Il est à craindre que les illusions des indépendantistes ne soient bien déçues…

Nombre d’indépendantistes ont inscrit leur vie dans la lutte pour l’indépendance comme autrefois les ouvriers français inscrivaient leur vie dans la lutte marxiste pour l’avènement du communisme. Les ouvriers croyaient tous fermement … dans ce qui s’est révélé être une utopie avec la chute du mur de Berlin et la perestroïka.

Les gauchistes, et en particulier les marxistes, ont seriné aux indépendantistes que l’indépendance de la Kanaky va dans le sens de l’histoire, que la marche vers l’indépendance est irréversible… Mais ils ont omis de préciser, peut-être parce que nombre d’entre eux ne sont pas dans la confidence… que l’indépendance de la Kanaky ne constitue qu’une étape transitoire… vers le Gouvernement Mondial.

La décolonisation et l’indépendance ne sont que des phases préparatoires au Gouvernement Mondial

La marche irrésistible vers le Gouvernement Mondial

Les politiques oeuvrent depuis des années, et souvent à l’insu de leurs peuples, à la construction du Nouvel Ordre Mondial (NOM) dans lequel les Etats Nations comme la France n’existeront plus.

Dans le Nouvel Ordre Mondial, il y aura une seule entité dirigée par le Gouvernement Mondial organisé en 10 blocs de commandements géographiques, dont un bloc européen et un bloc australien.

 Plusieurs dirigeants ont rappelé leur engagement en faveur du Gouvernement Mondial dans des paroles destinées aux « initiés », qui sont souvent passées inaperçues du grand public parce que noyées (à dessein) dans le flot des discours politiques.

Paul Warburg affirmait devant le Sénat des États-Unis, le 17 février 1950 :“Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise ou non”.”La seule question est de savoir s’il sera créé par conquête ou par consentement”.

 Vingt ans plus tard, le baron Edmond de Rothschild indiquait : “Le verrou qui doit sauter, c’est la nation”.

 Nicolas Sarkozy déclarait devant l’Assemblée générale de l’ONU en octobre 2007 :“Au nom de la France, j’appelle tous les États à se réunir pour fonder un nouvel ordre mondial du XXIème siècle”

 L’intéressé précisait le 16 janvier 2009 :“On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer”.

La décolonisation s’inscrit pleinement dans ce processus de marche vers le Nouvel Ordre Mondial.

Nombre de personnes disent que le NOM (nouvel ordre mondial) est en marche en Europe où les Etats européens sont de plus en plus contraints d’abandonner leur souveraineté aux bureaucrates de Bruxelles par le biais des politiques agricoles communes, du MES instituant un droit de contrôle de Bruxelles sur le budget voté par les Parlements nationaux…

 En réalité, le NOM est en marche partout, l’Union Européenne étant, elle, au stade le plus avancé. Pour mettre en place la gouvernance mondiale, les artisans du NOM procèdent par regroupement d’Etats au sein de blocs régionaux afin d’étendre la puissance financière et commerciale du monde anglo-saxon comme l’a si bien expliqué Pierre Hillard dans son article « Histoire du Nouvel Ordre Mondial».

Dans notre région aussi, le NOM est en marche mais cette marche se fait en deux temps parce qu’il y a des pays qui dépendent de métropoles lointaines comme la Nouvelle Calédonie, dépendante de la France hexagonale.

 Aussi, la mise en place du NOM dans notre région nécessite, dans un premier temps, de détacher ces pays de leur lointaine métropole, et c’est là où l’idéologie de la décolonisation est bien utile…

 Lorsque tous les pays auront été décolonisés en devenant “indépendants”, alors la deuxième phase du NOM se mettra en place, à savoir l’intégration régionale comme cela se passe ailleurs dans le Monde et notamment en Union Européenne…

L’idéologie de la décolonisation est utile au NOM

L’on omet souvent de mentionner le fait que les décolonisations actuelles constituent un phénomène sans précédent dans l’Histoire de l’Humanité…alors que la colonisation, elle, existe depuis la nuit des temps au point d’être intimement liée à l’histoire des peuples. C’est ainsi que les romains ont colonisé les français, que les français ont colonisé les anglais…sans qu’il n’y ait jamais eu la moindre décolonisation…

En fait, la décolonisation est une idéologie récente, développée après la 2ème guerre mondiale et largement promue par les marxistes et les partisans du Nouvel Ordre Mondial, notamment au sein de l’ONU… parce qu’elle sert leurs objectifs.

Le 1er but poursuivi par la décolonisation : « casser le sentiment national »

Comme le disait Edmond de Rotschild : « le verrou qui doit sauter, c’est la Nation ». Or, vouloir être indépendant, c’est se désolidariser de l’ensemble national dans lequel l’on a été éduqué, c’est renier une partie de sa culture, de la langue dans laquelle l’on s’exprime …c’est en quelque sorte créer une déchirure à la fois pour la Nation et pour l’individu lui-même.

 Et que dire de la repentance ? N’est-elle pas bien souvent perçue comme une faiblesse de « blancs » décadents par les océaniens qui vénèrent la force ?

Le 2ème but poursuivi par la décolonisation : séparer la colonie de la lointaine métropole

La Nouvelle Calédonie n’étant pas située dans le même espace géographique que la métropole, son rattachement à l’hexagone ne présente, de ce fait, aucune utilité pour le Nouvel Ordre Mondial qui sera organisé en blocs géographiques.

Ceci explique aussi pourquoi la Nouvelle Calédonie, territoire ultra marin, est à décoloniser, alors que la Corse et la Bretagne, proches de l’hexagone, ne sont pas à décoloniser malgré les demandes des indépendantistes corses et bretons…

Seuls les territoires ultra marins comme la Nouvelle Calédonie sont à décoloniser …parce que l’indépendance de ces nouveaux pays n’est qu’une phase transitoire vers l’intégration régionale…

 

L’indépendance de la Kanaky n’est qu’une étape transitoire vers le rattachement au bloc de commandement australien

Nombre d’indépendantistes ont été inspirés par les marxistes. Or, les marxistes nous ont montré que des pays peuvent très bien avoir l’indépendance dans un 1ertemps pour ensuite être rattachés à un grand « frère » dans un 2ème temps comme ce fut le cas des pays de l’Est qui ont eu leur indépendance après la 2èmeguerre mondiale puis ont été rattachés à la Russie pour former l’URSS.

C’est sur ce même modèle que la Nouvelle Calédonie, devenue la Kanaky indépendante, pourrait être rattachée au bloc de commandement australien, conformément aux plans du Nouvel Ordre Mondial. Les australiens pourront alors se conduire en Kanaky comme en pays conquis, comme ils le font déjà au Vanuatu et en Papouasie Nouvelle Guinée, ces grands frères mélanésiens devenus « indépendants »…

Les australiens sont, en effet, appelés à jouer un rôle prépondérant dans notre région parce que le continent australien est devenu le refuge des gens les plus fortunés et puissants du Monde et parce que le continent australien abrite maintenant des bases militaires de premier plan à Darwin…

Conclusion

Il est à craindre les partisans de l’indépendance ne soient bien déçus…Ils n’ont, en effet, pas toujours conscience qu’en luttant pour l’indépendance de la Kanaky… ils se battent, en fait, pour que leur pays devienne … une colonie australienne…

2 COMMENTS

  1. Nombre de personnes disent que le NOM (nouvel ordre mondial) est en marche en Europe où les Etats européens sont de plus en plus contraints d’abandonner leur souveraineté aux bureaucrates de Bruxelles par le biais des politiques agricoles communes, du MES instituant un droit de contrôle de Bruxelles sur le budget voté par les Parlements des Etats …

    En fait, le NOM est en marche partout, l’Union Européenne étant, elle, au stade le plus avancé.

    http://www.youtube.com/watch?v=TeMkBlekkXQ
    http://resistance71.wordpress.com/category/union-europeenne-et-nouvel-ordre-mondial/
    http://www.voltairenet.org/article164176.html

    Dans notre région aussi, le NOM est en marche mais cette marche se fait en deux temps parce qu’il y a des pays qui dépendent de métropoles lointaines comme la Nouvelle Calédonie qui dépend de la France hexagonale.

    Aussi, la mise en place du NOM dans notre région nécessite, dans un premier temps, de détacher ces pays de leur lointaine métropole, d’où l’utilité de l’idéologie de la décolonisation, idéologie récente largement propagée par les marxistes et artisans du NOM, très influents à l’ONU…

    Lorsque tous les pays auront été décolonisés en devenant « indépendants », alors la deuxième phase du NOM se mettra en place, à savoir l’intégration régionale comme cela se passe ailleurs dans le Monde et notamment en Union Européenne où l’agenda du NOM est le plus avancé…

  2. Certains disent que le Nouvel Ordre Mondial (NOM) et le Gouvernement Mondial, c’est de l’utopie!

    C’est le discours « réaliste » qui est seriné par les médias … Alors qu’aujourd’hui, c’est la finance qui dirige le monde. Les dirigeants politiques démocratiquement élus ne sont que les marionnettes de cette finance internationale.

    Lorsqu’il sera instauré, le Gouvernement Mondial ne fera que montrer au grand jour les véritables responsables qui dirigent déjà le monde en coulisse par le biais des politiques fantoches.

    Pour que le gouvernement mondial puisse être mis en place, il faut que la situation soit simplifiée car le gouvernement mondial, c’est un seul Etat mondial avec 10 blocs de commandement géographiques, sortes de provinces administratives. Pour arriver à cette situation, il faut supprimer les Etats nations et en particulier les Etats nations qui ont des possessions sur plusieurs continents comme la France…d’où les décolonisations pour détacher les possessions ultramarines de leurs métropoles … et les regroupements régionaux qui devront ensuite correspondre aux blocs de commandement du Gouvernement Mondial …

    Nous, on sera dans le bloc australien … et ce ne sont ni les kanak, ni les autres mélanésiens qui le commanderont … parce que les maîtres de la finance internationale sont en grande partie des anglo-saxons…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here