Francois Hollande vu par le New York Times

Et c’est pas joli joli !!
Le célèbre journal U.S., The New York Times, plutôt classé à gauche de l’échiquier politique américain, a publié un article sur François Hollande. Comparé à un « pudding au caramel », le candidat socialiste est décrit comme « un personnage politique de seconde zone » dénué de charisme. Si les journalistes français étaient aussi lucides…
Le journaliste commence par dresser un portrait au vitriol de François Hollande « malgré un régime de pré-campagne », il « a l’air légèrement négligé » et ne fait toujours pas le poids. Reprenant la phrase de Martine Aubry, l’article explique qu’au sein même de son camp politique, Hollande est considéré comme une « couille molle ».

Le très sérieux New York Times revient ensuite sur le bilan politique ridicule de Hollande. Présent à l’élection grâce au prétendu viol de DSK, Hollande s’était même fait doubler par sa propre femme pour la course à la candidature de 2007. Homme politique depuis des décennies, Hollande « n’a jamais été responsable du moindre portefeuille ministériel », ce qui en fait un amateur. Pour le journaliste américain, il a uniquement ses chances grâce à la sarkophobie française. Hollande « n’a pas le cran » pour être un sérieux président.

Un bilan politique affligeant, un charisme d’andouillette, et pas un seul journaliste français pour soulever les évidences qui sautent à l’esprit du premier observateur objectif. Tout le monde sait que François Hollande n’est pas au niveau. Il n’est pas capable de prendre une décision, de dire, non, il n’a aucun charisme. Tout le monde sait également qu’il n’a aucune expérience politique, qu’il est incompétent sur les dossiers (pourquoi ni Mitterrand ni Jospin ne lui ont confié de ministère ?).
Pourtant, nos bons journalistes à la botte du Parti font comme si de rien n’était, n’interrogent pas le PS sur l’inexpérience de son dirigeant et sur ses échecs à répétition. Pourquoi Sarkozy est-il interrogé en permanence sur son bilan et François Hollande jamais ?Pourquoi nos journalistes font-ils semblant de ne pas voir ce qui saute aux yeux de tous les observateurs étrangers ?
Il suffit de l’observer pour voir que Hollande n’a pas la carrure d’un Président de la République. Ce serait éventuellement un bon ministre mais pas plus.

Hollande sera un Président marionnette influencé par les différentes factions du PS et ses personnalités.

Quand on voit DSK revenir comme Premier Ministre dans les Guignols, ce pourrait être la réalité.

Déja, prendre Vallini, harceleur moral, comme Ministre de la Justice est une erreur et tend à faire penser à du mépris pour le Peuple Français.

C’est comme au Département du Nord quand les élus socialistes ont fait révoquer sans preuves matérielles et pour des faits minimes (tracts satiriques) un agent qui dénonçait le management par la terreur et quasi sectaire du directeur juridique.
Les éléphants du parti socialo-populiste ont tout dit sur le personnage, mais aparemment une majorité des français eux mêmes ne veulent pas regarder la realité en face, ou sont aveuglés par un antiSarkozysme fanatique.

Nous vivons un événement historique. Non pas l´avènement d´un socialo-populisme à la française (celui que le monde entier nous envie…merci tonton), mais au suicide collectif d´une nation.

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte
  2. lolitrash

16 commentaires

  1. J-6 avant le suicide collectif de tous ces abrutis de Français socialistes.
    Ils passent leur temps à pleurnicher sur Sarkozy, on verra bien à quoi la France ressemblera d’ici 2017…
    La fins des haricots, c’est pour bientôt.

  2. et oui, mais puisque Joly, l’intelligente et l’integre, n’a pas eu la confiance des Francais, il faudra voter pour le moins minable DES DEUX, et la, Hollande gagne haut la main…

  3. Pour ce qui est de déterminer le moins minable des deux, Grenouille, je pense qu’il faut se poser sur un critère d’égalité pour être à la fois juste et être sûr de ne pas se tromper; à cet effet, attendons 2017 et la fin du mandat de Hollande pour savoir.

  4. Article bidon dont la seule recherche est celle d’une photo particulièrement moche de François HOLLANDE et qui n’a rien a voir avec le NYTimes

    sarkolâtre et truqueur

    1. Ben il EST moche le flan.Enfin il fera bien rigoler les autres chefs d’état.Il n’y a que mugabé qui lui arrive à la cheville.C’est vrai qu’il y avait bokassa aussi.Va se retrouver bien seul ,flamby.

  5. L’article du NYT (que vous ommetez d’ailleurs – volontairement? – de citer) est bien plus neutre et se contente en grande partie de constats assez oblectifs. Dont un dont vous ne parlez pas, celui du fait que Sarkozy, qui a certes plus d’experience que Hollande (mais quelle experience…) a lui-même raté l’entrée à L’ENA…. L’article du NYT est simple et objectif, le votre partial et deviant…

    1. @MLGN T’es miro ? Le new york times est carrement cite dans le titre !! non mais serieux a force de toujours vouloir reagir par la negative et le vindicatif .. ben on rate des occasions de se taire 🙂

      1. oui, mais pr avoir acces à l’article en question, il faut chercher un peu, il n’y aaucun lien direct

  6. Ah parce que maintenant l’obtention du concours d’entrée à l’ENA est un gage de réussite pour être un bon Président ? J’ai tendance à penser que la fac a bien plus formé Sarkozy en homme d’action, et que l’ENA n’a pas engendré que des hommes grandioses…
    Non mais qu’est-ce que l’ENA vient faire la dedans ?

    1. Sarkozy la fac ???????
      Il a fait l’ENA comme les autres la promotion de hollande et royale

      1. NON, Sarkozy a été inscrit au Lycée Chaptal, ecole publique huppee et a l’école secondaire du 8ème arrondissement de Paris, où il a échoué sa Sixième. Sa famille l’envoya à l’ecole Monceau Cours Saint-Louis, une école privée catholique dans le 17ème arrondissement, où il aurait été un élève médiocre, mais où il a néanmoins obtenu son baccalauréat en 1973. Il s’inscrivit à l’ Université Paris X Nanterre , où il a obtenu une maîtrise en droit privé, et plus tard avec un DEA en Droit des Affaires. Paris X Nanterre avait été le lieu de départ pour le mouvement étudiant de mai 68 et il était encore un bastion des élèves de la gauche. Décrit comme un élève calme, Sarkozy rejoint bientôt l’organisation étudiante de droite, dans laquelle il a été très actif. Il a terminé son service militaire comme agent de nettoyage à temps partiel dans l’Armée de l’Air. Après ses études, il entra a l’Institut d’Études Politiques de Paris, mieux connu sous le nom de Sciences Po, (1979-1981), mais a échoué le diplôme en raison d’une maîtrise insuffisante de la langue anglaise. Après avoir passé la barre, il est devenu un avocat spécialisé dans les affaires et droit de la famille, et a été l’un des ‘top’ défenseurs français de Silvio Berlusconi.

  7. Celle-ci, je la gardais pour une occasion VRAIMENT speciale, les Anglais appellent ca ‘Champagne breakfast’…

  8. Allez, une petite derniere, entre amis de gauche, un meilleur cru celui-ci…

Laisser un commentaire

Répondre à Mister Eric Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *