imagesJosé Salvador Albarengo affirme avoir quitté le Mexique le 24 décembre 2012 pour aller pêcher le requin. Seulement, les vents forts l’ont éloigné de la côte et lui ont fait perdre ses points de repère et l’homme a dérivé durant 16 mois sur l’Océan Pacifique. Il aurait survécu en mangeant des tortues, des oiseaux, du poisson et en buvant du sang de tortue. Jeudi 30 janvier, il a pu retrouver la civilisation après s’est échoué sur une des îles de l’atoll d’Ebon dans le Pacifique. Il aurait parcouru plus de 12.000 km.

Il aurait passé toute l’année 2013 sur un bateau de 7 mètres de long : José Salvadro Albarengo a été retrouvé échoué sur une des îles de l’atoll d’Ebon dans le Pacifique. Selon lui, il dérivait depuis le 24 décembre 2012, date à laquelle il affirme avoir quitté le Mexique (son pays de résidence) pour partir à la pêche au requin avec un autre pêcheur âgé d’entre 15 et 18 ans. Des vents forts les avaient alors éloignés de la côte et leur avaient fait perdre leurs points de repère.

Incapable d’avaler de la viande d’oiseau crue, le jeune pêcheur qui l’accompagnait, « Xiquel », n’a pas tenu plus de quelques semaines. José Salvador Albarengo, qui n’était vêtu que de sous-vêtements usés lorsqu’il a été récupéré par des habitants d’Ebon, aurait lui survécu en mangeant des tortues, des oiseaux, du poisson et en buvant du sang de tortue ou sa propre urine lorsqu’il ne pleuvait pas. Il a retrouvé la civilisation aujourd’hui en rejoignant le port de Majuro, la capitale des îles Marshall. Au total, sa dérive, qui a duré 16 mois, lui aurait fait parcourir 12 000 km.

L’AFP rapporte qu’un millier de personnes était présent pour voir ce Robinson Crusoé des temps modernes. L’homme souriant mais visiblement affaibli, a pu furtivement les saluer. Si sa barbe hirsute nous laisse deviner ce qu’a du endurer José Salvador Albarengo, il est « en meilleur état que ce qu’on pouvait penser », a expliqué Thomas Armbruster, qui a servi de traducteur aux autorités des Marshall. Et alors qu’aucun matériel de pêche n’a été retrouvé dans son bateau, l’homme « prétend être un pêcheur de crevette et de requin », explique M. Ambruster. Toutefois, les autorités commencent à en savoir un peu plus sur son état civil, comme l’explique Damien Jacklick, chef des services d’immigration des îles Marshall : « Nous avons obtenu des informations sur des membres de sa famille au Salvador et aux Etats-Unis ». Cela pourrait notamment accélérer le rapatriement de cet homme au destin incroyable.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here