En page 6 du Popai de juillet 12, bimestriel de la commune de Koné on peut lire le texte suivant :
INCIVILITES ET DEGRADATIONS
Les incivilités se multiplient et les dégradations sur les biens publics préoccupent les élus municipaux. Les réparations et les remplacements des matériels détruits vont coûter au budget municipal.
Voici une liste non complète des cas constatés :
– visites régulières et vols à l’école des Allamandas,
– destruction des plaques bleues des noms de rues,
– destruction des bornes en fer sur les trottoirs,
– destruction du banc devant le magasin Cafia,
– dégradation des barriéres, du bloc WC et table brulée à l’aire de repos,
– tags sur les vitres des panneaux d’affichage,
– désagréments générées par les soirées du Toucouleur (pétition par les entreprises de Kataviti et remarques des habitants de Filaos),
– bagarres réguliéres à l’aire de repos entre noctambules et échanges verbaux avec les propriétaires des roulottes alimentaires,
– destruction des lampes et des lampadaires,
– destruction des 3 panneaux indicateurs sur l ilot du croisement trois chemin à Baco,

Il est évident que la consommation excessive d’alcool est la cause principale de ces incidents.
Le maire et les adjoints sont deja intervenus auprés des établissements organiseurs de soirées.
Des réunions avec la subdivision et la gendarmerie ont eu lieu début juillet et plusieurs pistes sont étudiées dont des interdictions plus fréquentes de la vente d’alcool.
Lela rendrait le centre-ville plus paisible, à condition que les communes voisines adoptent la même démarche.
FIN DE CITATION

On remarque que les vols et dégradations des particuliers et des entreprises implantées ne préoccupent pas l’équipe municipale puisque le sujet est visiblement occulté (il y a quelques mois, un administrés a perdu la vie par arme à feu pour avoir demandé à ses voisins alcoolisés et bruyants de faire moins de bruit en terre coutumiére) : seuls les dégradations des biens publics préoccupent car cela à un coût pour le budget de la commune qui, dans le même numéro, octroie une prime annuelle de 90 000 XPF pour ses agents ainsi qu une prime spéciale pour ses agents prenant la retraite avant 55 ans (alors que le caillou sera confrontée au problème épineux de la rémunération de ses retraités au passage d’ici quelques années).
L’alcool, fléau territorial, que ce soit sur la route ou facteur aggravant des incivilités, est reconnu par l’équipe municipale alors que depuis quelques années la population ne cesse de le dénoncer.
Quand à la conclusion visant à stigmatiser les communes alentours qui sont aussi négligente que Koné sur cette question, c’est une fausse réponse aux attentes de la population: nul besoin de rappeler que ce climat malsain est liée à une population en perte de repère, négligée par l’autorité parentale ou coutumiére et qui erre en permanence dans les rues du village, laissant sur place les stigmates de leur alcoolisme aigue jusqu’aux portes de la mairie (agression d’un SPV dans l’enceinte de la mairie qui avait été à l’origine d’un piquet de greve des pompiers) , etc sans qu’à un aucun moment le premier magistrat de la ville n’utilise l’arsenal social et juridique à sa disposition (assistante sociale, médiateur, amende pour ivresse sur la voie publique, etc.) : cet article est un avertissement, « attention on va sévir », pour endormir le citoyen car malheureusement les premiers concernés que sont ces jeunes, se désintéressent de la vie de la commune, plongé dans leurs addictions et négligés par les leurs : d’un côté on veut calmer la population face aux critiques grandissantes, mais on n’ose pas prendre les mesures qui s’imposent d’elles-mêmes par peur de « représailles électorales ».
Les mêmes maux, le même « destin commun » pour Koné, ville océanienne modèle de la PN que pour « Noumea la Blanche », ville cosmopolite par nature pourtant dirigée par des équipes communales opposés idéologiquement, mais dont tous les adminstrés partagent l’urgence d’actions concrétes et fermes vis-à-vis de ces cancers territoriaux que sont les incivilités et agressions liés à la consommation d’alcool et de drogue.

(Vu sur FB redige par : cagou masque)

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here