(Ndlr : c’est après plusieurs entretiens téléphoniques que je peux enfin vous rendre dans son intégralité les propos de Laurent Freeman que j’ai recueillis. Il est compliqué de bien entendre, de ne pas être interrompus et j’en passe… j’espère avoir aux mots pour mots rendu ses propos dans leur intégralité. Bonne Lecture.)

C’est encore depuis le centre pénitentiaire de Henderson (Las Vegas) que je vous écrits (voir les raisons de mon incarcération ICI).  Il a de ça quelques jours, le 28 novembre pour être exact, j’ai enfin pu être entendu par un juge.
L’audience s’est faite par camera / écran vidéo interposé depuis une salle qui se trouve juste derrière la grande salle commune ou nous sommes détenus. La même salle qui sert pour l’office de la messe chaque dimanche.

Une quarantaine de personnes, hommes et femmes sont passées devant ce juge
( une femme) de l’immigration. J’étais le seul à ne pas être mexicains. (90% des audiences ont été faites en espagnol et traduite en anglais du côté du juge). Je suis passé en dernier ce qui m’a laissé l’occasion d’assister à toutes les audiences ce qui fut intéressant pour plusieurs raisons. D’abord c’était la confirmation officielle que 80% des détenus sont là sans avoir commis aucun crime majeur, juste des petites infractions routières, licences expirées, possession de petites quantités personnelles de drogues, conduite en état d’ivresse avec un cas spécifique ou le conducteur avait été contrôle a 0,22 grammes… Il y avait aussi des cas de violences conjugales, une femme avec 7 enfants, sans domicile fixe et qui était accusée de négligence envers ses enfants. Certains cas était bien triste à voir. Ensuite c’est aussi la triste confirmation que le système n’a ni le temps de vous écouter en détails, ni le pouvoir de rendre justice au cas par cas. Les juges posent les mêmes questions qui servent à diriger les accusés dans un entonnoir, de plus en plus petit pour terminer dans une case à cocher ou dans une autre. C’est soit prison, soit déportation, soit départ volontaire, soit sortie… Juste des cases sans aucun cas personnalisé. Un robot pourrait tout aussi bien faire l’affaire. Et quand bien même le juge aurait un peu de compassion tu sens bien que sa marge de manœuvre est limitée.

Mon cas en fut le parfait exemple…

 Le rejet de ma demande de Green Card est consécutif à une erreur de l’ambassade de Fidji lors de ma demande de visa E2 (visa d’investisseur avec lequel je suis arrivé aux states en 2010). En effet, ils se sont plantés et ont noté E1 sur mon Visa et E2 accompagnateur sur le visa de mon ex-femme. Lorsque j’ai dit cela a la juge, une autre femme qui représente le gouvernement a confirmé mes dires, admettant l’erreur de l’ambassade américaine. Aucun crime commis sur le territoire US, erreur de l’administration US, confirmation officielle lors de mon procès…Penseriez-vous que je sois libéré immédiatement ? Non …. Car selon les cases a côché, il n’en reste pas moins que techniquement, je suis illégal malgré ce point. Malgré cela je demande un départ volontaire plutôt qu’une extradition. Ce qui m’est accordé (encore heureux) et je demande a la juge, au regard des circonstances, a m’autoriser une sortie le plus tôt possible et du temps avant mon départ pour préparer mes affaires, nettoyer ma maison ma maison avant de la rendre au propriétaire ou encore m’arranger pour que mes roomates puissent rester dedans, dire au revoir a mon fils de 11 ans ( qui se demande toujours pourquoi Papa ne vient plus le chercher à l’école), clôturer mes différents contrats (internet, téléphone, nv Energy etc…) récupérer mes affaires personnelles dans ma voiture qui est a la fourrière ( téléphone portable, permis de conduire français et autres effets personnels…). Réponse de la juge : « je suis vraiment désolée, mais cela est impossible. » Je dois le jour de ma libération être accompagné d’un US Marshall, je ne pourrais disposer qu’un seul bagage au préalablement préparé. Et pour la date, tenez vous bien, la juge m’a donnée comme date … le 9 janvier 2019 ! En me précisant toutefois qu’elle était désolée mais qu’elle ne pouvait pas faire mieux, et que il s’agissait d’une date limite mais que ma libération pouvait avoir lui avant si j’avais de la chance ( en fait elle n’en sait rien), et que c’était dorénavant entre les mains du service d’immigration, en fonction de leur disponibilité, mais que pour le gouvernement US, le plus tôt serait le mieux vu que les contribuables US paye pour m’entretenir ici alors que des avions pour Paris parte tous les jours…

Donc, je ne sais pas quand je vais pouvoir rentrer et si je vais pouvoir passer Noel en France ou en prison…on verra bien… seul Dieu le sait 😊.
En attendant, je recois de plus en plus de message de l’esprit, je ne sais pas comment le dire …Le Créateur, la Conscience, le Soi, l’Esprit Supérieur, les Anges… Peu importe la dénomination, ça donne l’ode à vitesse grand V, cela m’inspire. La cellule que nous partageons à deux avec mon compagnon de cellule (Jose 22 ans) est très petite (2m/4m), murs et plafond en métal, lit, petite table et assise soudés a même le sol, ainsi que les latrines et lavabo, j’ai de la chance, Jose est très calme et passe son temps à dessiner des lions. Ce qui n’est pas le cas des autres détenus a droite et a gauche de notre cellule. Il n’y a pas d’isolation phonique, les murs qui nous séparent sont juste une plaque de métal. Et ils parlent fort toute la journée, jusque très tard le soir. Nous empêchant de dormir. Alors qu’eux aussi sont dans des cellules similaires a la notre et qu’il n’est donc pas nécessaire de hurler, qui plus est dans un espagnol rapide et ininterrompu, pour se faire entendre.  Le soir il y en a même un qui se met à chanter en espagnol pendant des heures (et pas version acoustique … plus version opéra tonitruant )…
Et de l’autre cote encore, il y a en un qui fait un bruit que Jose et moi n’arrivons même pas a identifier…C’est comme si il creusait un tunnel ou je ne sais quoi encore…lol…Et dans ces moments la le mental/ego passe a l’attaque pour réclamer son due de haine : » Mais quelle bande d’animaux stupides et irrespectueux !!! ». Mais l’esprit supérieur, la Conscience que je suis en réalité, me reprends et parle à travers mon cœur…jugement… remplacement le jugement par la compassion…Ne juge pas. Soit compatissant. Et a ce moment l’image me vient d’être galactique très avancé, aussi bien spirituellement que technologiquement, voyant ce qui se passe sur terre avec tous ces humains tellement irrespectueux envers les autres, envers les animaux, les plantes, et la planète en général, irrespectueux du Créateur et de sa Création. Il serait tellement facile pour eux de nous juger, de nous juger indigne d’avoir reçu une plante aussi belle, une diversité de vie aussi incroyable et importante à tous les points de vue, et de nous comportez comme nous le faisons. Il serait tellement facile pour eux de nous balayer en nous jugeant et en nous traitant de cancer pour cette planète et les autres espèces.

Le jugement ne peut être que RELATIF d’un point de vue a un autre.

Alors oui le QI de mes compagnons d’incarcération est peut-être bien inférieur au mien, nous n’en sommes pas au même stade de l’expérience, mais QUI a le droit de juger de ce qui est bien ou mal ? supérieur ou inférieur ? Tout est relatif dans le jugement, supérieur à QUOI ? inferieur à QUI ? Pour d’autres êtres l’inferieur c’est le stupide. Dois-je être punis pour en être là où j’en suis ? Dois-je être jugé pour cela ? Ou dois je être accompagné et aidé à m’élever, comme d’autre l’ont fait pour ce qui nous dépasse en tout point maintenant, et qui nous regarde et nous protège depuis leur vaisseau tout là-haut ? Et eux même qui sont-ils ? si ce n’est qu’une poussière infime comparait au « très Haut », a l’Incommensurable Créateur Infini et Unique pour lequel aucun mot, aucun concept, ne peut décrire son infini amour, sagesse, intelligence et puissance.

Un jour, alors que je me méditer sur le thème de la compassion, j’ai demande au créateur de me montrer ce qu’étais pour lui la COMPASSION ? et il m’a envoyé une image, comme un petit film, accompagné d’un incroyable sentiment de compassion. C’était incroyable. Le film me montrait une mère sur son canape entrain de regarder son enfant essayer de faire ses premiers pas devant elle. L’enfant est tombée sur ses genoux, il pleurait comme si c’était la fin du monde, et pendant qu’il se relevait, sa mère le regardait avec un sourire rempli d’amour. Le sentiment reçu en même temps que l’image est clairement celui de la compassion dans son aspect le plus pur. Très puissant. Une sorte de « je sais… » … » Ne t’en fais pas… » … » c’est Ok … » … » Tout va bien … » Tu y arriveras… » … » Je suis la… » … » Tu es parfait en tout point… Même dans tes difficultés et tes adversités… ».

Matt Kahn a une définition de la compassion que j’aime beaucoup aussi, il dit « la compassion c’est « Chacun fait de son mieux » et même si ce mieux n’est pas toujours le meilleur c’est toujours le mieux qu’a cet instant chacun pouvait faire. Mes 60 compagnons de détentions font tous du mieux qu’ils peuvent. Et même si parfois, ils me cassent les oreilles, ils sont gentils, ils sont adorables, quand vous discutez avec eux et prenez la peine de les comprendre et de les connaitre. Ils ont leurs humeurs, leurs qualités, et leur défaut, ils sont humains. Bien plus que certaines personnes au QI plus élevé et dans des positions de pouvoir (voir article précèdent sur les pouvoirs). Mais même ceux la font de leur mieux la ou ils en sont. Aux yeux du créateur, l’innocence et l’ouverture du cœur, est bien plus importante que le fait d’avoir un gros QI. Chacun expérimente ce qui l’a à expérimenter et tout est parfait. Aussi le sort lorsque mon voisin se met à chanter, je souris et ressens la compassion de la mère pour son enfant. Tout occasion est bonne pour ouvrir son cœur.

 Le piège de l’identification au corps physique

C’est le panneau dans lequel nous tombons tous quand on s’incarne ici, nous ne me sommes pas nos corps physiques. Ce sont des véhicules pour la conscience que nous sommes. La conscience n’a pas de forme, pas d’âge, elle n’est jamais née et ne meurt jamais, elle est le témoin de toutes ces incarnations et histoires que nous vivons. Cette identification crée l’illusion, celui de l’âge. Et nous jugeons les autres en fonction de leur soi-disant âge. Hors l’âge n’a rien avoir avec ce que la conscience est venu expérimenter ici. En termes de conscience un maitre spirituel peut avoir un corps physique de 14 ans tandis qu’un « enfant » spirituel peut revêtir celui d’un vieil homme de 80 ans. Cela n’a rien avoir. Ce serait comme juger un conducteur en fonction du véhicule qu’il conduit.

Sur terre l’amplitude de l’évolution humaine est grande.

Cela signifie qu’il y a des humains très proche de l’évolution animale, chien et chat domestiques (mais pas que), sont souvent la dernière forme animale que prend la conscience avant de passer dans une forme humaine dans l’incarnation suivante.  Et on a aussi plein de missionnées ici, ce que l’on appelle les enfants indigo, qui viennent de civilisations avancées en 5eme et 6eme densité et qui viennent en mission ici sur terre pour aider à monter l’humanité au prochain niveau. Ils viennent en s’incarnant et passe aussi par le voile de l’oubli qu’il y a ici en 3eme densité. Rare sont ceux qui ont reçus la permission (comme ce fut le cas pour Gerard) d’avoir accès au mémoire de leur incarnation précédente. Mais pour beaucoup de ces missionnées la mémoire revient au fur et a mesure que l’ego/ mental est « avalé » par l’ouverture du cœur et retour a la pleine conscience.
Lors d’une hypnose régressive en 2014 j’ai vu planète du système des Pléiades et comment la vie s’y déroulait. Tous les habitants sont sensiblement au même niveau. Il n’y a pas autant d’écart entre les gens comme il peut y en avoir ici sur terre, tout le monde est connecté a la foi entre eux télépathiquement (personne sur cette planète n’utilise la parole) et tous sont aussi connectés au Créateur Infini et Unique. La paix, la joie et l’harmonie sont constantes. Le niveau technologique serait qualifié ici sur terre de miraculeux. On qualifierait cette planète de Royaume Angélique. Comme Jésus disait : « mon royaume n’est pas de ce monde » ou encore « Il y a pleins de demeures dans le royaume de mon Père » …

Cette diversité ici sur terre n’est pas non plus le fruit du hasard.

C’est parfait pour des êtres qui n’ont pas encore ouvert leur 4eme chakra, leur cœur, de vivre dans un tel bordel 😊. L’évolution provient d’un stress, d’une pression de l’environnement, ce stress oblige le changement intérieur. Et tout changement intérieur se reflète alors dans le film extérieur, la projection holographique projette sur l’écran de la conscience. C’est ainsi que le créateur a fait les choses, c’est comme cela que ça marche. Et remplacer le jugement par la compassion est l’une des clefs essentielles pour le passage vers : » d’autres Royaume. » Et quand on voit ce qui se passe sur cette terre on comprend combien l’occasion nous est donné a chaque instant par le Créateur Infini et Unique.

Je nous aime,
Nous sommes UN,

Namasté,

Laurent

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here