Fusillade de Washington

Plusieurs coups de feu ont été tirés ce lundi matin au siège de l’US Navy, dans le quartier de Navy Yard à Washington. Il est pour le moment fait état de 4 morts et 8 blessés. Les informations sont encore filtrées au compte-goutte mais nous vous proposons les premières photos disponibles de cette catastrophe ainsi que les premiers éléments à disposition.

C’est un nouveau drame qui vient de frapper les Etats-Unis en plein coeur. La panique règne encore au sein de cet immeuble de bureaux de la Marine américaine, dans le quartier de Navy Yard à Washington. Quatre morts et huit blessés seraient au moins à déplorer. Le Washington Post signale que les tirs ont débuté aux alentours de 8h20 (heure locale, 14h20 à Paris) ce lundi 16 septembre au matin. Trois tireurs ont fait feu dans cet établissement où travaillent habituellement quelques 3 000 employés de l’US Navy.

Il faut savoir que le site de Navy Yard, à Washington, abrite notamment le quartier général du Commandant des Systèmes Navals de la Marine Américaine (NAVSEA), chargé de la conception et de la construction des navires et sous-marins américains, souligne Le Parisien. De même il abrite la résidence du chef d’état major de l’US Navy, l’amiral Jonathan Greenert. C’est à 8h20, heure locale que tout s’y est emballé, trois tireurs ont ouvert le feu dans le bâtiment d’après un porte-parole de la police.

Le communiqué de la Marine fait état de « plusieurs blessés » ainsi que de « morts » mais sans en préciser le nombre. Le Washington Post, s’avance tout de même à recenser d’ores et déjà 4 morts et 8 blessés. Ces derniers sont dans un état critique précise le journal et l’unité d’élite du FBI et le SWAT sont descendus sur place, prêts à intervenir. En attendant l’évolution de la situation, la Marine américaine a ordonné à ses employés de chercher des « abris sur place ». Les photographies disponibles nous aident d’ailleurs à mieux cerner la panique et la stupeur qui ont saisi Washington.

Un porte-parole de la police fait état de trois tireurs. L’un d’entre eux aurait été abattu par la police mais les deux autres se seraient retranchés dans les étages de l’immeuble. Le Washington Post précise que l’un d’entre eux serait en possession d’un fusil et vêtu d’un treillis.

Par mesure de précaution, tous les vols au départ des aéroports de Washington ont été suspendus. Le trafic aérien est suspendu. Une porte-parole du Métro, Dan Stessel a par ailleurs indiqué que l’entreprise fournissait quatre de ses bus à la police afin d’évacuer les témoins de la fusillade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *