la catégorie « ben merde alors, les pistes elles sont trop courtes pour l’avion qu’on a acheté », la dépense la plus absurde est attribuée à :

6/ 250 000 000F CFP de crédits de paiement pour l’extension de la piste de l’aérodrome de Lifou sur laquelle nos ATR72 peuvent pas atterrir avec le plein de passagers.

Dans la catégorie « Oulala, ben ça c’est de l’augmentation de budget dis-donc » la dépense la plus évolutive est attribuée – avec un certain plaisir – au Congrès de la Nouvelle-Calédonie pour :

5/ 70 000 000F CFP d’augmentation des dépenses de fonctionnement entre 2009 (280.3 MF) et 2010 (350.5 MF).
[Comme les mauvaises langues vont me parler du Gouvernement – et ils auraient raison – je donne aussi les chiffres de cette institution. Avec un budget de fonctionnement de 321.2 MF en 2010 par rapport au 315.6 MF de 2009, il est en augmentation de 6 MF…]

Dans la catégorie « Putain, mais ça coûte super cher ce truc ! », la dépense la plus surprenante est attribuée au Sénat coutumier avec :

4/ 236 000 000F CFP de budget primitif. Qui aurait dit que le Sénat coutumier coûtait les 2/3 de ce que coûte le Gouvernement ou le Congrès ?

Dans la catégorie « on n’est plus dans l’ère colonial mais on en garde toujours un petit souvenir », la dépense la plus Tintin au Congo est attribuée à :

3/ 90 000 000F CFP pour l’indemnisation des chefs coutumiers de Nouvelle-Calédonie.

Dans la catégorie : « Ben dis-donc, on leur file vraiment pas beaucoup à ceux là, ça fait un peu pitié », la dépense la plus pingre est attribuée à :

2/ 100 000F CFP de subvention pour le Forum des îles du Pacifique.

Dans la catégorie « ma préférée », la dépense la plus amusante, la plus absurde, la plus bête, la plus ridicule et la plus indispensable pour l’ensemble de la société calédonienne, est attribuée à :

1/ 5 000 000F CFP, pour la construction d’un « terrain de Beach Volley » sur une plage de Lifou d’Ouvéa dans le cadre des futurs Jeux du Pacifique.

Moi, quand j’étais plus jeune, j’avais joué au Beach Volley à Xepenehe avec des copains. C’est clair que si on avait eu du sable différent et un filet plus neuf on aurait été considérés comme de véritables professionnels.
Alors, maintenant, on s’motive, on prend sa petite voiture, on n’oublie pas son carnet de chèque, et on va fissa au Trésor Public pour payer ses p’tits  impôts.
Et plus vite que ça siouplé.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here