Les Nouvelles calédoniennes l’ont annonce :

« Le Premier ministre doit venir en Calédonie dans la deuxième quinzaine de juillet. Un des temps forts de sa visite pourrait être l’occasion, si les délais le permettent, de hisser le drapeau FLNKS au fronton du haussariat.

C’est désormais une quasi-certitude, le Premier ministre François Fillon devrait venir en Calédonie au début de la deuxième quinzaine de juillet. Un DC10 de l’armée française est actuellement à Tontouta où il a acheminé des conseillers de Matignon pour préparer ce voyage.
Si aucune date n’est encore officiellement arrêtée, on évoque la période du samedi 17 au lundi 19 juillet. Le Premier ministre devrait en effet participer la veille à un Reste que les délais sont serrés pour rédiger un texte, le soumettre aux commissions, et le voter en séance plénière alors même que la session du Congrès ne fait que reprendre en ce début de mois, et que l’assemblée doit préalablement élire un nouveau président.
A la différence d’une délibération ou d’une loi de pays, un vœu a une portée politique, symbolique, mais pas juridique. Ce qui fait qu’un tel vote ne refermerait pas la question du drapeau. Le dernier conseil des ministres, à Paris, a confirmé l’ouverture des réflexions sur l’après 2014. « Dans les prochaines semaines, un travail de recueil d’expertises de haut niveau et de retour d’expériences d’autres territoires, dans le Pacifique ou ailleurs, sera engagé », précise le communiqué de Matignonsommet à Tokyo.
Pour ce voyage en Nouvelle-Calédonie, il devrait être accompagné de Marie-Luce Penchard, ministre déléguée à l’Outre-Mer, et peut-être aussi de Christine Lagarde, ministre de l’Economie, ainsi que de Christian Estrosi, ministre de l’Industrie.
Un des temps forts de cette visite pourrait être la levée de l’emblème FLNKS aux côtés du drapeau français sur le fronton du haussariat. La proposition de Pierre Frogier a en effet été actée au comité des signataires et Nicolas Sarkozy a suggéré que le Congrès calédonien la concrétise sous forme de vœu. »

Voila une nouvelle qui laisse songeur … Nicolas SARKOZY ayant clairement indiqué qu’il s’agissait là  » d’une étape dans un processus plus long qui devra aboutir au choix d’un drapeau unique reconnu par tous. « , les citoyens calédoniens sont, pourtant, à même de se poser la question suivante : Cette étape intermédiaire est-elle vraiment indispensable ?

Pour finir Je reprendrais les termes tres pertinent  d’une lectrice  » Le déroulement des Jeux du Pacifique Sud en Nouvelle-Calédonie justifie – t – il cette prise de risque qui consiste à hisser l’emblème du F.L.N.K.S à côté du drapeau français ? Ne devons-nous pas craindre que cette situation ne se pérennise ?

En effet, si nous passions de la citoyenneté calédonienne à une nationalité autre que française, cet emblème du F.L.N.K.S ne deviendrait-il pas alors le drapeau de la nouvelle nation alors que comme le rappelait, fort à propos, une commentatrice : DESTIN COMMUN = DRAPEAU COMMUN ?

Le paragraphe 1.5 de l’Accord de Nouméa va d’ailleurs dans le sens de cette commentatrice:  » Des signes identitaires du pays, nom, drapeau, hymne, devise, graphismes des billets de banque devront être recherchés EN COMMUN pour exprimer l’identité kanak et LE FUTUR PARTAGE ENTRE TOUS. »

Les élus du Congrès y ont certainement beaucoup réfléchi. Nous serons donc attentifs à leur vote concernant ce qui ne doit être qu’UN VOEU.

2 COMMENTS

  1. j’invite les calédoniens a se rebeller et empêcher ce hissage de drapeau de pourris a cote de notre drapeau bleu blanc rouge.

    non mais sans déconner on va pas laisser faire ca !!!?

  2. Pascal Le drapeau bleu blanc rouge est aussi pourri que celui du FLNKS je suis pour destin commun mais si tout le monde réagis comme toi nous irons pas loin ensemble donc si tu veux soulever uniquement le drapeau fraçais ben retourne en france!!

    Non mais sans déconner vois plus loin que le bout de nez!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here