Selon les informations du Sunday Times, reprenant les infos d’Haaretz, Al-Qaïda envisagerait de perpétrer des attentats suicides pendant les Jeux olympiques 2012 de Londres, menés grâce à des avions de compagnies américaines.

http://www.haaretz.com/news/world/report-al-qaida-planning-to-crash-u-s-airline-during-london-olympics-1.448036

Les autorités britanniques affirment que de leur côté, ils seront dans l’incapacité de mener à bien les contrôles de sécurité appropriés, par manque de personnel.

 

La branche d’Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique planifierait une attaque terroriste pendant les Jeux Olympiques de Londres.

Selon un rapport publié dans le Sunday Times du 1er Juillet 2012, citant une note des services de renseignement, l’organisation a recruté un converti Norvégien musulman qui est censé détourner un avion commercial des États-Unis et le faire s’écraser. Cependant, rien ne permet d’affirmer que les sites des JO 2012 de Londres sont des cibles potentielles, bien que la période choisie pour les attaques correspondent avec la période de cet événement sportif mondial. (Source)

Curieux ces personnalités hantées par un complot aux JO de Londres – Voir ce lien d’un site intéressant.

Il faut bien sûr prendre les informations qui fourmillent sur ce sujet avec hauteur de vue, mais il n’est pas inutile de les recenser. Le Sunday Times est un journal de l’establishment. Pourquoi donc la presse britannique se lance-t-elle dans ce genre d’information ?

13 COMMENTS

  1. “Pourquoi donc la presse britannique se lance-t-elle dans ce genre d’information ?” … Pour attirer les foules et pour que le monde entier soit scotché à la TV…
    Et il faut reconnaître que la cérémonie d’ouverture des jeux est un magnifique spectacle!

  2. Il y a beaucoup de « US Marshalls » qui embarquent à bord des avions américains pour les vols sensibles (Tel Aviv, etc)
    ils seront peut-être affectés en priorité sur Londres.

  3. Le seul attentat auquel on aura assisté, lors de la cérémonie d’ouverture des JO 2012 de Londres, aura été un attentat contre le bon sens!

    Quoi ? Voilà une Europe exsangue, une planète sous la menace d’une irradiation atomique mortelle, il suffirait d’un autre tremblement de terre pour que la piscine du 4 de Fukushima s’effondre, un monde à la veille d’un conflit généralisé et sous nos yeux un divertissement comme si de rien n’était, comme si tout le monde s’aimait et se respectait ? Comme si l’argent coulait à flots, comme si les esprits étaient sereins ? Munich 2 ?

    Il m’a été impossible, en regardant ce spectacle concocté par le cinéaste Danny Boyle, de faire abstraction de la situation actuelle.

    Le moment le plus terrible a été l’interview d’un sportif de Libye, disant qu’il était tellement heureux de montrer que la Libye ce n’était pas que Kadhafi, mais tout un peuple désormais fraternel et uni. Combien de gens, pendant le temps où il parlait, étaient des Libyens égorgés par des Libyens avec les armes que l’Otan a laissé traîner en partant, pour que tous ces braves s’amusent et leur foutent la paix, pendant qu’ils pompent leur pétrole…

    On le sait, les JO ruinent les Etats et enrichissent les grosses boîtes, les Bouygues et consort, les Mittal, qui dit-on, avait obtenu de porter la flamme sur une portion du parcours.

    Londres, le temple de la City, accueillant l’esprit des jeux olympiques !

    • oui ! oui !

      grâce à ses protection spirituelle, les mecs d’Al Quaeda vont manger un truc pas bon qui va leur foutre une crise de foie et une chiasse d’enfer du coup ils seront collés au pot incapables de sortir de chez eux !

      Et la première petite bombinette qui pète à Londres, ce sera la faute à Gomès, point barre !

      ps: c’est de l’ironie, je ne pense pas ce que je viens d’écrire dans le dernière ligne ci-dessus.
      mais je suis sûr qu’un esprit tordu « communicant » de ce site viendra me casser les burnes pour cette ligne.

  4. Le battage médiatique sur les risques d’attentat sert surtout à masquer le fait que les jeux de Londres sont placés sous le signe du mercantilisme en faisant fi de l’esprit olympique.

    Mittal, le « fossoyeur de vies » choisi comme porteur de la flamme olympique
    C’est Lakshmi Mittal, milliardaire PDG d’Arcelor-Mittal, le fossoyeur de toute une région ouvrière de notre bonne vieille Europe, depuis les hauts-fourneaux de Liège-Seraing (en Belgique) jusqu’aux aciéries de Florange (en France), en passant par le bassin sidérurgique de Schifflange-Rodange (au Luxembourg), qui a été choisi pour être l’un des porteurs de la flamme olympique.
    Et ce pour le remercier, argue le Comité international olympique (CIO), d’avoir dépensé 18 millions d’euros, au moment même où il supprimait des dizaines de milliers d’emplois avec la fermeture de ces différents sites, pour la construction de la fameuse « Tour Orbit » : une structure d’acier rouge destinée à symboliser, précisément, ces JO de Londres.
    C’est dire si les syndicats ouvriers des pays concernés ont toutes les raisons de se sentir insultés, floués et écœurés, face à ce flagrant déni des valeurs de l’olympisme, au premier rang desquelles émergent, ainsi que l’indique sa charte, « la responsabilité sociale » tout autant que « le respect des principes éthiques fondamentaux universels ».
    Parfaitement justifiée apparaît donc la lettre que les représentants syndicaux ont adressé, en front commun, au président du CIO Jacques Rogge. Ils disent en effet ne pas « comprendre comment vous (Jacques Rogge) parvenez à combiner ces principes, et l’honneur de les défendre accordé (…) à un homme (Lakshmi Mittal) qui apparaît comme l’un des grands massacreurs d’emplois de l’histoire industrielle. »
    Et de conclure leur missive en affirmant, d’un ton non moins sévère, ne pas saisir que « l’olympisme puisse récompenser ceux qui broient des vies. »

    Des pétroliers « fossoyeurs de l’environnement » comme mécènes
    Les trois principaux sponsors des JO de Londres sont : « BP », « Rio Tinto » et « Dow Chemical », auxquels des associations (« Bhopal Medical Appeal », « UK Star Sands Network » et « London Mining Network ») dont la crédibilité morale s’avère au-dessus de tout soupçon ont décerné le très peu enviable récompense, ex-aequo, de « médaille d’or du blanchiment écologique ».
    Que l’on se souvienne, à ce propos, de la catastrophe, en décembre 1984, de Bhopal, où une usine de produits chimiques de « Union Carbide », à présent propriété de « Dow Chemical » précisément, explosait en libérant un gaz toxique qui fera, en deux semaines, 25.000 morts (3.000 selon le bilan officiel, largement sous-estimé) : victimes dont les familles n’ont jamais été, en outre, indemnisées.
    Et puis, le groupe pétrolier « BP », qui, il y a moins de deux ans, en 2010, avait provoqué, dans le Golfe du Mexique, une marée noire sans précédent, avec la dramatique destruction de la faune marine, suite à un accident sur une plateforme offshore.
    Quant à « Rio Tinto », groupe minier fournissant les très officielles mais onéreuses médailles de ces jeux (les plus chères, en ces temps de crise, de toute l’histoire de l’olympisme), il est de notoriété publique, excepté pour ceux qui n’ont aucun intérêt à l’entendre, qu’elle exploite sans vergogne ses travailleurs, en plus de polluer inconsidérément les sites où opèrent, en toute impunité, ses installations.

    Des jeux « olympiques » « fossoyeurs du droit des femmes »
    Mais le sommet, dans cette série de scandales, se situe ailleurs, bien plus grave encore sur le plan éthique.
    Ce que ces pétrodollars auront finalement réussi à imposer, à travers ses principaux pourvoyeurs de fond que sont les théocraties du Golfe persique (l’Iran, le Qatar, l’Arabie Saoudite, le Brunei, le Bahrein, les Émirats Arabes Unis…), au CIO sans que celui-ci ne bronche, et justifie même au contraire ce genre de décisions au nom du respect des cultures, ce sont les très phallocrates et spécifiques règles de la charia plutôt que les principes les plus sacrés, théoriquement universels depuis deux millénaires, de la charte olympique.
    Raison pour laquelle les femmes en provenance de ces pays pourront porter, y compris lors de leurs différentes compétitions sportives, le voile islamique.
    Ainsi ce que cet intolérable apartheid sexiste bafoue et nie même de manière aussi révoltante, par-delà l’ineptie de pareille attitude sportive, c’est l’esprit tout autant que la lettre de la très noble « Charte olympique », laquelle stipule, textuellement, que « toute forme de discrimination (y compris du sexe) est incompatible avec l’appartenance au mouvement olympique ».
    Mieux : son article 51 précise, noir sur blanc, qu’ »aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique ».
    C’est dire si cet assourdissant et coupable silence du CIO, sur cette importante question de société, est en totale contradiction, non seulement avec ses propres valeurs morales, dont l’universalisme est censé être la clé de voûte, mais, de manière encore plus spécifique ici, avec l’engagement envers ce très louable principe d’égalité – entre hommes et femmes, en l’occurrence – telle qu’il se voit inscrit au cœur même de l’olympisme.
    On comprend dès lors, devant ce prodigieux et funeste retour en arrière, où l’on assiste à l’abdication de toute exigence morale face à l’importance des enjeux économiques, à l’ampleur des intérêts financiers et à la primauté des stratégies géopolitiques, que la Ligue du droit International des femmes (la LDIF, association crée par Simone de Beauvoir), ait organisé ce 25 juillet, en plein centre de Londres, une manifestation lors de laquelle elle s’est employée à jeter symboliquement, dans la Tamise, la charte olympique.
    Dès lors que ceux-là mêmes qui ont été élus pour la protéger ont accepté, de manière aussi lâche et inadmissible, qu’elle se voit ainsi foulée aux pieds, niée dans sa raison d’être et bafouée jusque dans son essence même, par une loi d’un autre âge : la charia, abominable matrice idéologique de l’obscurantisme religieux en ce qu’il a de plus rétrograde, sinon barbare, au regard de la condition féminine et, donc, au progrès de l’humanité.
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/600185-jo-londres-2012-des-sponsors-douteux-au-port-du-voile-ou-est-passe-l-ideal-olympique.html

  5. L’idée d’un attentat aux JO vient du document « Scénarios pour le futur de la technologie et du développement international », document produit en mai 2010 par la Fondation Rockefeller et le Global Business Network. Ce rapport pose divers scénarios apocalyptiques, hypothétiques dit-on, pour ainsi amener à la conscience la nécessité de réfléchir et d’envisager le futur autrement.

    À la page 34, est développée l’hypothèse selon laquelle les années 2010 à 2020 pourraient représenter une décennie de catastrophes apocalyptiques. Y sont alors cités des événements potentiels parmi lesquel UNE ATTAQUE SUR LES JOS DE lONDRES DE 2012 TUANT 13.000 PERSONNES…

    Voici le document en question (anglais):
    http://www.rockefellerfoundation.org/uploads/files/bba493f7-cc97-4da3-add6-3deb007cc719.pdf

    Ensuite, les blogs se sont approprié le sujet en prédisant un attentat sous fausse bannière (attaque préparée par les services secrets sionistes qui serait attribuée faussement à l’Iran) dans le but de légitimer l’entrée en guerre d’Israel, des USA et de l’Otan contre l’iran … L’entrée en guerre contre l’Iran justifierait alors la prise de mesures impopulaires nécessaires à la sécurité des populations en faisant passer au second plan la crise économique (alors que la crise économique est, en fait, la véritable cause du chaos et des mesures impopulaires)… La vindicte populaire ne serait alors plus dirigée vers les banksters mais vers « ces salauds de terroristes islamistes »!

  6. oui et plus vous recopiez c es plaisanteries plus vous y participez…
    quant aux jeux olympiques dignes de Coubertin (tiens il faudrait les interdire aux femmes pour respecter Coubertin) en dehors des circuits financiers ..heu vous venez de quelle planète???? vous préférez quoi,Munich?

  7. A Munich, c’était aussi des jeux olympiques… en 1972…et à Berlin, en 1936 aussi…
    ça fait des années que la préparation des JO prend en compte la menace terroriste … cette fois-ci, l’Europe est aux 1ères loges … eh bien, oui, ça craint plus en Europe qu’en Calédonie en ce moment…

  8. toute réunion de masse est aujourd’hui susceptible d’attentats et pas seulement les Jo…dans ces conditions;oui la sécurité est importante comme dans les aéroports par exemple….
    que faut il faire?interdire es manifestations de masse? ne pas prendre de précautions?accepter toutes les demandes farfelues de tous les mouvements sectaires en attendant celles des maffias?

  9. L’attentat est caractérisé par le secret dans sa préparation et l’effet de surprise. Il arrive là où on ne l’attend pas et au moment où on ne l’attend pas.

    Le risque d’attentat aux JO de Londres, les médias officiels s’en sont fait largement l’écho … ce qui évente le secret et gâche l’effet de surprise… ça devrait plutôt être dissuasif, d’autant plus qu’oncle Sam ne veut pas de vagues jusqu’aux élections présidentielles de novembre …

    De plus de gens pensent que, maintenant, il n’y aura aucun attentat aux JO de Londres et que, s’il doit se passer quelque chose, ce sera ailleurs, alors que toute l’attention sera focalisée sur les JO de Londres…

  10. Bon, je suis de ton avis. Mais franchement, il n’y a rien de nouveau dans ce que tu dis! On peut lire les mêmes trucs sur des centaines de pages … J’espère que ton prochain article sera plus passionnant …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here