Vous avez vu ? .. lu ? … notre sénateur s’excuse d’être un incapable …
Ca c’est clean !
Tant pis pour ceux qu’il a mis dans la merde ….
GAY et YANNO n’ont qu’à se débrouiller …
l’ IMPORTANT c’est que  LUI,  il est SENATEUR …
alors, les autres, il s’en fout, mais alors vous ne pouvez pas savoir  à quel point !

NOUMEA, 12 juin 2012 (AFP) – Le sénateur Pierre Frogier a affirmé mardi qu’il assumait « l’entière responsabilité » du « dur revers » du Rassemblement-UMP (R-UMP) lors du premier tour des élections législatives en Nouvelle-Calédonie.

Depuis 1986, les deux circonscriptions de l’archipel, où Nicolas Sarkozy a obtenu 61,7% le 6 mai dernier, sont des bastions du R-UMP (ex-RPCR).

Or dimanche, sur fond d’éclatement de la droite anti-indépendantiste, Eric Gay, le candidat UMP de la seconde circonscription, a été d’emblée éliminé, enregistrant partout de mauvais scores, y compris dans sa ville du Mont-Dore, en banlieue de Nouméa.

Dans la première circonscription, le sortant Gaël Yanno est arrivé en tête avec 30,96 %, mais son opposante Sonia Lagarde (CE, Calédonie Ensemble-droite) dispose d’un réservoir de voix, qui pourrait lui permettre de l’emporter.

« Nos deux candidats ont été sanctionnés pour avoir défendu avec conviction et loyauté la politique que j’ai impulsée depuis plus de deux ans au R-UMP », a déclaré devant la presse Pierre Frogier, président du parti.

« Demain, au-delà de cet accident électoral, le R-UMP sera de nouveau l’acteur de la solution qui offrira à la Nouvelle-Calédonie, un avenir de paix dans la France », a-t-il ajouté.

Dans la seconde circonscription, où Philippe Gomes, leader de CE, sera opposé à l’indépendantiste Jean-Pierre Djaïwé, Pierre Frogier n’a pas appelé à voter nommément pour le candidat de droite, estimant que ses propos « pour le maintien de la Calédonie dans la France » étaient explicites.

Avec l’appui de Nicolas Sarkozy, Pierre Frogier a pris plusieurs décisions qui ont déstabilisé son électorat, tel que le choix du drapeau indépendantiste à côté du drapeau tricolore comme emblèmes de la Nouvelle-Calédonie, territoire très autonome où entre 2014 et 2018 un référendum d’autodétermination sera organisé. « J’aurais dû davantage expliquer », a-t-il estimé.

M. Frogier s’est aussi entendu début 2011 avec le parti indépendantiste, Union Calédonienne, et le parti Travailliste, d’extrême gauche, pour faire tomber le gouvernement local présidé alors par Philippe Gomes, son principal rival au sein de la famille anti-indépendantiste.

( sources: AFP, Tahiti infos)

7 COMMENTS

  1. Frogier assume peau de balle !!! Gay, le Secrétaire Général de son parti a été désavoué, grillé, renvoyé, y compris dans sa propre commune. À travers lui, c’est bien Frogier aussi, le Président du parti qui est visé. Le parti Rump est désavoué par le peuple dans tout le pays. Les 2 têtes de liste de la Province Sud, les 2 meneurs dont les décisions ne devaient jamais être discutées, contestées, critiquées, même par leurs lieutenants, sont désavoués.
    La moindre des choses, comme Balladur, comme Jospin, comme Sarkozy, c’est de dire « Ok, j’ai perdu, j’me suis trompé, j’ai mené mes gens, tous les gens sur un mauvais chemin, je m’en vais… »
    Ben non… On avait raison, on a raison, qu’il continue à dire le Frogier… En substance « Les cons c’est le peuple, les salauds c’est les adversaires « dangereux », « pas-d’ici » … 🙁

  2. S’ÉVADER DU MUR DE BERLIN-RUMP

    S’évader du mur de Berlin-Rump-Koalition c’est un vrai bonheur ! Une joie pure ! Je conseille et recommande cette allégresse à tous les camarades Rump, le délice de la goûter 🙂 Il suffit d’un bon coup de jarret ! Pour échapper à leurs coups de Jarnac ! Vous verrez comme c’est bon ! 🙂

  3. En tant que président du gouvernement, Gomès a toujours refusé de s’informer de mes actions d’intérêt public au niveau de la mortalité routière. De nombreuses victimes auraient été évitées d’un simple claquement de doigt, qu’il n’a jamais voulu donner.
    En 2011, alors que le début d’année était le plus meurtrier jamais réalisé, seule la décision de l’UC de faire chuter Gomès a provoqué une accalmie mais les 3 meetings de Gomès pour garder le pouvoir iont été jumelé avec 6 victimes dans les Nouvelles des mêmes jours.

    En tant que président du gouvernement, Harold Martin et le Rump Frogier ont refusé aussi de tendre la main aux victimes. Frogier qui m’a fait recevoir 2 fois par ses collaborateurs, au lieu de m’aider au profit de la population, va trouver le Pape pour reprendre la main de manière spirituelle.
    Au milieu d’une accalmie record, le jour de cette visite Papale, le 14 décembre, commence une hécatombe de 6 morts en 6 jours alors que l’accalmie continuait avec 1 seul mort en décembre hors cette hécatombe.

    Extrait des courriers expédiés à ces politiciens avant le 1° tour des législatives et entre les 2 tours.

    « Je lutte pour sauver des vies et les politiciens qui refusent cette aide miraculeuse au peuple qui enterre ses enfants n’ont pas leur place aux commandes du pays.
    Il est donc évident face aux comportements des élus actuels, que pour protéger la population, je doive dévier ces énergies néfastes au lieu de les chasser.
    Il est donc tout naturel que je les dévie contre les candidats aux élections législatives, représentant les partis aux commandes ou ceux qu’ils l’ont été et qui n’ont rien fait !
    Si cela n’inquiète pas ces candidats et leur parti, alors « tout va bien » !
    Si ces candidats et leur parti veulent s’informer dans l’intérêt du peuple, je suis prêt à accepter tout entretien mais la semaine prochaine, il sera trop tard ! »
    Manuel Millar

    Sans faire de politique, les comportements de ces politiciens prétendant oeuvrer pour le peuple mais capables de regarder ce même peuple enterrer ses enfants en refusant de tendre la main, par intérêt électoral, est méprisable.

    Je ne sais pas si j’ai eus un rôle dans la branlée du rump mais j’en ai eu un certain dans la chute de Gomès et dans la chute de Nicolas Sarkozy que ces élus calédoniens ont poignardé dans le dos en refusant de l’informer.

    Lutter contre ces politiciens capables de laisser mourir le peuple est un devoir et monsieur Gomès, qui persistez à ne pas répondre à mes courriers d’intérêt public, croyez bien que ce dimanche encore, je vais mobiliser toute mon énergie à faire mon devoir.

  4. Ce qui est bizarre avec le positionnement de Frogier, c’est qu’il fustige les indépendantistes en les accusant de ne pas jouer le jeu, en réalité SON jeu à lui.
    Aucun retour, aucune concession (toute ultime soit elle), aucun soutien, aucun geste, en gros ils n’ont pas respecté leur part du deal qui doit être vachement secret puisque personne ne le connait.

    Deal secret ou pas, les indépendantistes se moquent éperdument de ce que Frogier a pu dire (bla bla du geste, ti ti tata…etc) ou faire (drapo FLN, squatts, postes sucettes…etc.)
    En gros ils en ont RAB de Frogier ou du Rump et ses turpitudes.
    Lemaistre en son temps, avait déjà fait la remarque à son chef au sujet du « foutage de gueule » des indépendantisteset Frogier l’a éjecté comme un malpropre. C’est fou tout de même.

    Alors la question se pose:
    Pour quelle raison aujourd’hui, Frogier et son Rump persistent à vouloir discuter ou négotier ou élaborer un master plan de sorti de l’ADN en toute hâte avant 2014 avec des interlocuteurs indépendantistes qui soit, ne respectent pas leur parole dans le cas d’un deal ou bien qui se foutent complétement de ce que Frogier peut raconter ou faire?

    C’est incompréhensible, tout cet acharnement à vouloir « dealer » avec des gens qui ne lachent rien et qui rigolent doucement dans leur coin.

    Faut être maso.

  5. oui, il peut « assumer »,
    ça lui coute rien, ça ne change rien à son poste de Sénateur; du blabla facile.
    il assume; « j’ai fait ma connerie, et je vous ai envoyé vous faire casser la tête devant les électeurs » ; quelle tartufferie !
    Ca n’émeut que les veaux et les nazes qui se tenaient derrière lui devant la caméra.

  6. S’il assumait vraiment, il démissionnerait de son poste de président de la Province Sud, car à travers ce scrutin sa légitimité à ce poste est fortement contestée. Donc c’est bien ce que je disais; du blabla, une tartuferie, seuls les moutons écervelés (et Cynthia) peuvent y croire; tout ceci est pathétique…

  7. Eh oui, Pierre Frogier assume et ce, sans se défausser. Il assume sa mauvaise communication qui a conduit à une certaine incompréhension d’une partie de l’électorat du rump, bien aidé en cela par les ragots, rumeurs et mensonges colportés inlassablement par Calédonie ensemble qui, rappelons le, a basé sa campagne sur le mensonge et la fourberie.

    Tiens en parlant d’assumer … il est comique de voir l’auteur de ce sujet souligner qu’en fait Pierre Frogier n’assumerait rien, même s’il le déclare et de ne pas s’effaroucher lorsque le leader de Calédonie ensemble n’assume pas sa condamnation pénale à cinq mois de prison avec sursis assortie de cinq millions d’amende pour prise illégale d’intérêt, préférant en cela invoquer un acharnement judiciaire … comme si, sa position le plaçait au dessus des lois et interdisait à la justice de le juger comme n’importe quel autre citoyen.

    A la vue de cette petite observation, on peut parfaitement comprendre que l’auteur de ce pamphlet ridicule, fervent admirateur et défenseur du preux Philippe Gomes, ne puisse en effet rien comprendre au sens du mot assumer, à sa valeur et à ses effets.

    Pourquoi le sieur Gomes n’a t’il pas eu la décence de se désister de sa candidature au profit de son second (mr Poadja) lorsqu’il a appris sa condamnation à de la prison avec sursis … mais il semble que de ce côté là, rien d’anormal ne puisse être souligné … je qualifierai de pathétique cette vision unilatérale de “l’honneur” d’un homme et cette aveuglement à n’imaginer la faute que dans le camp adverse et jamais dans le sien ….

    S’agissant maintenant de la pseudo nécessité de démission de la présidence de la province sud … d’une part, il est nécessaire, en préalable, de rappeler que nous sommes ici dans des élections législatives et non provinciales, de surcroit de rappeler que l’élection n’est pas terminée et d’autre part de rappeler que la province sud est, en majorité électorale, située dans la première circonscription, et que dans cette circonscription, non seulement c’est le candidat du R-UMP qui arrive en tête au premier tour, mais que de surcroit, ce dernier réalise sensiblement le même score qu’au précédentes élections ….

    En conclusion : un argumentaire mensonger, tronqué et dépourvu de bon sens, relativement habituel venant de ce parti politique favorisant le slogan au projet, le dénigrement à la construction, la vision à court terme au projet d’avenir et ayant pour cible favorite non pas ceux dont l’idéologie se devrait de leur être totalement opposée (indépendantiste), mais au contraire, ceux qui peuvent s’exprimer à leur place, car de la même famille politique (non indépendantiste) et qui leur font de l’ombre dans l’accession à leur seul et unique raison d’être : le pouvoir.

    De tristes sires avez vous dit ?? J’irai plus loin : des pyromanes totalement inconscients du mal qu’il font à leur pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here