Si cette période de peur sociale organisée, de confinement, de folie humaine, de rejet, de jugement et de séparation m’aura confirmée définitivement, c’est qu’il n’y a aucune condition à la Joie et au Bonheur que je suis, dans mon cœur, l’essence Divine que Dieu a créé.

J’ai tout vu défiler dans cette vie et tant d’autres… le rejet, l’abandon, le mensonge, la trahison, la peur, la diffamation, les insultes, le manque de respect, l’humiliation, l’emprisonnement… j’ai tout passé en revue et j’ai beau voir tout cela défiler de temps en temps sur l’écran, cela ne change pas ce que je suis. Je suis ce qui voit tout cela défiler sur l’écran. Même les naissances et les morts j’en reste le témoin. Jamais né, mais témoin de tout ce qui naît et meurt.

Je ne peux pas changer ce que je suis.

Made by God. For Eternity. Inchangeable. Immuable.

Le film, les personnages, le scénario change tout le temps, oui. Mais pas ce que je suis.

Pas le témoin de ce qui se passe dans le film et qui voit aussi le corps physique, le mental agité parfois ou calme, le ou les personnages, masques… Le témoin ne change jamais et je suis cela.

Voila ce que le confinement m’a confirmé. Validé.

Cette période m’a aussi montré le gouffre sans fond qu’est la peur. La peur est le terroriste de la Vie. Même si elle ne peut atteindre la Vie, la peur peut créer une illusion, un voile, une histoire mentale sans fin, un gouffre sans fond de souffrances. L’abime… La folie découle de la peur. L’emploi de la force mentale au lieu de la Puissance de l’Esprit Aimant.

La peur battit des murs, l’Amour des ponts.

Mais l’Amour Véritable, voit. Rien ni personne ne peut se cacher de son regard inconditionnellement Aimant, ce regard est Conscience et cette Conscience est UNE.

L’Amour, la paix, la joie et le bonheur ne peuvent pas se trouver à l’extérieur.

Tout simplement car c’est ce que je suis.

Avant, quand je tombais amoureux d’une femme, je croyais que c’était d’elle, sa forme, son personnage… comme si c’était une sorte de complément indispensable à un manque intérieur… une condition au Bonheur… un programme mental et sociétal… alors que maintenant je sais que c’était du reflet de l’Amour, de la paix, de la joie et du bonheur que je suis déjà, de toute éternité.

Partant d’un déséquilibre, de traumatismes passés, d’une illusion de manque… quand elles me quittaient, j’avais l’illusion de perdre ce que j’étais. Je vois Dieu en Elle, et je perd Dieu… Portant une projection extérieure de ce que je suis vers ce parfait miroir de l’Amour. La douleur qui en découle est immense et illusoire en même temps. Car je ne peux pas perdre ce que je suis. Je peux juste rêver de le perdre. Et ce rêve s’appelle cauchemar de la séparation 😉

Je suis tombé bien des fois dans ce gouffre sans fond, dans cette peur de perdre ou de ne pas obtenir ce que j’avais oublié que j’étais déjà et que je croyais pouvoir trouver à l’extérieur. Cela provenait de programmes anciens (désirs et attachements) qui ne sont pas les miens, qui ne sont pas de Dieu et par conséquent, qui ne sont pas ce que je suis.

Quand tu découvres vraiment ce que tu es, et qui n’a rien a voir avec ce qu’on a cru être, il n’y a plus de manque ressenti. Tu es complet. Tu ne cherches rien à rajouter ou à enlever de ce que tu es. Tu es parfait de toute Éternité. Les circonstances changent, mais toi tu ne bouge pas. Tu es Ce que tu Es. Et c’est l’Amour que tu es qui agit à travers les petits personnages que tu as créé 😉

Ce que je suis, je le suis en toutes circonstances. Même quand voile il y a.

Rien ne bouge en Réalité.

La stabilité est à l’origine du mouvement.

La paix intérieure est constante.

L’Amour est La base inébranlable.

J’ai pardonné, je me suis pardonné. Puis j’ai réalisé qu’aucun de scénarios ou acteurs de ces films ne sont ce que je suis et qu’il n’y a rien a pardonner car rien de tout ceci n’était réel, le Réel n’a jamais bougé et c’est l’Amour que je suis.

J’ai lâché prise sur les différents personnages mentaux, et je me suis retrouvé comme assit dans l’immobilité de l’instant présent. Calme et immobile, en paix, en silence, remplit de joie de bonheur et de plénitude. Par le simple fait d’Être. Sans aucun effort à fournir pour Être ce que je suis. Dés-identifié du corps physique et des personnages. UN avec tout ce qui est.

Je ne vois que l’Amour.

Récemment j’ai rencontré une âme sœur en qui j’ai encore reconnu mon reflet.

Son sourire est magnifique 😉

Je suis la Joie que révèle son sourire, qu’elle est aussi et que tu es aussi.

Mais cette fois ci je ne me suis pas laissé trompé par le mental.

C’est ce que je suis et que je vois dans le reflet, c’est par l’œil UNIQUE du Cœur que je Vois et que je m’aime sous mes différentes formes, en pleine Conscience, et non par les yeux physiques qui ne voient que les “choses” extérieures.

La reconnaissant pour l’Amour, la joie et la paix que je suis, je la vois telle qu’Elle est en Réalité. Éternelle.

Et je ne peux pas perdre cela, car c’est ce que je suis aussi. Il n’y a aucune séparation. C’est impossible.

Que je sois physiquement dans ce rêve avec Elle, ou pas, cela ne change pas ce que je suis, qui est aussi ce qu’Elle est. Et c’est pareil pour toi, même si tu ne le vois pas encore.

En fusionnant dans le Soi, cet Amour infini, cette paix, cette joie naturelle que nous sommes, nous nous retrouvons en UN. Nous nous réunissons ou plutôt nous nous souvenons que nous sommes Cela et que nous sommes déjà UNIS pour l’Éternité en ce que nous sommes : l’Amour Divin.

Et comme l’Amour est aussi le Respect, tout ce qui peut se passer ne changera rien. Tout est accepté, tout est aimé ici et maintenant, et rien n’est séparé.

Je demeure inchangeable.

L’Amour seul est Réel. Et il est là partout.

Je suis est réel. Ce qui vient après je suis, est une histoire qui passe et s’envole pour retourner à ce que je suis.

Tu es l’Amour que je suis aussi, avec lequel je t’aime.

Tout est UN.

Namaste

L.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here