J’interpelle les candidats aux législatives 2012 en Nouvelle-Calédonie.

Depuis 2005, je réalise au bénéfice de la population qui l’ignore, faute d’informations par les médias, des démonstrations de travaux spirituels pour lutter contre la mortalité routière.

Depuis 2005, absolument toutes les baisses de la mortalité routière correspondent aux jours près à mes actions, annoncées à l’avance aux élus et aux médias.
Ce sont toutes des baisses record même lorsque le nombre d’accidents augmente.

En dehors de mes actions, absolument rien ne permet de diminuer la mortalité routière même lorsque le nombre d’accidents diminue.

J’ai réalisé les mêmes actions avec les mêmes résultats contre la mortalité routière de métropole, la délinquance des deux pays et contre la crise économique mondiale, toujours annoncées à l’avance aux élus et médias calédoniens et à l’Elysée et aux ministres métropolitains lors des actions pour la métropole, réalisées d’ici.

Les médias que je harcèle depuis 2005 n’ont jamais informé.
Les élus que je harcèle depuis 2005 n’ont jamais bougé malgré l’échec permanent des politiques de sécurité routière.

Mes actions sont pourtant bénéfiques pour le peuple et seraient grandement bénéfiques au pays en étant connues.

Ce n’est pas seulement moi qui ais été choisi pour démontrer ces actions surnaturelles.
C’est aussi le pays, hors de toutes considérations politiques.
C’est le pays qui est appelé à devenir « le point de départ mondial » d’une nouvelle ère.

Mes dires peuvent me faire passer pour un illuminé ou un escroc comme le prétendent certains bloggeurs, sauf que la logique construite qui régie mes actions, jamais interrompue ni démentie et irréalisable par un homme semble démontrer que je ne suis ni fou ni illuminé ni escroc.

Je ne demande à personne de croire ce que je dis.
J’ai toujours harcelé les élus et médias afin de leur redémontrer dés le lendemain les résultats miraculeux de mes actions.

Je ne fais pas de politique et ne veux pas en faire mais il est aberrant, et criminel, que les élus en charge du pays refusent de s’informer, laissant mourir des victimes qui auraient dû être sauvées.

Mon action, à destination du peuple serait forcément bonne pour les élus qui œuvreraient réellement pour le bien du peuple.

J’interpelle donc les candidats aux élections législatives.
Quels sont ceux qui sont prêts à s’informer de cette action bénéfique au peuple ?

J’ai besoin d’aide pour aller plus loin, beaucoup plus loin, car il ne m’appartient pas de faire tout tout seul, mais je n’ai jamais sollicité d’aide financière.
L’aide dont j’ai besoin, c’est d’un claquement de doigt. C’est qu’on me dise :
« Allez-y, montrez-nous et nous relaierons votre action si nous sommes convaincus ».

Ces candidats prêts à s’informer de manière honnête, auront un rôle à jouer dans la construction du fabuleux destin promis au pays.

Pour confirmer mes dires publiquement, si les médias informent, avec toutes les réserves utiles dans ce cas particulier, alors je promettrais:
« une mortalité routière 2012 qui ne dépassera pas 35 victimes, »
ce serait un record d’autant plus spectaculaire qu’au 26 mai, nous totalisons déjà 18 victimes, ce qui, excepté 2011 est un chiffre dans la lignée des années précédentes qui ont toutes subies plus de 60 morts sur nos routes.
Si les élus ou ceux qui veulent l’être ne tendent pas la main aux victimes…Qui le fera avec moi ?

Détails sur : www.mortalite-routiere.nc
Manuel Millar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *