kanakorrida ?…

4 à 500 types manifestent samedi pour que seuls les « vrais citoyens », les « premiers citoyens », les « citoyens de kanaky » aient accès au travail, au logement, aux aides, aux soins, aux bourses et sans doute aussi à l’école, ben ouais… c’est logique, pour que le package soit complet, et aux hôpitaux et au cimetière itou ! Chiffon rouge. Provoc calculée.

3 nanas font des recours en justice la semaine dernière pour exclure des listes électorales spéciales pour les Provinciales des centaines d’inscrits aux noms trop peu kanaky. Ces derniers doivent venir faire pénitence dès lundi et prouver aux magistrats la pureté de leur ascendance locale. Chiffon rouge. Provoc calculée.

1 gonzesse d’une section BTS privilégiée, aux places rares, ayant défoncé sa prof pour rien et lui ayant craché les injures les plus lourdes et les menaces les plus graves, est exclue mercredi mais excusée et disculpée la semaine dernière par des personnalités politiques et des réseaux familiaux mêlés, par une association de parents spécialisée et politisée et par un avocat ayant plaidé en robe des heures entières en simple conseil de discipline et ayant fait appel de la décision. Chiffon rouge. Provoc calculée.

1 manifestation provocatrice de 300 mecs un 1er mai 2012, une autre non moins provocante un 14 juillet 2012, 8 cases squattant sans autorisation et dégradant une place publique en septembre, pendant des semaines et des semaines. Chiffon rouge. Provoc calculée.

Et chacun de gémir, de s’offusquer, de s’indigner, de pousser des « coups de gueule », les coups de gueule habituels, sempiternels, éternels : « Mon Dieu, mais où va-t-on ?! » ; « La Calédonie fonce tout droit dans le mur » ; « Quelle honte, c’est devenu du n’importe quoi tout ça ! » ; « Fout d’la gueule carrément !!!!!! » ; « C’est pas une blague ? Non mais sans déconner c’est de pire en pire ! » ; « Non!! pas possible !! Du n’importe quoi ! » ; « N’importe quoi ….. pffffff, plus ça va, plus c’est grave… ! » ; « Pfff du grand n’importe quoi !!! » ; « Qu’est-ce qu’on fait ?! » ; « Qu’est-ce qu’on attend ?! » ; « Faut se mobiliser !!!!!!! ».

Le point commun entre tout ça ? De la provocation, juste de la provocation. La provocation et le chiffon rouge agité sous le nez et les yeux des bœufs, des taureaux et des bas du front.

Par qui tout ça ? Par les radicaux, les excités, les laissés pour compte, les partis croupions, les syndicats extrémistes les associations sectaires, USTKE, UGPE, DUS, PT, RDO, frange montdorienne de L’UC, Comité 150 ans…

Pourquoi tout ça ? Pour radicaliser. Pour apeurer et exciter la part la plus fragile et la moins confiante de la population loyaliste, pour la pousser à des poses réactives et nerveuses, improductives et impuissantes, pour la jeter dans les bras des petits partis aux généraux d’opérettes adeptes des coups de menton stériles dans le vide et fans des vains plans d’esbrouffe, pour court-circuiter la majorité des deux grands partis indépendantistes, plus réformistes que révolutionnaires aujourd’hui, pour saboter la démarche d’un Naouna ou d’un Néaoutyne et pour siphonner, à l’approche des élections et de la campagne, l’électorat de ces grands partis avec des discours démagogiques et des postures guerrières.

Personne n’a intérêt à prendre au sérieux le chiffon rouge agité par ces agités du bocal d’à peine quelques centaines de provocateurs, personne n’a intérêt à tomber dans leur piège, sauf à ce comporter comme le bétail imbécile conforme à leurs vœux, comme des bovins manipulés par des toreros kanakystes radicaux et malins et drivés par des picadors de tea parties ultra opportunistes et prompts à faire leurs choux gras de l’angoisse et de la panique du troupeau.

Se foutre des Kotra et des Marie-Pierre, se foutre de ce Kotra qui réclame la citoyenneté de l’Accord de Nouméa qu’il a refusé de signer ! se foutre de la gueule des Rocky et des Pabouty, s’amuser des Marie-France et des Jean-France, ou plutôt des Marie-Kanaky et des Jean-Kanaky. Faites-leur la nique, don’t panic ! Vous leur feriez trop d’honneur et trop de bonheur.

2 COMMENTS

Répondre à moneo Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here