Source : La Tribune.fr – 14/01/2010 | 19:12

Après le séisme qui a frappé le pays, de nombreux pays se sont mobilisés. L’aide international arrive petit à petit et tente de s’organiser dans une capitale, Port-au-Prince, où règne le chaos.

L’aide internationale se mobilise fortement à Haïti. L’espace aérien du pays en est même saturé et le gouvernement a demandé aux pays de ne plus autoriser de vols vers Port-au-Prince.

En effet, de nombreux pays se sont mobilisés pour porter secours. La France a dépêché deux avions avec sauveteurs et vivres à Haïti. La Sécurité civile va envoyer un hôpital de campagne et une soixantaine d’infirmiers. Ces nouveaux moyens permettront de « constituer une véritable chaîne de secours qui nous permettra d’aller au contact des personnes sous les décombres, de les sortir, de faire un premier soin d’urgence sur place –la spécialité des sauveteurs français– de dégager ensuite les victimes, et, par notre hôpital de campagne, de faire du soin lourd sur place », a expliqué le colonel Vailli.

Cinq architectes et ingénieurs sont envoyés à Haïti afin de sécuriser les bâtiments. « Nous allons travailler à mettre en sécurité en priorité les bâtiments publics comme les hôpitaux, les centres de santé, les écoles ». De son côté, Christian Estrosi, ministre de l’Industrie, a lancé un appel aux industries pharmaceutiques pour qu’elles fassent des « donations importantes ».


La France a déjà commencé à rapatrier, en Martinique, une partie de ses ressortissants. Entre 1.200 et 1.500 Français vivent dans ce pays, la grande majorité dans la capitale. La Croix-Rouge française a, elle, annoncé qu’elle déployait une aide d’urgence. Elle va installer une première unité de traitement d’eau pour 40.000 personnes et ditribuer des produits de premières nécessité (couvertures, tentes, …) pour 20.000 personnes, soit 3.750 familles.

Le comité international de la Croix-Rouge a mis en place une page internet destinée à aider les haïtiens à reprendre contact avec leurs familles sur place (www.icrc.org/familylinks). Il va également envoyer 40 tonnes de médicaments et kits médicaux permettant de soigner 10.000 personnes.

L’organisation Médecins sans frontières (MSF) a déclaré que ses trois hôpitaux en Haïti étaient inutilisables et qu’elle soignait les blessés dans des abris temporaires. « Ce que nous voyons, ce sont de sévères traumatismes, des blessures à la tête, des membres écrasés, de graves problèmes qui ne peuvent être traités avec le niveau de soin médical actuellement disponible », a expliqué Paul McPhun, de la section canadienne de MSF. L’école de médecine de l’Université de Miami a annoncé l’envoi d’un avion afin d’installer un hôpital de campagne sur place et le rapatriement de blessés dans un état critique vers la Floride.

Le séisme a également été fatal aux infrastructures de télécommunications de la capitale. L’organisation Télécoms sans frontières prépare donc l’envoi d’une équipe de spécialistes avec des installations de télécommunications d’urgence pour faciliter l’aide aux sinistrés.

Le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, a annoncé que « le FMI se tient prêt à tenir son rôle avec un soutien adéquat dans nos domaines d’expertise. J’ai déjà demandé au personnel d’examiner toutes les possibilités. Nous nous coordonnerons avec les autres agences internationales, et mobiliserons nos moyens d’assistance aussi vite que possible ». De plus, le FMI va envoyer 100 millions de dollars rapidement.

La Banque mondiale, dont les bureaux situés dans la banlieue ont été détruits, a annoncé de son côté qu’elle allait dépêcher une équipe à Haïti pour évaluer l’étendue des dégâts et qu’elle commençait à travailler sur des projets de reconstruction. Et elle a indiqué mercredi soir envoyer une aide d’urgence de 100 millions de dollars (69 millions d’euros). Cette somme servira à soutenir le rétablissement et la reconstruction du pays, a précisé l’institution internationale, qui va envoyer des experts à Haïti pour évaluer l’ampleur des dégâts et établir les priorités.

De son côté, la Banque de développement inter-américain a dit avoir débloqué une aide d’urgence de 200.000 dollars qui sera destinée à la fourniture de nourriture, d’eau, de médicaments et d’abris pour les victimes. Le président de l’Union Européenne, Herman Van Rompuy, a exprimé sa profonde solidarité. « Mes pensées vont vers les nombreuses victimes de cette catastrophe et vers leurs familles. J’exprime ma profonde solidarité avec le peuple haïti en et avec tous les peuples qui déplorent des morts ou recherchent encore des disparus suite à cette tragédie. Retrouver les disparus, secourir les personnes encore sous les décombres, soigner les blessés et rétablir un minimum de normalité dans la vie dévastée des habitants d’ haïti sont les priorités qui s’imposent en ce moment ».

Les ministres de l’Aide au développement des 27 pays de l’Union européenne vont se réunir lundi pour examiner les moyens d’aider Haïti. L’Italie a annoncé qu’elle débloquait une aide d’urgence d’1 million d’euros. « Deux contributions financières en faveur des organisations internationales qui opèrent sur le terrain ont été mises à disposition » par le gouvernement italien. 500.000 euros seront attribués au Programme alimentaire mondial pour aider les personnes touchées par le tremblement de terre.

Londres va envoyer une équipe de 64 sauveurs avec leurs chiens pour porter assistance. Elle attend la réouverture du trafic aérien perturbé par les chutes de neige en Angleterre. « Haïti est bien évidemment l’un des pays les plus pauvres au monde », a déclaré Douglas Alexander, ministre britannique pour le Développement. « Les besoins à la suite de cette tragédie vont probablement être énormes. » Le Royaume-Uni a débloqué 6,15 millions de livres (6,87 millions d’euros). L’Espagne a décidé d’envoyer au total six avions à Haïti avec des équipes et du matériel de secours destiné aux victimes du séisme qui a ravagé ce pays.

Aux Etats-Unis où vit une importante communauté haïtienne, les manifestations de solidarité se multiplient aussi. Le président américain Barack Obama a promis « une aide indéfectible » à Haïti. Il a ordonné à l’administration américaine de fournir rapidement des secours aux sinistrés et l’US Navy a envoyé un porte-avions et trois navires amphibies. Déjà, des avions P3 de l’US Air Force ont effectué des vols de reconnaissance au-dessus de la zone dévastée. Une brigade de 3.500 soldats a été envoyée.

Le Canada a décidé de son côté d’envoyer une force d’intervention importante: « nous déploierons aujourd’hui une force d’intervention (…) pouvant inclure un aéronef C-17 avec de l’équipement médical, de même que que deux hélicoptères de recherche et de sauvetage de type Griffon ».

Cuba a annoncé vouloir « envoyer une aide médicale d’urgence à la république soeur d’ Haïti . Nous enverrons une certaine quantité de médicaments, de matériel médical, tandis que des médecins supplémentaires se rendront sur place ».

Les Etats-Unis et la France ont, par ailleurs, également annoncé que les expulsions d’Haïtiens en situation illégale étaient interrompues jusqu’à nouvel ordre.

Numéro de la cellule de crise du ministère des Affaires étrangères
Le Quai d’Orsay a annoncé ce mercredi que les personnes ayant des proches en Haïti pouvaient joindre le numéro habituel de la cellule de crise du ministère au 01 43 17 53 53 ou le numéro mis en place spécialement au 01 45 50 34 60 ou au numéro d’urgence 0810 006 330

latribune.fr

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=VCyDJu4AdjU[/youtube]

Merci de postez les commentaires et dernières news que vous trouvez sur le net.

26 COMMENTS

  1. Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/internati… /haiti_au_moins_36_employes_de_lonu_sont_morts.html

    Haïti: au moins 36 employés de l'ONU sont morts
    AP | 14.01.2010 | 21:17

    Trente-six membres du personnel des Nations unies sont morts et près de 200 employés sont toujours portés disparus dans les ruines du quartier général de la mission de stabilisation à Haïti (MINUSTAH), selon des responsables de l'ONU.

    Le chef de la mission, Hedi Annabi et son principal adjoint, Luis Carlos da Costa, figurent toujours parmi les personnes disparues sous les décombres du QG de la MINUSTAH à Port-au-Prince. L'immeuble de quatre étages s'est effondré.

    David Wimhurst, porte-parole de la MINUSTAH, a fait état de 19 membres de la force tués, ainsi que quatre policiers internationaux et 13 civils. Selon lui, environ 160 employés onusiens haïtiens et étrangers étaient toujours portés disparus, ainsi que 18 policiers et dix membres du personnel militaire.

    Au milieu du chaos, un policier estonien de la force onusienne a été dégagé vivant des décombres jeudi matin. Tarmo Joveer était couvert de poussière, déshydraté, mais "est sorti indemne", a ajouté M. Wimhurst, heureux de ce "petit miracle" dans une "nuit qui en a apporté peu".

    Des sauveteurs en provenance de Chine, des Etats-Unis, de France et de République dominicaine étaient à pied d'oeuvre, avec des chiens spécialisés dans la recherche de victimes. D'autres équipes doivent arriver prochainement, selon l'ONU. AP

  2. Les vols américains de secours en Haïti ont été suspendus jeudi suite à l'engorgement de l'aéroport de Port-au-Prince

    La direction de l'aviation fédérale (FAA) a interdit tout décollage vers Haïti au départ de l'espace aérien américain pour éviter que des avions tombent à court de kérosène.

    A un moment donné, onze avions effectuaient des cercles dans le ciel de Haïti, faute de pouvoir atterrir.

    Vidéo

    * Haïti: les secours internationaux s'organisent

    Haïti: les secours internationaux s'organisent
    Voir cette vidéo
    * L'aide belge est arrivée à Haïti

    L'aide belge est arrivée à Haïti
    Voir cette vidéo
    * Haïti: le monde entier se mobilise

    Haïti: le monde entier se mobilise
    Voir cette vidéo
    * Haïti pays maudit ?

    Haïti pays maudit ?
    Voir cette vidéo
    * Limoges : départ de pompiers pour Haïti

    Limoges : départ de pompiers pour Haïti
    Voir cette vidéo
    * Dijon :

    Dijon : "Enfants soleil Haïti" appelle aux dons
    Voir cette vidéo
    * Brignoles : départ Sécurité Civile pour Haïti

    Brignoles : départ Sécurité Civile pour Haïti
    Voir cette vidéo

    Toutes les vidéos

    Les vols militaires apportant des groupes électrogènes, du matériel de purification de l'eau et des médicaments ont la priorité pour atterrir.

    200 pompiers et militaires français sont arrivés jeudi en Haïti pour participer aux secours.

    Le président américain Barack Obama a annoncé ce même jour une aide immédiate de 100 millions de dollars pour Haïti. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) doit envoyer de son côté 40 tonnes de médicaments et kits médicaux en Haïti.

    Le directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn a annoncé pour sa part que son institution allait apporter "très rapidement" une aide de 100 millions de dollars à Haïti.

    Le Groupe des 20 plus grands pays industrialisés et émergents de la planète a affirmé pour son compte son "engagement" à fournir une aide économique et matérielle à Haïti, dans une déclaration publiée par le gouvernement canadien, qui accueillera cet été un sommet du G20.

    Quant aux ministres de l'aide au développement des 27 pays de l'Union européenne, ils vont se réunir lundi pour examiner les moyens d'aider Haïti.

  3. L'aide et les besoins
    Un avion d'Icelandair a atterri mercredi soir à Port-au-Prince, chargé de vivres, notamment d'eau, ainsi qu'un avion cargo militaire canadien, deux avions cargo des garde-côtes et un avion cargo militaire américains.

    Trente-six heures après le tremblement de terre, les habitants de Port-au-Prince manquent de tout. Une mobilisation majeure s'organise pour secourir Haïti, l'un des pays les plus pauvres de la planète, frappé mardi par un violent séisme, et qui a lancé un appel à l'aide internationale. Le séisme a détruit des infrastructures notamment électriques, privant la capitale Port-au-Prince et ses près de 2 millions d'habitants de courant.

    Côté américain, un bâtiment des garde-côtes des Etats-Unis est arrivé, suivi par un second bateau. Un porte-avions nucléaire américain devait être jeudi en vue d'Haïti et Washington devait aussi y envoyer un navire-hôpital.

    Le président américain Barack Obama avait promis mercredi "une aide indéfectible" à Haïti. Dans une déclaration, il a annoncé avoir ordonné à l'administration américaine de fournir une aide rapide et concertée pour sauver des vies sur l'île caraïbe.

  4. L'appel de Bill Clinton
    L'ancien président américain et envoyé spécial de l'ONU pour Haïti Bill Clinton a lancé mercredi un appel aux contributions financières, "même un ou deux dollars", pour parer aux urgences.

    "Beaucoup de gens ici et dans le monde veulent venir en aide à la population haïtienne. Nous avons besoin d'eau, de nourriture, d'abris et de premiers secours, le plus urgent que vous puissiez faire est envoyer de l'argent, même un ou deux dollars", a lancé Bill Clinton, qui intervenait avec le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies à New York. "Vous avez un site, http://www.clintonfoundation.org/haitianearthquake, qui vous permet d'envoyer rapidement de l'argent", a précisé l'ancien président démocrate.

    Les premières aides
    Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) devait envoyer jeudi 40 tonnes de médicaments et kits médicaux à Haïti pour secourir les milliers de personnes blessées. Les 40 tonnes, prêtes à partir par avion cargo, contiennent notamment des "kits spécialisés pour soigner les blessés lors de conflit ainsi que des kits de base permettant de couvrir les soins médicaux de 10.000 personnes pendant trois mois", a précisé un porte-parole.

    L'industrie pharmaceutique française a annoncé jeudi avoir fait don de 56.000 traitements d'urgence aux équipes de secours se rendant en Haïti.

    Les Etats-Unis avaient, dès mardi soir, annoncé le déploiement d'une équipe de l'agence d'aide au développement USAID de 72 sauveteurs et de 6 chiens formés à rechercher les personnes ensevelies. Ils doivent acheminer 48 tonnes d'équipement.

    Caritas a indiqué envoyer de toute urgence des secours en Haïti où elle entretient plus de 200 hôpitaux et centres médicaux.

    Médecins sans frontières, qui compte des blessés parmi ses membres, va envoyer des renforts pour faire face à l'afflux de victimes. Les Pays-Bas et l'Allemagne ont débloqué respectivement deux et un million et demi d'euros d'aide humanitaire.

    Un hôpital gonflable que l'organisation va acheminer sur place pourrait être opérationnel ce week-end. Un premier avion transportant 25 tonnes de matériel, dont deux blocs opératoires et du matériel de réanimation et d'anesthésie, ainsi que six personnes dont deux anesthésistes et une infirmière, devait décoller dans la nuit de jeudi à vendredi. Un second avion doit décoller dans la journée de vendredi.

    Télécoms sans frontières a envoyé de Managua, au Nicaragua, une équipe de techniciens pour tenter de rétablir les télécommunications.

    La Grande-Bretagne a annoncé l'envoi d'experts et la protection civile italienne d'une équipe de secours.

    L'Onu, endeuillée par le séisme qui a détruit le quartier général de sa Mission de stabilisation en Haïti (Minustah), a elle aussi annoncé une mobilisation majeure des secours. Le secrétaire général Ban Ki-moon devait s'y rendre "dès que possible".

    La protection civile impuissante
    "La protection civile est totalement impuissante, il n'y a aucune ambulance qui circule, la police nationale, on ne la voit pas dans les rues", a déclaré Alain Sauval, l'un des responsables de l'ambassade de France. Selon l'agence Reuters, Rachmani Domersant, membre de l'organisation humanitaire Food for the Poor, a vu "des milliers de gens dans les rues, qui ne savent où aller". Les télécommunications ne peuvent se faire que par téléphone satellitaire et les routes sont obstruées par les gravats.

    Washington a ordonné aux membres non essentiels du personnel de l'ambassade des Etats-Unis, ainsi qu'à leurs familles, soit environ 80 personnes, de quitter Haïti.

  5. Mobilisation internationale: aides financières

    La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a lancé un appel de fond préliminaire de 10 millions de dollars (6,8 millions d'euros) pour venir en aide aux sinistrés du séisme qui a dévasté Haïti. "Les fonds recueillis par l'appel permettront de mener des activités vitales pour les sinistrés, en particulier dans les domaines de l'hébergement temporaire, de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement, des soins médicaux et du soutien psychologique", a précisé le coordinateur des opérations de la Fédération internationale à Panama, Mauricio Bustamante.

    Le Programme alimentaire mondial (PAM), qui dispose de plus de 200 personnes en Haïti, a annoncé dépêcher sur place deux avions d'aide alimentaire d'urgence.

    Le Fonds monétaire international (FMI) se tient prêt à aider Haïti après le séisme qui a frappé le pays, a déclaré mercredi son directeur général, Dominique Strauss-Kahn. "Je suis certain que la communauté internationale va se mobiliser rapidement pour soutenir ce pays. Le FMI se tient prêt à jouer son rôle avec le soutien approprié dans nos domaines de compétence."

    La Banque mondiale s'est engagée au déblocage de 100 millions de dollars supplémentaires pour Haïti.

    La Commission européenne a annoncé débloquer 3 millions d'euros d'aide d'urgence. C'est "un premier geste", a précisé sa porte-parole. L'UE a également activé son système de gestion de crise.

    Le Japon a promis d'offrir 5 millions de dollars (3,5 millions d'euros) d'aide à Haïti.

    Les Pays-Bas et l'Allemagne ont débloqué respectivement deux et un million et demi d'euros d'aide humanitaire, le Danemark 1,34 million d'euros.

    Le Canada "saura répondre" à l'urgence, a promis la gouverneure générale du pays, Michaëlle Jean, d'origine haïtienne. Les pays d'Amérique latine et des îles voisines ont aussi proposé leur aide.

    Le Brésil a proposé son aide. Le séisme a fait au moins 11 morts parmi les 1.266 militaires brésiliens de la Mission de l'ONU.

    La Banque interaméricaine de développement (BID) a débloqué une aide d'urgence de 200.000 dollars.

  6. PARIS (Reuters) – L'incertitude demeure quant au sort de centaines de Français vivant en Haïti, où Paris et les ONG s'efforcent de déployer et coordonner l'aide humanitaire, deux jours après le séisme qui a dévasté le pays.

    Les organisations humanitaires françaises ont lancé jeudi un appel urgent aux dons pour organiser leurs opérations de secours face à la catastrophe, qui aurait fait des dizaines de milliers de morts.

    Alors que les Etats se mobilisent pour coordonner leur action, Nicolas Sarkozy a lancé l'idée d'une conférence internationale pour la reconstruction d'Haïti organisée par la France de concert avec les Etats-Unis, le Brésil et le Canada.

    "Haïti n'a pas vocation à être un pays martyr. Cette nouvelle tragédie peut être la dernière si la communauté internationale se mobilise pour aider ce pays", a dit le président français lors d'une déclaration à l'Elysée.

    "Je vais proposer au président (Barack) Obama, avec qui je vais m'entretenir dans les heures qui viennent, que les Etats-Unis, le Brésil, le Canada, d'autres encore prennent l'initiative de convoquer une grande conférence pour la reconstruction et le développement en Haïti", a-t-il ajouté au terme d'une réunion à l'Elysée consacrée au drame haïtien.

    Le Premier ministre, François Fillon, y participait, ainsi que les ministres Bernard Kouchner (Affaires étrangères), Christine Lagarde (Economie), Brice Hortefeux (Intérieur), Roselyne Bachelot (Santé) et le chef d'Etat-major des armées, le général Jean-Louis Georgelin.

    Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il se rendrait "dans les semaines qui viennent" à Haïti à l'occasion d'une tournée déjà prévue en Martinique et en République dominicaine.

    DEUX FRANÇAIS TUÉS

    Le président de la République a confirmé la mort dans le séisme de deux Français salariés d'une entreprise du Cantal spécialisée dans la construction d'ouvrages, la société Matière.

    Environ 1.500 Français vivent à Haïti, dont 1.200 dans sa capitale Port-au-Prince, qui abrite près de la moitié de la population locale et a été ravagée par le violent séisme.

    Plus de 200 d'entre eux sont pour l'instant regroupés non loin de l'ambassade de France, mais beaucoup n'ont pas donné signe de vie, a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

    "Quatre vingt-onze blessés ont été évacués vers la Martinique dans la soirée", a dit Bernard KouchKouchnerer lors d'une conférence de presse à la mi-journée à Paris.

    Les trois premiers avions envoyés de Martinique se sont posés à Haïti, où ils ont emmené "d'abord une équipe de la sécurité civile, des moyens de recherche dans le deuxième avion et des moyens médicaux avec médecins et infirmiers dans le troisième", a précisé le ministre.

    Nicolas Sarkozy a annoncé l'envoi de deux bâtiments de la Marine nationale et le renfort des moyens aériens pour venir en aide aux victimes. "Sous 48 heures", 400 personnels français de la sécurité civile seront à pied d'oeuvre, a-t-il précisé.

    Concernant les moyens militaires, le chef de l'Etat a précisé que le bâtiment Francis Garnier, en alerte à Fort-de-France, en Martinique, allait appareiller pour emmener des engins de terrassement et du fret humanitaire. Le navire de commandement Siroco, qui possède deux plateaux de chirurgie, fera route, lui de Dakar, au Sénégal.

  7. JOYANDET SUR PLACE

    Compte tenu de l'ampleur de la catastrophe, le ministre de l'Immigration, Eric Besson, a annoncé dans un communiqué la mise en place d'un dispositif "exceptionnel et temporaire" d'accueil des victimes en France.

    Ce dispositif comprend un allègement des conditions du regroupement familial, des facilités pour la délivrance des visas et des autorisations de séjour à titre humanitaire pour les blessés nécessitant une hospitalisation, précise-t-il.

    Le secrétaire d'Etat chargé de la Coopération, Alain Joyandet, a pris dès jeudi la direction d'Haïti, où il devra coordonner l'aide française, en liaison avec les autres pays.

    La relation avec les Européens et les Américaines est très étroite, a fait valoir Bernard Kouchner.

    Les organisations non gouvernementales ont exprimé le même souci de déployer des efforts concertés, tout en insistant sur l'urgence d'apporter des abris, des équipements médicaux, de l'eau et de la nourriture, notamment.

    Plusieurs d'entre elles vont dépêcher des avions et soulignent que leur présence de longue date dans le pays va favoriser la mise en oeuvre de l'aide.

    La Croix-Rouge française va envoyer un appareil avec un hôpital de campagne, des abris et du matériel de production d'eau, a dit son président, Jean-François Mattéi, sur Europe 1.

    Action contre la faim (ACF), Médecins du monde (MDM) et Médecins sans frontières vont aussi faire partir des appareils. Celui de MSF devait décoller jeudi soir de Mérignac (Gironde) avec deux blocs opératoires d'un hôpital gonflable.

    Plus de cinq ans après la forte mobilisation des populations en faveur des victimes du tsunami en Asie du Sud-Est, toutes ont rappelé l'importance des dons et rassuré sur leur emploi.

    "Je ne crains pas d'avoir trop d'argent, on a vraiment besoin d'argent. Mobiliser un avion coûte 250.000 euros", a dit François Danel, président d'ACF, sur i>Télé.

    Service France, édité par Yves Clarisse

  8. Haïti : Sarkozy souhaite une «grande conférence» internationale
    e chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, a appelé jeudi en fin d'après-midi à une «grande conférence» internationale pour «la reconstruction et le développement» d'Haïti après le séisme. «Haïti n'a pas vocation à un être un pays martyr. Cette nouvelle tragédie peut être la dernière si la communauté internationale se mobilise pour aider ce pays», a-t-il déclaré à l'issue d'une réunion à l'Elysée consacrée à la catastrophe.

    Aussi envisage-t-il de contacter rapidement ses homologues : «Je vais proposer au président Obama, avec qui j'aurai l'occasion de m'entretenir dans les heures qui viennent, que les Etats-Unis, le Brésil, le Canada, et d'autres encore, prennent l'initiative de convoquer une grande conférence pour la reconstruction et le développement en Haïti».

    Deux navires à la rescousse

    Concrètement dans les heures et jours qui viennent, Nicolas Sarkozy a annoncé que la France va intensifier son effort de secours en faveur des sinistrés. «Sous 48 heures» près de 400 personnels de la Sécurité civile au total seront opérationnels sur place. Le navire «Francis Garnier», actuellement «en alerte à Fort-de-France», en Martinique, dans les Antilles françaises, allait «faire route vers Port-au-Prince». Le «Sirocco», actuellement à Dakar, va lui aussi se rendre également en Haïti. Le bateau dispose de «deux plateaux de chirurgie», a précisé le chef de l'Etat. Deux hélicoptères Puma seront à bord pour faciliter les évacuations sanitaires.

    Le président a, par ailleurs annoncé, qu'il se rendrait en Haïti «dans les semaines qui viennent», dans la foulée d'un voyage en Martinique et à Saint-Domingue.

  9. Haïti: les artistes du monde entier multiplient les appels au dons

    (AFP) – Il y a 6 heures

    PARIS — Wyclef Jean, Brad Pitt et Angelina Jolie, Coldplay… dans le monde entier les artistes multiplient les appels aux dons pour venir en aide aux populations sinistrées après le séisme à Haïti.

    Aux Etats-Unis, les célébrités d'origine haïtienne ont été les premières à se mobiliser mercredi dès l'annonce de la catastrophe.

    Le chanteur américano-haïtien Wyclef Jean, ancien membre des Fugees, a immédiatement appelé l'armée américaine à être en première ligne sur le front humanitaire et a exhorté la communauté internationale à "aider les Haïtiens par tous les moyens possibles".

    Il a appelé à faire des dons par SMS à sa fondation "Yele Haïti" (http://www.yele.org), créée en 2005. Selon le Los Angeles Times, son appel a permis de recueillir 400.000 dollars en une seule journée.

    Le chanteur, âgé de 37 ans, qui a déjà collaboré au Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU sur des projets d'aide à Haïti, s'est rendu jeudi sur l'île pour "apporter de l'aide et évaluer la situation", selon un message posté sur son compte Twitter.

    Autre figure de la communauté haïtienne aux Etats-Unis, l'acteur Jimmy Jean-Louis, a lui aussi appelé à la générosité via son association "Hollywood Unites for Haïti".

    Brad Pitt et Angelina Jolie se sont engagés à "soutenir l'aide humanitaire sur l'île et à aider ceux qui ont été blessés ou n'ont plus de toit".

    Alors que plusieurs médias américains évoquaient la probable organisation de concerts de charité, d'autres stars ont exprimé leur solidarité avec le peuple haïtien dans des messages sur Twitter.

    "Les gens en Haïti ont besoin de notre aide et de notre attention", écrit ainsi l'acteur Ben Stiller, qui a fondé récemment une organisation caritative pour soutenir les écoles dans ce pays.

    Le couple d'acteurs Demi Moore et Ashton Kutcher appelle à faire des dons à l'Unicef, tout comme la starlette Nicole Richie.

    D'autres appels aux dons ont été lancés par les rappeurs Sean Combs (alias P. Diddy) et LL Cool J, l'actrice Jessica Alba ou le groupe Artists for Peace and Justice, qui compte parmi ses membres Oliver Stone, Charlize Theron, James Franco.

    Au Canada, où vit une importante communauté haïtienne, le groupe de rock Arcade Fire fait appel à la générosité de ses fans.

    Sur le site internet du groupe, la chanteuse Régine Chassagne, originaire de l'île, les exhorte à soutenir l'organisation "Partners in Health", "qui a grandement besoin de vos dons immédiats en argent, ainsi que d'une grande quantité d'équipement médical".

    En Grande-Bretagne, le leader du groupe Coldplay, Chris Martin, a lui aussi lancé un appel aux dons. Le chanteur, qui avait visité l'île en 2002 avec l'organisation humanitaire Oxfam, a fait part de son inquiétude : "La plupart des habitants de Port-au-Prince vivent dans des cabanes en tôle. Le tremblement de terre aura transformé la ville en un enfer inimaginable".

    En France, le rappeur Kery James, dont les parents sont d'origine haïtienne, a annoncé sur son site internet travailler à l'organisation d'un concert de soutien.

  10. Barack Obama fait de l'aide aux Haïtiens une priorité
    http://www.lepoint.fr/content/system/media/2/2010
    Barack Obama a annoncé le déblocage immédiat de 100 millions de dollars en faveur d'Haïti, frappé mardi par un violent séisme, et a sollicité l'aide de deux anciens présidents américains en promettant aux Haïtiens qu'ils ne seraient "pas abandonnés".

    Soucieux de s'inscrire au premier plan des efforts qui s'organisent face à une crise humanitaire majeure, le chef de la Maison blanche a demandé à ses principaux collaborateurs de considérer comme leur priorité de réagir à la situation créée par le tremblement de terre.

    Lors d'une allocution télévisée, il a confirmé l'envoi de troupes et de bâtiments de marine pour soutenir les secours.

    L'ex-président Bill Clinton, déjà émissaire spécial des Nations unies pour Haïti, et son successeur George W. Bush ont donné leur accord à Obama pour participer aux efforts menés au profit d'Haïti. Obama s'est entretenu à ce sujet mercredi soir avec Bush par téléphone.

    "Tous deux ont accepté d'y participer", a indiqué Robert Gibbs, porte-parole de la Maison blanche, ajoutant que des précisions seraient fournies dans les prochains jours. En 2004, Clinton et le père de Bush, l'ex-président George H.W. Bush, s'étaient joints aux initiatives prises après le tsunami qui fit 226.00 morts en 2004 dans 13 pays d'Asie du Sud.

    Obama, qui affronte son premier test lié à des opérations de secours internationales depuis son entrée en fonctions il y a un an, a promis une contribution américaine initiale de 100 millions de dollars et a prescrit à son gouvernement "une action rapide, coordonnée et combative pour sauver des vies et soutenir le redressement en Haïti".

    L'aide commence à arriver dans le pays, où la Croix-Rouge haïtienne redoute que le séisme n'ait fait de 45.000 à 50.000 morts et trois millions de blessés ou sans-abri.

    "VOUS NE SEREZ PAS ABANDONNÉS"

    "Au peuple d'Haïti, nous disons clairement et avec conviction: vous ne serez pas abandonnés, vous ne serez pas oubliés. En cette heure où vous êtes dans le plus grand besoin, l'Amérique se tient auprès de vous. Le monde se tient auprès de vous", a déclaré Obama.

    Plusieurs vedettes des garde-côtes assurent déjà sur place des services comme la fourniture d'eau et un soutien technique pour une énorme opération logistique.

    Washington enverra à Haïti jusqu'à 3.500 parachutistes de la 82e division aéroportée pour aider les forces de l'Onu dans les opérations de secours et de maintien de l'ordre. Les premiers éléments de la 82e division devaient arriver à Port-au-Prince dès jeudi afin de préparer la venue du gros des troupes.

    Un corps expéditionnaire de "marines" est en cours de déploiement, ainsi que le porte-avions à propulsion nucléaire USS Carl Vinson et un navire-hôpital, le Comfort.

    L'état-major de la IIe Flotte de l'US Navy, basé à Norfolk (Virginie), a ordonné l'appareillage à bref délai de trois navires amphibies. Le plus gros, l'USS Bataan, peut transporter jusqu'à 2.000 "marines" et des hélicoptères.

    Lors de son allocution, Obama était entouré du secrétaire à la Défense Robert Gates, de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, de la secrétaire à la Sécurité intérieure Janet Napolitano et du vice-président Joe Biden.

    Le président américain s'emploie de toute évidence à écarter tout risque de comparaison avec l'administration Bush, dont l'image avait pâti de la lenteur initiale de sa réaction au passage de l'ouragan Katrina sur la Louisiane en 2005.

    Des membres de l'entourage professionnel d'Obama ont fait des mises au point régulières sur son action au profit d'Haïti, en particulier ses consultations avec des spécialistes ou des dirigeants étrangers.

    Le chef de la Maison blanche a dit avoir clairement fait comprendre aux responsables de l'administration que la question d'Haïti "doit être la priorité de leurs ministères et de leurs services pour le moment".

    Joe Biden et son épouse, Jill, doivent se rendre en Floride pour consulter des membres de la communauté américano-haïtienne sur la réaction américaine à la crise.

    Hillary Clinton, qui a écourté un voyage dans le Pacifique, a assuré que les Etats-Unis fourniraient au pays dévasté une aide à long terme.

    Avec Matt Spetalnick et Jeff Mazson, version française Guy Kerivel et Philippe Bas-Rabérin

  11. Séisme – Haïti : le FBI recommande la plus grande prudence aux donateurs sur Internet

    Le FBI veut éviter des arnaques en ligne déguisées en sollicitations pour des dons pour les victimes en Haïti. Pour Websense, le malheur des uns fait le malware des autres…

    * Actualité. Publié sur ITespresso.fr par Philippe Guerrier
    * le 14 janvier 2010 à 18:27
    * Soyez le premier à réagir

    Publicité

    Les grandes catastrophes comme le tremblement de terre en Haïti réveillent les ardeurs des auteurs d’opérations de spams et de phishing.

    Aux Etats-Unis, le FBI vient de lancer une alerte publique dans ce sens à destination des donateurs.

    La police fédérale américaine recommande une certaine vigilance de la part des internautes lorsqu’ils reçoivent des sollicitations pour effectuer un don aux victimes du sinistre. Il fournit un mémo pour éviter de tomber dans le piège de pirates.

    Le geste peut paraître naturel mais, en fait, c’est encore loin d’être une évidence : il ne faut pas répondre aux e-mails non sollicités invitant à cliquer sur un lien hypertexte.

    C’est le cas typique du courrier-leurre visant à emmener l’internaute vers un site pirate et à détourner ses données.

    Eviter de vous émouvoir devant votre ordinateur en recevant des pseudos-témoignages de survivants de la catastrophe qui réclame une aide financière par Internet.

    Les sollicitations des organisations non gouvernementales venant aux secours des populations en détresse doivent être également considérées avec une très grande prudence.

    Il vaut se rendre directement sur le site Internet de l’ONG pour faire directement un don en ligne plutôt que de se laisser guider par un lien inclus dans un e-mail (même si tout porte à croire que l’expéditeur de ce courrier est légitime).

    Le FBI propose même aux internautes…d’enquêter sur les ONG inconnus qui réclament des fonds pour venir en aide aux victimes de la catastrophes.

    “Utiliser différentes ressources Internet susceptibles de prouver l’existence de l’organisme”, recommande la police fédérale américaine qui a déjà connu divers types d’arnaques à l’occasion de l’ouragan Katarina qui s’est abattu sur les Etats-Unis en août 2005ou le tsunami d’Asie du Sud-Est (décembre 2004).

    Les internautes ayant des doutes sur l’origine d’un e-mail sont invités à contacter le FBI via son site Internet…ou via le canal Twitter de la police fédérale.
    Websense a trouvé des liens “spécial séisme” pointant vers des sites infectés
    Le malheur des uns fait le malware des autres, pourrait-on dire. Il suffit seulement d’effectuer des recherches photos ou vidéos sur le Web liées aux événements de Haïti pour faire des rencontres indésirables. Sur son blog sécurité, Websense, un fournisseur de solutions de sécurité Web (filtrage) et de protection des courriels et des données, a trouvé des pages de résultats sur Google abritent des liens sponsorisés proposant des accès à des sites pirates avec du code malicieux.

  12. Haïti : le FMI va apporter 100 M$
    AFP
    14/01/2010 | Mise à jour : 16:39 | Commentaires 2 | Ajouter à ma sélection
    Le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, a annoncé jeudi que son institution allait apporter "très rapidement" une aide de 100 millions de dollars à Haïti, frappé mardi par un séisme.

    Dominique Strauss-Kahn a précisé lors d'une conférence de presse à Washington que ce montant, qui serait débloqué par le conseil d'administration du FMI, proviendrait d'une extension d'un prêt existant à Haïti.

    Quelque 170 millions de dollars ont été versés à Haïti depuis l'approbation de ce prêt en 2006. Dominique Strauss-Kahn a également indiqué que le séisme montrait "le besoin d'une aide plus vaste pour la reconstruction" du pays, coordonnée internationalement.

    L'institution soeur du FMI, la Banque mondiale, avait promis la veille une aide du même montant.

  13. l'aide médicale de l'hopital des armées legouest à metz en renfort sur le siroco basé sur haiti est elle toujours sur place? bravo à cette équipe!

  14. Haïti parmi les plus gros effort d'aide de la Croix-Rouge

    by Staff Writers
    Panama City (AFP) 27 janvier 2010 (traduction google)
    L'effort de secours massif à Haïti est l'un des plus importants au cours des 150 ans d'histoire de la Croix-Rouge, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a déclaré mercredi.

    Dans deux semaines, la Fédération a distribué 2,5 millions de litres (660,000 gallons) d'eau, 550 tonnes de fournitures médicales – tous transportés dans 43 vols affrétés – et a envoyé 21 équipes d'urgence en Haïti, au Panama, la fédération fondée sur le siège régional a dit.

    «La réponse à la magnitude-7.0 tremblement de terre le 12 Janvier a été un des plus importants dans le mouvement de la FICR de 150 ans d'histoire», Mauricio Bustamante, qui gère la Croix-Rouge équipe d'intervention en Haïti, a déclaré dans un communiqué.

    «Maintenant, nous devons nous concentrer sur les principaux défis futurs – de relèvement rapide et de reconstruction – de sorte que les personnes concernées peuvent se rétablir, et que le processus de reconstruction permettront de protéger les communautés contre de futures catastrophes naturelles comme les ouragans, at-il ajouté.

    A Genève, la Croix-Rouge a indiqué vendredi que le séisme avait déclenché une de leurs principales réponses jamais, la mobilisation de plusieurs unités d'urgence – environ 200 personnes – que le tsunami en Asie en 2004.

    Bustamante, plus de 500 personnes sont traitées tous les jours en Haïti dans les établissements de santé de la Croix-Rouge y compris un hôpital de campagne de 70 lits.

    Au moins 100.000 personnes sont fournis en eau potable chaque jour, 26.000 ont reçu du matériel de secours, et 30.000 kits sanitaires d'urgence et 30.000 kits d'abris ont été distribués, at-il ajouté.

    «Cela a été difficile de deux semaines pour la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge équipes de logistique, mais nous avons réalisé beaucoup de choses", a déclaré Bustamante.

    Président d'Haïti, René Préval, le mercredi à jour le nombre de décès par le séisme de «près de 170000", avec plus d'un million de personnes sans abri.

  15. Près de la moitié d'Haïti est blessé mai être des enfants: étude
    WASHINGTON (AFP) 27 janv. 2010 —
    Des chercheurs américains ont annoncé mercredi qu'ils craignaient près de la moitié de toutes les personnes blessées par le tremblement de terre dévastateur Haïti mai être des enfants, exhortant les organismes de secours afin de planifier en conséquence. Une étude statistique par un groupe de spécialistes de l'Hôpital pour enfants de Los Angeles et l'Université de Californie du Sud a montré que les blessés dans le séisme du 12 Janvier sera probablement ", comprend un nombre extraordinairement élevé de ch … plus

    Miracle fille Haïti n'avait rien à manger ni à boire, disent les médecins
    Port-Au-Prince (AFP) 28 janv. 2010 —
    Médecins Stunned dit a 16-year-old girl haïtienne était dans un état stable jeudi, après avoir survécu pendant 15 jours enseveli sous les décombres du tremblement de terre du pays – apparemment sans rien à manger ni à boire. «La nature nous surprend toujours, dit Claude Fuilla, le chef infirmier dans une équipe française de la défense civile en Haïti, qui a tiré Etienne jeunes Darlene à partir d'un bâtiment s'est effondré dans la capitale Port-au …

  16. Réparation port Haïti à prendre 8-10 semaines: l'armée américaine

    France à la reconstruction du palais présidentiel en Haïti: René Préval
    Le président haïtien René Préval a annoncé mercredi la France a proposé de reconstruire le palais présidentiel en ruines, dont la coupole effondrée est devenu un symbole du séisme a dévasté-hit nation. Les Français "ambassadeur m'a dit que la France est prête à reconstruire le palais national tel qu'il était," Préval lors d'une conférence de presse au siège temporaire du gouvernement près de l'aéroport. Le bâtiment blanc imposante coupole conçue par l'architecte Georges Baussan haïtienne, a été construite en 1918 pendant le temps de l'occupation américaine, et a été modelée sur la Maison Blanche, guides dire. Elle donne sur la vaste place du Champ de Mars, maintenant une ville de tentes de fortune pour des milliers de sans-abri par le Janvier 12 7.0 séisme de magnitude. Préval a également rejeté l'idée que les infrastructures d'Haïti, comme les ports et les aéroports, a maintenant été placé sous étrangers, notamment américains, de contrôle. "Nous sommes dans une situation qui serait une catastrophe pour tout pays, et même quand il ya eu un tremblement de terre en Italie, j'ai vu qu'ils ont appelé au secours», a déclaré René Préval, se référant à un séisme au nord de Rome en avril dernier qui a tué 299 personnes et laissé quelque 70.000 sans-abri. «Haïti était déjà très faible", même avant le séisme, at-il souligné. Le président haïtien a également dit son homologue français Nicolas Sarkozy se rendra la nation des Caraïbes, et «devenir le premier président français à venir en Haïti». Préval n'a pas donné de date pour la visite.
    by Staff Writers
    WASHINGTON (AFP) 28 janvier 2010
    Ingénieurs américains auront besoin de huit à 10 semaines pour réparer un quai au port crucial dans la capitale haïtienne après qu'il eut frappé répliques hors service, un général américain a déclaré jeudi.

    Alors que subit le quai sud de la réparation, l'armée américaine se déployait péniches de débarquement et de quais flottants pour essayer d'apporter plus mal des fournitures de secours, a déclaré le général Douglas Fraser, chef du Commandement Sud des États-Unis.

    Du port les deux piliers principaux, l'un a été totalement détruite et un partiellement survécu aux pays massive séisme du 12 Janvier.

    La jetée du Sud a été en mesure de fonctionner avec un trafic limité, mais a dû être arrêté à nouveau le mercredi après plongeurs détecté des dommages supplémentaires à partir d'une série de répliques, Fraser a déclaré aux journalistes par liaison vidéo depuis Miami.

    "Nous cherchons à comprendre la réparation de la jetée, le quai sud, que nous venons d'avoir à cesser d'utiliser hier", a déclaré M. Fraser.

    Ingénieurs estimé "il nous faudra de huit à 10 semaines pour réparer cette installation, at-il dit.

    La découverte de nouveaux dégâts à la jetée sud subi un autre revers pour les efforts de secours d'organismes d'aide Voir le port comme une passerelle indispensable pour les fournitures et les équipements lourds nécessaires à la reconstruction.

    La marine américaine était désormais transporter 200 conteneurs par jour à travers ses temporaire "rapport à la semaine les bateaux à terre" et de l'équipement et les sous-projeta ensuite de déplacer 500 conteneurs par jour, avec des plans pour 800 conteneurs par jour d'ici le milieu de Février, il a dit .

    L'armée cherchait aussi à déplacer certaines fournitures par le biais de petits ports autour de Port-au-Prince, at-il ajouté.

    Les équipes d'ingénieurs ont été la planification à plus long terme des réparations qui rétablirait la jetée sud à sa capacité d'avant-tremblement de terre mais on ne sait pas combien de temps que les travaux devraient prendre, dit-il.

    Dans une opération de secours de grande envergure, l'armée américaine a déployé 20.000 forces, 23 navires et plus de 90 appareils pour aider à acheminer l'aide et les soins médicaux d'urgence aux survivants du tremblement de terre, dit-il.

    Équipes militaires ont distribué près de deux millions de bouteilles d'eau et environ 1,5 millions de rations depuis le séisme a frappé plus de deux semaines, at-il ajouté.

  17. Guerre des nerfs comme Haïti s'efforce de sortir des décombres

    75 pour cent de la capitale d'Haïti est à reconstruire: émissaire de l'ONU
    Plus de 75 pour cent de la capitale d'Haïti devra être reconstruite après un tremblement de terre dévastateur nivelé beaucoup la ville, l'Envoyé spécial adjoint des Nations unies pour le pays dévasté les Caraïbes, a déclaré jeudi. Envoyé Paul Farmer a révélé l'étendue des dommages causés à Port-au-Prince, après le séisme de magnitude 7,0 sur Janvier 12, tel qu'il a adressées le Sénat américain commission des Affaires étrangères à Washington. Question de président de la commission John Kerry à quel point de la ville est à refaire, fermier répondit: «Tout comme un témoin oculaire, la majorité de celui-ci. Soixante-cinq pour cent." Ceci est si massive que nous avons besoin d'une équipe internationale sur cette question, action sociale individualisée avec le peuple haïtien, at-il ajouté. Kerry a dit que c'était une chance pour la communauté internationale à aider Haïti à surmonter des décennies de pauvreté et de troubles politiques. "La meilleure chance pour Haïti … en termes de problèmes au cours des 25 dernières années est de prendre ce moment et créer le genre de joint reconstruction, l'effort de coopération internationale qui fournit une fin durable », a dit Kerry." C'est une chance pour les Haïtiens de ré-imaginer leur pays comme ils le reconstruire. "Haïti, le président René Préval, a déclaré mercredi que le séisme avait tué 170.000 personnes et laissé plus d'un million sans abri. L'ancien président américain Bill Clinton a fait ce jeudi un appel émotionnel à l'économie mondiale et des chefs d'entreprise à Davos, en Suisse à ne pas oublier Haïti .
    by Staff Writers
    Port-Au-Prince (AFP) 28 janvier 2010
    En séisme a frappé Haïti, les rumeurs se répandent comme une traînée de poudre et d'appels au secours sont rapidement relayé dans l'espoir de nouveaux miracles, mais aussi dramatiques sauvetages gardent aussi les nerfs bien ici sur le bord.

    Dans une ville chaotique, fortement endommagé par le séisme du 12 Janvier, c'est le peuple haïtien qui, pendant plus de deux semaines ont été le, le plus ardent sauveteurs persistante de tous.

    Des milliers de travail tous les jours sous le soleil des Caraïbes féroce, griffant les décombres à mains nues ou en utilisant luge simple des marteaux et des scies, espérant contre tout espoir de trouver quelqu'un encore en vie ou retrouver ce maigres biens qu'ils peuvent.

    Amis, famille ou parfaits inconnus – il ne fait rien, la moindre étincelle d'espoir apporte un moment de joie au milieu de la désolation de leur environnement.

  18. Le mercredi, des foules excitées rapidement rassemblés pour assister au sauvetage de 16 ans, Darlene Etienne qui est restée coincée sous les décombres pendant 15 jours.

    «Elle est de 16 ans, elle est vivante et elle a toute sa vie devant elle. Elle parlait, elle a dit qu'elle était heureuse, dit un joyeux colonel Michel Orcel.

    Il était le médecin français à l'hôpital de campagne où des personnes gravement déshydratés et affaiblis adolescent a d'abord été traitées après son sauvetage étourdissement.

    "C'est peut-être quelque chose de nouveau avec ce tremblement de terre, cette façon de relayer l'information,« le français de la défense civile service porte-parole commandant Samuel Bernes à l'AFP.

    Comme les équipes qui se sont précipités pour aider Haïti dans la foulée de la secousse, les secouristes français à Port-au-Prince ont annulé les opérations de recherche, comme le gouvernement se déplace pour aider des centaines de milliers laissé affamé et sans abri.

    Mais les équipes françaises ont laissé leurs numéros de téléphone avec beaucoup d'habitants dans l'espoir d'obtenir des nouvelles rapidement de tout éventuels survivants encore pris au piège et écrasés sous des piles de béton.

    Tout ce qu'il faut, c'est un message texte, et les travailleurs se précipitent pour lancer une recherche. La plupart aboutissent à un échec, et avec chaque jour qui passe s'efface espoir de retrouver des survivants.

    Parfois, cependant, les efforts frénétiques porter leurs fruits, à chaque minute, chaque heure qui passe plus critique que les autres.

    Les troupes américaines ont secouru un 31-year-old man a indiqué mardi que d'avoir été enterré pendant 12 jours après avoir été pris au piège dans un bâtiment qui s'est effondré à une réplique, deux jours après le séisme initial.

    "Il n'a pas eu assez de force … de crier plus, mais quand il a entendu les Haïtiens vont dans les décombres, il a pu faire un cri qui serait reconnu qu'il était encore en vie", le médecin haïtien-américain qui traita a déclaré à CNN, qui a désigné le survivant comme Ricot Duprevil.

    Le samedi, les équipes de recherche a sorti un 25-year-old man sortir vivant après 11 jours sous les décombres. Il avait été pris au piège dans un magasin et a été en mesure de prendre un peu de nourriture et des boissons pour se maintenir en vie.

    Quelques heures seulement avant que le sauvetage de Darlene, on a parlé d'un groupe de survivants dans les ruines de Port-au-Prince université.

    Mais malheureusement toutes les équipes de secours ont trouvé cinq corps étaient décomposés.

    Parfois, en désespoir de surmonter par l'odeur des corps en décomposition, des voisins ont découvert des signes de vie sous les décombres, espérant que les équipes de secours se retirer les cadavres, ce qui constitue maintenant un danger pour la santé.

    Plus de deux semaines après le séisme, les espoirs de trouver des personnes plus vivant s'estomper. Mais s'il ya une alerte crédible, les sauveteurs disent qu'ils vont encore venir. "Quelle que soit l'information est, nous avons à faire», dit-Bernes.

  19. Racontant la dévastation d'Haïti au milieu des paillettes Davos

    by Staff Writers
    DAVOS, Suisse (AFP) 28 janvier 2010
    Au milieu de l'opulence de Davos, il était difficile pour Josette Sheeran pour parler d'un pays qui en ont besoin désespérément de liquidités et des tentes pour simplement survivre.

    Dans une ville où il est d'aller dur d'un jour sans une invitation à un grand repas pendant le Forum économique mondial, le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué comment il est "toutes les mesures de« cauchemar »en Haïti, où les corps sont toujours sont recueillis plus de deux semaines après le tremblement de terre dévastateur.

    «C'est la catastrophe la plus compliquée que nous ayons jamais été confrontés» avec, elle a déclaré lors d'une réunion spéciale sur le tremblement de terre tenue pour les 2500 cadres, responsables politiques et des universitaires au Forum glitzy Davos.

    Il est difficile d'expliquer aux gens qui courent meilleures entreprises au sujet des problèmes rencontrés: à peine un fonctionnaire du gouvernement de gauche, à peine une école à gauche – ce qui signifie que 500.000 enfants sans éducation, pas de collecte plus d'impôts, de l'eau potable peu, les banques sans argent liquide et les maisons se tourna vers décombres, où les maladies se propagent comme une traînée de poudre.

    La catastrophe a choqué et touché le monde entier. Mais Sheeran et les chefs des agences des Nations Unies d'autres grands savent qu'ils ont besoin de la foule Davos, en particulier pour aider à reconstruire la nation des Caraïbes où au moins 150.000 personnes ont été tuées et environ un million de laissés sans ressources par rapport aux 7,0 séisme de magnitude.

    L'ancien président américain Bill Clinton, aujourd'hui un envoyé spécial de l'ONU sur Haïti, est également à Davos pour lancer une initiative qui porte le secteur privé dans la reconstruction.

    Haïti a besoin d'argent pas de biens maintenant et à long terme, l'État haïtien shellshocked nécessitera une aide massive pour reconstruire pratiquement le pays, Mme Sheeran et les chefs des deux autres agences des Nations unies a déclaré à la réunion.

    Sheeran, Ann Veneman, Directrice exécutive du Fonds des Enfants des Nations Unies (UNICEF) et Catherine Bragg, directrice adjointe du Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) ont tous été à Port-au-Prince depuis les 12 cas de catastrophe Janvier.

    Malgré l'ampleur de la destruction, tous trois déclaré que l'administration du président René Préval avait pour contrôler la reconstruction. Mme Sheeran a déclaré que le gouvernement était "pleinement conscient" de ce qui doit être fait.

    Josette Sheeran a déclaré le textile et l'agro-industrie sont des domaines de choix dans lequel les entreprises étrangères pourraient investir en Haïti.

  20. Mais les Haïtiens d'abord besoin d'argent pour survivre. "Nous pouvons l'utiliser d'une manière très ciblée. Il est le meilleur, le moyen le plus souple", a déclaré Mme Sheeran.

    Bragg a dit le peuple "désespérément" besoin de prêt-à-manger des repas et des tentes en avance d'une saison imminente des pluies.

    Biscuits énergétiques et 200.000 de taille familiale tentes en tête de liste des personnes recherchées. Des groupes d'assistance disent qu'il ya seulement 40.000 tentes désormais dans 400 camps répartis autour de Port-au-Prince.

    Les dirigeants de l'agence a déclaré les bailleurs de fonds doit soutenir le non expérimentés groupes gouvernementaux qui travaillent déjà en Haïti et à enrayer la «simpliste» la critique de l'opération d'aide américaine dans le pays dévasté.

    Mme Veneman a déclaré que les enfants d'Haïti avait été laissé dans une situation terrible, même si beaucoup n'étaient guère plus que des esclaves domestiques, avant le séisme.

    Elle a dit une priorité de l'UNICEF était d'ouvrir des centres spéciaux pour les enfants orphelins pour qu'ils puissent être protégés contre les trafiquants.

    «La protection des jeunes filles est un problème dans les camps, dit-elle, tandis que des milliers ont eu des membres amputés après avoir été pris au piège dans les décombres du séisme.

    L'Organisation des Nations Unies est à la recherche pour les entreprises et groupes d'aide qui peuvent investir dans la production de prothèses en Haïti.

    Les enfants "ont besoin d'être nourri, ils doivent être protégés, ils ont besoin pour se trouver, et être gardé en vie et en toute sécurité", a déclaré Mme Veneman.

    Parmi la multitude de projets, l'un vise à fournir de l'argent pour un travail par les populations sinistrées, déblayer les ruines. Un autre donnerait le microcrédit pour les femmes qui recréer les banques et les petites entreprises.

  21. Clinton appelle à l'aide Haïti en tant que jeune fille étonne récupération

    Sénateurs américains dévoilent programme de reconstruction de Haïti
    Deux influents sénateurs américains a dévoilé ses plans jeudi pour une législation visant à accélérer séisme a ravagé redressement d'Haïti, citant des besoins en matière d'annulation de la dette, la reconstruction et le commerce. "Les Etats-Unis et la communauté internationale ont déjà grandement contribué aux efforts de secours à court terme en Haïti, mais il est essentiel que nous nous engageons à la reprise à long terme d'Haïti en tant que bien", estime le démocrate Chris Dodd, président de la commission bancaire du Sénat. Le projet de loi vise à soulager Haïti du fardeau de sa dette due aux institutions internationales et multilatérales comme le Fonds monétaire international et appelle à l'aide future à venir sous forme de dons et non de prêts, les partisans de la législation, a déclaré. "Malgré un soutien fort des Etats-Unis, soutenue participation internationale en Haïti est vital pour son rétablissement", a déclaré le républicain de la Commission des relations étrangères du Sénat, Dick Lugar. Elle vise également à aider à créer un fonds d'infrastructure internationale à Haïti pour investir dans les réseaux électriques, routes, eau, installations sanitaires et d'autres projets d'infrastructure critique. Et il vise à prolonger la vie de l'investissement alimentent les avantages commerciaux pour Haïti et augmenter leur commerce avec les États-Unis. La nation pauvre des Caraïbes face à la redoutable tâche de reconstruction et de récupération après un grand séisme de magnitude 7,0 sur Janvier 12, qui fait quelque 170.000 morts et laissé plus d'un million sans abri.
    by Staff Writers
    Port-Au-Prince (AFP) 28 janvier 2010
    L'ancien président américain Bill Clinton a lancé un appel pour les victimes du séisme Haïti jeudi, alors que les médecins s'émerveillait de récupération miracle d'une jeune fille après 15 jours enseveli sous les décombres, sans nourriture ni eau.

    Clinton a exhorté les patrons d'entreprise à l'échelle mondiale du Forum économique mondial à Davos pour utiliser la catastrophe qui a tué environ 170.000 personnes comme une occasion de soulever la nation des Caraïbes dévasté par des générations de la pauvreté.

    Dans un symbole de la résilience d'Haïti, selon les médecins de 16 ans, rescapé du séisme Darelene Etienne était stable, mais sévèrement déshydratés à bord d'un navire-hôpital français, un jour après que les sauveteurs l'a tirée à partir d'un bâtiment s'est effondré.

    «Je suis incapable de l'expliquer médicalement, mais elle m'a dit ce matin qu'elle ne mange rien, ne buvez rien", a déclaré Evelyne Lambert, le médecin en chef sur le Siroco, qui est ancré au large des côtes haïtiennes en ruine.

    Neighbors alerté les secours après avoir entendu ses cris, le mercredi et elle a été creusé heures plus tard. Les médecins craignaient son cœur peut s'arrêter parce qu'elle était affaiblie par son épreuve, la plus longue de tout survivant d'Haïti jusqu'à présent depuis le séisme du 12 Janvier.

    "A ma connaissance, elle est l'un des cas les plus extrêmes de survie», a ajouté le colonel Michel Orcel, qui dirige l'hôpital de campagne français à Port-au-Prince.

    Malgré un énorme effort de secours international, l'aide était encore couler seulement à travers les centaines de milliers de personnes vivant dans des conditions misérables dans des camps de fortune dispersés dans les parcs publics et des rues de la ville en ruine.

    Clinton, un envoyé spécial de l'ONU pour Haïti, a fait un discours émouvant sur le monde politique et l'élite d'affaires réunis à Davos, les exhortant à aider les plus pauvres de la nation dans les Amériques "renaître de ses cendres".

  22. "Ils doivent être aidés par cette catastrophe naturelle affreux», comme il l'a dit M. Clinton a lancé une initiative visant à obtenir de l'aide du secteur privé en faveur d'Haïti, un pays qu'il disait avoir été «punis en étant ignorés ou maltraités."

    Les promesses d'aide internationale et de financement pour Haïti ont dépassé deux millions de dollars jeudi, les Nations Unies a dit, mais la tâche de remettre le pays sur ses pieds demeure énorme.

    Plus des trois quarts de Port-au-Prince a été détruite et aura besoin de reconstruction, l'envoyé spécial adjoint du Secrétaire général Paul Farmer, devant une commission du Sénat américain, et les efforts de reconstruction "besoin de l'international A-Team."

    Plus immédiatement, les survivants se sont plaints de recevoir peu de l'énorme afflux de nourriture, d'eau et un abri, avec des lignes grand Haïtiens plus en plus désespérée mise en place aux points de distribution impromptu à Port-au-Prince.

    Avec un million de sans-abri par le 7.0-magnitude des tremblements, des centaines de milliers de personnes ont fui la capitale pour les camps de tentes a promis dans la campagne que le gouvernement n'a toujours pas mis en place.

    Les charognards continuent de piller les matériaux pour construire des abris, escaladant les ruines de l'odeur fétide, où d'innombrables corps sont enterrés malgré les efforts de la police pour les chasser.

    Le début de la saison des ouragans en Mai pourrait rendre la situation en Haïti, pire encore, avec près de 200.000 familles sans toit, a averti Margareta Wahlstrom, le représentant de l'ONU pour la réduction des risques de catastrophe.

    «Comment vont-ils être à l'abri, comment vont-ils avoir accès à l'eau potable et d'obtenir de nouveau employée, de sorte que leur désastre, qui a déjà détruit une grande partie de leur vie, ne pas aggraver encore plus loin?" Wahlstrom a déclaré à Genève.

    Dans un revers pour l'opération de secours, l'armée américaine a déclaré les ingénieurs ont besoin de huit à 10 semaines pour réparer l'un des deux piles principales au port essentiel de la capitale après qu'il eut frappé répliques hors service peu après avoir été réparé.

    Les États-Unis a dirigé les efforts déployés, l'envoi de 20.000 soldats, 23 navires et plus de 90 appareils pour aider à acheminer l'aide et des soins médicaux aux survivants, a déclaré le général Douglas Fraser, chef du Commandement Sud des États-Unis.

    Équipes militaires ont distribué près de deux millions de bouteilles d'eau et environ 1,5 million de rations, at-il ajouté.

    L'aide a été arrivant par l'aéroport principal, qui est exécuté par les forces américaines, le port et terrestre de la République dominicaine voisine, mais certains experts se sont plaints d'un manque de coordination dans les efforts de secours.

  23. Offre pour aider

    Bonjour,
    Je voudrais d'abord vous conseille de se méfier des offres sur le net ainsi que les annonces. Depuis plus de 90% de ces annonces sont frauduleuses. Aujourd'hui, il ya de plus en plus les escroqueries. Je voulais emprunter de l'argent, après que vous ayez une annonce tous les jours je reçois plus de 25 messages rien à escrocs qui demandent de l'argent disent les coûts de la paperasserie. Et supprimée après mais un jour tombé sur une personne nommée leonido Vérone, croit aussi qu'il était parti d'escrocs net, mais à ma grande surprise, c'est différent, il m'a fait un prêt de 40.000 euros avec un grand pourcentage de 2% remboursable sur le nombre de fois que vous voulez. Il a confirmé et il est venu à la recherche d'un contact de prêt par e-mail. Voici votre email:

    leonidoveronas@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here