Un missionnaire protestant américain parti marcher dans les montagnes de Tahiti le 22 juillet dernier a été retrouvé samedi, après 17 jours de calvaire, par des promeneurs.

Il souhaitait « être proche de Dieu ». Samedi, un missionnaire protestant américain parti marcher dans les montagnes de Tahiti a été retrouvé après 17 jours d’errance dans la flore de cette île française. Âgé de 53 ans, Christopher Cook était arrivé en Polynésie française au mois de juin dernier à bord d’un voilier. Le 22 juillet, il avait expliqué vouloir marcher « pendant deux ou trois jours » dans les montagnes dans un but spirituel, révèle l’AFP. Seul et sans équipement, l’homme a rapidement perdu la possibilité de revenir sur ses pas, et s’est retrouvé coincé entre les falaises et les ravins.

C’est finalement au bout de deux semaines qu’il a pu être repéré par un groupe de promeneurs. Christopher Cook, qui présentait quelques plaies superficielles, avait perdu une quinzaine de kilos. Parti avec une Bible, un peu de beurre et cacahuète et du fromage, il s’est nourri de fruits sauvages pour survivre, et a bu son urine pour palier au manque d’eau. « J’ai dû prendre la décision d’uriner dans ma bouteille. Je savais que c’était toxique de boire ce mélange, mais il y avait plus de liquide. J’ai pleuré quand je l’ai fait », a-t-il expliqué après avoir été secouru.

Mais si l’histoire finit bien pour celui qui pensait être « arrivé à la fin », l’imprudence de Christopher Cook a fortement agacé la gendarmerie de Tahiti, qui a condamné son inconscience : « Il a quand même mis sa vie en danger. Il ne connaissait pas du tout la montagne et n’était pas équipé. Ici, les choses deviennent vite compliquées. Cela aurait pu tourner à la catastrophe ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here