Lors de son dernier déplacement en province, à Dijon, François Hollande devait montrer qu’il restait proche des français. Ses conseillers en communication avaient imaginé que le Flanby fasse un peu le tour de la ville, aille serrer quelques mains, prennent quelques photos avec des passants. Il fallait montrer un président sympa comme l’était en son temps son idole corrézienne Jacques Chirac.

Pendant cette petite promenade présidentielle, Louis Godart un jeune étudiant en droit de 22 ans et à la recherche d’un stage dans un cabinet d’avocat, avec culot réussit à donner son Curriculum Vitae à François Hollande.

S’ensuit un dialogue sympa avec ce dernier «Je suis jeune diplômé et vous faîtes beaucoup pour les non-diplômés , mais si vous pouviez me prendre en stage, cet été, non rémunéré je suis même capable de prendre!». Lorsque le président prend son CV , il rajoute: «Vous seriez prêt à le faire au moins? Vous n’êtes pas que dans la com’ mais dans l’action aussi quand même?».

Ce jeune bien naïf doté d’un très bon CV, pensait que François Hollande allait l’aider dans ses vaines recherches. C’était mal connaître François Hollande qui se fout comme de sa première chemise du sort des jeunes diplômés de province. Ce qui intéresse le socialiste ce sont les jeunes dealers des banlieues car faisant partis de son électorat.

Ainsi, le 3 avril reçut un courrier du Ministère du Travail qui dit : «Soyez assuré que le ministre a bien pris note de votre démarche. Aussi, soucieux de vous apporter son meilleur concours, il m’a chargé de transmettre votre curriculum vitae au directeur général de Pôle emploi, pour un examen attentif de votre situation». Seulement Pôle Emploi ne gère pas tout ce qui est recherche de stages, ça fait quand même désordre de la part du Ministère du Travail de ne pas savoir une chose aussi basique !

De plus donner de l’espoir à un jeune, lui faire croire devant les caméras de télévision qu’il sera aidé dans sa recherche pour finalement lui écrire qu’il aille à Pôle Emploi est une attitude dégueulasse et pas digne d’un Président de la République. Si cela c’était déroulé en Seine-Saint-Denis, qu’un jeune illettré à casquette avait demandé un de ces emplois d’avenir payés par les impôts des contribuables, il aurait été pris en charge dans la semaine par les services de l’Etat.

C’est aussi cela le scandale de la France sous François Hollande ! On a ainsi deux catégories d’habitants en France ceux qui habitent les banlieues, qu’il faut ultra-subventionné et reconstruire les immeubles qu’ils ont eux-mêmes délabrés sinon on assiste aux feux d’artifices des voitures brûlées. Et ces français qui ne brûlent rien, qui ferment leurs gueules, qui subissent et dont on se fout. Malheureusement Juline Godart faisait partis de la 2ème catégorie !

Lettre de l’Elysée

Lettre du Ministère du Travail

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here